hôtel particulier à vendre provence proche orange nyons vaison-la-romaine

Dans un village de Provence, proche d'Orange et Vaison-la-Romaine,
un hôtel particulier d'époque Renaissance en position dominante
Orange, VAUCLUSE paca 84100 FR

Situation

Entre Cévennes et Mont Ventoux, au milieu des vignes et champs de lavande, dans l’Enclave des Papes, le village médiéval, étape sur la route touristique des vins des Côtes du Rhône et la route de la Lavande, couvre le sommet d'une colline.
Au plus près des ruines d'une forteresse, dans la partie haute du village, où trônent une gracieuse église coiffée d'un clocher festonné de véritables broderies de ferronnerie ancienne, ainsi qu'une belle fontaine à gueule de lion, se dévoilent de tous côtés, des maisons bourgeoises parmi lesquelles l’hôtel particulier se fait remarquer par son imposante prestance. (N’a-t-il pas été pendant des lustres la résidence d’été de membres de la cour papale ?)
A une heure d'Avignon (gare TGV) et une heure et demi de Marginane (aéroport international);

Description

Cet hôtel d'époque Renaissance a été complétement rénové extérieurement et intérieurement il y a quelques années.
L’architecture en forme de U, où l’on retrouve l’expression du classicisme romain, notamment dans le face-à-face des deux ailes. Celui-ci apporte sa symétrie à la composition. Le soleil pénètre généreusement l'édifice par les nombreuses ouvertures hautes.
Une cour intérieure protégée des regards par un mur couvert de lierre, est jalousement gardée par un imposant lion en pierre qui monte la garde derrière une grille de fer forgé.
Cet édifice érigé sur une base romaine est chargé d’histoires, grande et petites, qui se sont inscrites en touches successives comme autant de strates alluvionnaires, ici déposées par les siècles passés.
Le Bas-Moyen-Âge a apporté une rue en calade avec un puits et un souterrain superbement conservé d'environ quatre-vingt mètres contenant geôle, grille, puits, et alvéoles de stockage.
La Renaissance y a ajouté son esthétique classique où le confort et la lumière ont été privilégiés.
Le siècle du Roi-Soleil et celui des Lumières en ont parachevé la modernisation.
Du logement de la tour, de la terrasse en solarium ains que du jardin, une vue à 180° sur la campagne provençale qui, avec un petit air de Toscane, voit ses collines moutonnantes au loin courir et rejoindre le majestueux Mont Ventoux, par-delà les vignes, forêts de pins, de chênes, et champs de lavande.
Un jardin très fin 18ème siècle, avec son accès par un passage encaladé fait songer à des personnages à la Cyrano de Bergerac. En arrière plan, quelques reliefs des formidables murs de la ruine castrale, avec ses cèdres du Liban, vue sur le clocher et la campagne se déroulant à perte de vue.
Seule entorse à cette unité Renaissance, des « thermes » ont été aménagés récemment à l’extérieur : une piscine, où le minéral des murs anciens et l’élément liquide se complètent à merveille.
Vente de l'hotel seul possible : 1.190.000 Euros.

L 'hôtel particulier Renaissance

Extérieurement, totalement Renaissance avec une forme en « U » caractéristique de l'architecture de la Rome antique, avec une petite cour d'honneur, puis, reminiscence du Moyen-Âge, un passage encaladé, jardin bordé de ruines castrales et souterrain parfaitement conservé.


Rez-de-chaussée
Ce niveau porte les empreintes des époques romaine, puis féodale du bas Moyen-Âge.
Une porte ancienne, cintrée, ouvre sur une entrée dallée d'environ 11 m2.
D'un côté, une salle de gardes d'environ 31 m2 et une chambre occupant cette aile (environ 21m2). Ces deux pièces sont pourvues de fenêtres avec vue sur la cour d’honneur. Une pièce à usage de chaufferie, puis une salle de bain et des toilettes complètent l'ensemble. Au fond de la salle de gardes, un escalier à vis sur noyau accède à l'étage.
De l'entrée, un escalier Renaissance aspire vers l'étage. Quelques degrés descendent vers une partie dont l’origine romaine est attestée par la nature du sol en lourdes dalles. Cet espace dont les sols sont en dalle de pierre est composé de deux grandes pièces éclairées par des fenêtres ouvrant sur la cour d'honneur et la façade. Plafond à la française.
Un salon de 48m2 environ, à l'origine ancienne cuisine féodale avec cheminée monumentale complétée par tous les attributs dignes d’un Vatel ; une pièce fraîche creusée dans le roc, avec bugadière, pierre d’évier, colonnes de réemploi ; une salle à manger d'environ 35 m2 avec des ouvertures garnies de lourdes défenses. Tous ces éléments sont autant de marqueurs d’une époque révolue. On aura créé ici un espace festif très ouvert pour recevoir dignement les hôtes dans une ambiance de banquet médiéval.
Dans la salle à manger, l’amateur éclairé ne manquera pas de remarquer une porte pré-gothique qui donne accès à une cuisine moderne d'environ 15m2 aménagée et totalement équipée avec fenêtre sur cour, agrémentée d'une pierre d’évier ancienne.
Entre la salle à manger et le salon, une grande et astucieuse ouverture exalte le volume de l'ensemble.

Premier étage
En haut de l’escalier d’honneur, avec ses marches séculaires et son garde-corps de palier à balustres, un premier salon (35 m2 environ hauteur sous plafond mouluré 4,20 m) transporte au règne de Louis le Grand, dans une pièce de vie où la lumière naturelle est généreusement diffusée par de grandes fenêtres à meneaux. Raffinement du décor : tomette ancienne, portes en chêne massif , corniches, cheminée et trumeaux invitent à la recherche du temps perdu aidé en cela, par un cabinet de travail adjacent (19 m2 hauteur sous plafond 3,80m), également bien éclairé, agrémenté de fresques murales sur le thème de la chasse et de la pêche, une alcôve qui inspirerait tout homme de lettres exigeant. Depuis les croisées de cette pièce, une vue parfaite donne sur la propriété cossue d’un célèbre Académicien, disparu il y a peu.
Un second salon en enfilade très lumineux (48 m2 environ hauteur sous plafond à la française 4,20m) est percé de fenêtres ouvrant largement sur la rue des Nobles, une terrasse et un jardin médiéval. Cette pièce fait également honneur au siècle des Lumières avec une bibliothèque et cheminée à cariatides et, réminiscence d’un passé plus ancien, une fresque murale Renaissance. (Les fenêtres à meneaux disposent comme toutes les ouvertures de cet hôtel de volets intérieurs pliants) Un trumeau représentant une scène portuaire avec galion évoque un voyage dans les pays lointains.
Une porte totalement vitrée ouvre sur lune terrasse. Une autre porte, pleine, massive, ouvre sur la cuisine d’été de 12 m2 environ et sur un passage dissimulé conduisant à la chambre du maître de céans. Cette dernière, de 21m2 environ, avec porte Louis XIV à doubles vantaux, est caractéristique du 18éme siècle avec un sol en larges dalles de terre cuite, plafond mouluré, cheminée en marbre rose veiné ornée d'une coquille Louis XV, et portes-fenêtres avec vue sur cour d'honneur. Les trumeaux classés représentant des scènes exotiques sont une véritable invitation au voyage.
À la suite de cette chambre, une salle de bain et des toilettes d'une surface totale d'environ 14 m2. Une seconde pièce de 21 m2 environ utilisée comme salle de sport-dressing possède des portes dont les serrures datent du 16ème siècle. Une de ces portes donne sur un palier à balustres généreusement baigné de lumière par une fenêtre haute, ainsi qu'à l’escalier à vis accédant à la salle des gardes située à l’étage inférieur, et au deuxième étage.

Deuxième étage
Face à l’escalier d’honneur et au palier à balustres, l’appartement de gardien avec salon (38 m2 environ), deux chambres (16 et 14 m2 environ), cuisine, salle de bain et toilettes.
Cet espace est sobre et fonctionnel.
En retour sur le palier et situées au-dessus de la chambre de maître, deux chambres très lumineuses respectivement de 18 m2 et 15 m2 présentent des sols en tomette ancienne, des murs enduits pochés, des plafonds moulurés, des portes anciennes. Elles sont généreusement éclairées par des fenêtres qui ouvrent sur la cour d'honneur. Un couloir mène à une salle de bain, des toilettes et enfin, à un dressing.
Depuis le précédent palier une troisième porte ouvre sur une pièce de passage d'environ 10m2 d'où s'élance un escalier hélicoïdal en chêne conduisant à la tour et aux deux chambres dont il a été parlé précédemment.

Tour
L'escalier en chêne hélicoïdal autoportant accède tout d'abord au premier niveau dans une pièce de 20m2 environ, inondée de lumière par de nombreuses fenêtres modernes. Vue sur les toits et la campagne environnante. Cette pièce dispose d'un lavabo.
Au niveau supérieur, une salle de douche de 4 m2 environ, un palier (6 m2 environ) accède à une terrasse solarium d'environ 20 m2 d'où se déroule un panorama à 200 degrés et à perte de vue sur la campagne et le Mont Ventoux.
Garage
On y accède par une porte cochère sur rue en empruntant un passage dallé. Ce garage abrite également le local technique de la piscine et se poursuit par un souterrain d'environ 80 m de long avec geôle, alvéoles de stockage et puits intérieur.
La piscine
Suspendue, elle s'étire paresseusement le long d'un mur haut en pierre qui renvoie généreusement la chaleur sur le petit coin solarium judicieusement situé à l'abri des regards.
Bâtiment de dépendances
Optionnel, au prix de 200.000 Euros, l'ancien théâtre municipal d'une surface de 130 m2 environ dont il ne reste que l'estrade et les loges en entresol est aujourd'hui à usage de garage.
La toiture de cette dépendance est refaite et cette dernière pourrait aisément être transformée pour quelqu'autre usage.
L'hôtel particulier est présenté au prix de 1.190.000 Euros, l'entier, mobilier inclus.

Le parc
Depuis le salon ouvert sur la terrasse, un escalier en pierre conduit à un jardin suspendu, parenthèse romantique plantée d'essences diverses. Il est agrémenté d'un salon en terrasse judicieusement posé dans ce nid de verdure qui domine la campagne environnante avec une vue imprenable sur le Mont Ventoux. En arrière plan de ce tableau impressionniste se dressent les restes d'une forteresse du 11ème siècle.

Ce que nous en pensons

Cette propriété est l’archétype de ce que pourra rechercher l’amateur éclairé d’architecture, d’art, d’authenticité et d’histoire. Sobre élégance, confort et calme, qualités favorables au repos, à la méditation et à la création artistique.
La proximité de toutes voies de communication, centres culturels et sites historiques de renommée internationale ; des possibilités de promenades illimitées, offres gastronomiques et œnologiques locales sauront satisfaire pleinement tant l’intellectuel que l'épicurien à la recherche de valeurs millénaires, au calme, dans un quant à soi qu’il conviendrait de partager avec un entourage choisi, tant la chose est rare.

Vente en exclusivité

1 190 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barême d'Honoraires

Référence 667188

Surface cadastrale 1080 m2
Surface du bâtiment principal 550.00 m2
Surface des dépendances 160.00 m2

Responsable régional
Aix-en-provence et Campagne Aixoise


Roger Pertuisot       +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook Google Plus

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus