hôtel particulier à vendre orne - sées

Au coeur de la ville épiscopale de Sées, dans un jardin clos de murs,
un confortable hôtel particulier du 18e s.

Sées, ORNE basse-normandie 61500 FR
Basse-Normandie

Situation

Dans le département de l'Orne, la ville de Sées au riche passé reste aujourd'hui une référence culturelle, cultuelle et patrimoniale. Elle ne compte pas moins de onze édifices classés monument historique dont la cathédrale, joyau de l'art gothique normand, et le palais d'Argentré, ancien évêché du 18e s. Ville de plus de 4000 habitants, traversée par la rivière Orne, elle dispose de toutes les ressources et commodités parmi lesquelles des collèges et lycées réputés ainsi qu'un cinéma d'art et d'essai. Alençon et Argentan sont facilement accessibles par les autoroutes A28 et A88 qui desservent également Rouen, Caen et Tours. La gare, à 5 min du centre-ville permet de gagner Paris Montparnasse en moins de deux heures. La majestueuse forêt d'Ecouves se situe à quelques encablures de la cité. Epargnée par la seconde guerre, Sées a conservé son atmosphère paisible même si elle ne vit plus au rythme des cloches et carillons des diverses communautés religieuses.

Description

En centre-ville, le quartier dit Bourg-l'Evêque, qui surplombe la rivière Orne, est caractérisé par l'emprise des édifices religieux et des belles demeures. Bâti perpendiculairement à la rue, et protégé par de hauts murs, l'hôtel particulier se découvre une fois franchi l'imposant portail. Une cour alternant allées gravillonnées et parterres en gazon est disposée devant la maison. En contrebas, du jardin clos de murs, agrémenté de massifs de fleurs, vivaces ou arbustes, la vue porte sur les toitures et façades des édifices alentour dont celui, classé, de l'évêché.

L'hôtel particulier

Construit au 18e s. en pierres et moellons enduits à la chaux, il s'élève sur trois niveaux dont un de combles. Il se compose d'un corps de logis principal rectangulaire avec retours sur les deux pignons et d'un bâtiment accolé à l'un des deux retours côté jardin en contrebas. Les toitures sont en ardoise et percées de lucarnes. Les encadrements des ouvertures et les chaines d'angle sont en pierres de taille. Les fenêtres du rez-de-chaussée et du premier étage sont légèrement cintrées et la porte d'entrée de plain-pied est encadrée de pilastres. Accessibles depuis la cour et la maison : deux caves voûtées séparées. L'une est à usage de cave à vin, l'autre abrite notamment la chaufferie.


Rez-de-chaussée
La porte d'entrée située au centre de la façade s'ouvre sur un spacieux vestibule desservant d'une part l'escalier en bois tournant d'une volée conduisant au premier étage et, d'autre part, les pièces de réception. A droite la salle à manger et sur la gauche, en enfilade, un petit salon, un bureau, et le grand salon qui occupe le retour d'angle sur le pignon côté rue. Toutes ces pièces, orientées au sud, donnent sur la cour et communiquent par des doubles portes. Elles sont lumineuses grâce à leurs fenêtres ou portes-fenêtres à double vitrage dotées de crémones et volets intérieurs. Le grand salon est à double exposition avec des fenêtres sur la rue peu passante. Il est orné d'une cheminée en marbre blanc avec empiècements et fines moulures. Les hauteurs sous plafond atteignent 3.4 m et les sols sont en dalles de marbre italien. Le chauffage est assuré par des radiateurs en fonte. La cuisine équipée se trouve dans le prolongement de la salle à manger et dispose d'une porte-fenêtre donnant également sur la cour. En retour d'angle sur la droite de la façade côté jardin, une bibliothèque, un bureau et un atelier d'artiste avec quatre fenêtres largement ouvertes sur le jardin. Sous l'atelier d'artiste, profitant de la déclivité du terrain à cet endroit, a été installée une piscine chauffée de 5 x 3 m, devant une terrasse à l'abri des regards. Egalement au rez-de-chaussée : une salle de douche, des toilettes et des dégagements.
Premier étage
L'escalier éclairé par une fenêtre à vitraux, débouche sur un palier avec de part et d'autre les couloirs desservant les chambres. Côté gauche une chambre avec salle de douche et toilettes séparées et une autre chambre avec sa salle de bains, ses toilettes et son dressing. Côté droit, quatre chambres, une salle de bains avec baignoire et douche, des toilettes séparées. Toutes les chambres donnent sur la cour ou le jardin et la vue plongeante sur les hôtels particuliers et édifices religieux alentour en constitue un attrait supplémentaire. La chambre principale dispose d'une cheminée en marbre et d'un parquet Versailles en chêne. Derrière la cage d'escalier, une buanderie communique avec deux des chambres.
Deuxième étage
Un escalier en vis permet de rejoindre le deuxième étage sous combles. A ce niveau un palier distribue deux chambres, dont l'une avec salle de douche, ainsi que des toilettes indépendantes. Le reste des surfaces est à usage de salle de jeux et grenier. Des lucarnes dans le toit assurent la luminosité. Les sols sont en tomettes octogonales anciennes. L'ensemble est isolé avec des rampants sous forme de lambris.

Les dépendances

Dans le jardin, une orangerie aux murs en pierre de taille et parements en brique, largement ouverte sur l'extérieur par une porte-fenêtre et trois hautes fenêtres.
En contrebas du jardin un garage avec toiture en ardoise est adossé au revers de la maison. Il peut accueillir deux véhicules et sert par ailleurs à entreposer divers matériels d'entretien. Un portail à deux vantaux supporté par deux pilastres en pierres de taille, donnant sur une rue adjacente, permet aux voitures d'accéder au garage sans emprunter le portail principal.

Ce que nous en pensons

Les morceaux d'architecture voisins, religieux ou civils, sont un discret décor à la hauteur de l'hôtel particulier. Ici la pierre de taille fait comme un chapelet autour des grandes baies en anse de panier. La cour ennoblit la demeure, une légère déclivité personnalise le jardin. La modernité s'est glissée avec tact dans une enveloppe des Lumières, rendant possible une installation familiale immédiate. Toutes les ressources de la paisible cité épiscopale de Sées sont à portée de pas.

Vente en exclusivité

875 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barême d'Honoraires

Barème d'honoraires
au 1er Avril 2017

Ventes d'immeubles

À Paris et en Ile-de-France
Prix de vente au-delà de 600 000 euros       5% TTC*
Prix de vente de 400 000 à 600 000 euros   6% TTC*
Prix de vente de 200 000 À 400 000 euros   7% TTC*
Prix de vente jusqu'à 200 000 euros             9% TTC*
Honoraires à la charge du Vendeur

En Province
Prix de vente au-delà de 500 000 euros       6% TTC*
Prix de vente jusqu'à 500 000 euros   30 000 Euros TTC* (forfait)
Honoraires à la charge du Vendeur

Expertise

Avis de valeur argumenté : 1 800 Euros TTC*
Expertise à partir de 2 400 Euros TTC*
Les tarifs des expertises sont communiqués sur devis personnalisé établi sur la base d’un taux horaire moyen de 120 Euros TTC*

   

*TTC : TVA incluse au taux de 20 %

Référence 177087

Surface cadastrale 1376 m2
Surface du bâtiment principal 500 m2
Surface des dépendances 70 m2

 

 Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Responsable régional
Perche

Hugues de Linares       +33 1 42 84 80 85


contacter

Mes favoris

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook Google Plus

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.


E-carte

Envoyer


En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus