hôtel particulier à vendre quartier latin

Un hôtel particulier Régence et son jardin dans le Quartier-Latin,
entre la place du Panthéon et les jardins du Luxembourg
Paris, PARIS paris 75005 FR

Situation

Sur la rive gauche de la Seine à Paris, au sommet de la montagne Sainte-Geneviève. Cette voie fut le principal axe nord-sud gallo-romain nommé Via Superior, tracé sud du « cardo » de l’ancienne Lutèce. Au Moyen-Âge, de nombreux pèlerins qui se rendaient à Saint-Jacques-de-Compostelle l'empruntaient. La porte Saint-Jacques de l'enceinte de Philippe Auguste située entre la rue Soufflot et la rue des Fossés-Saint-Jacques fut abattue en 1684 et quelques années après, à son emplacement, Fut édifié ce bien. Un arrêt du 1er avril 1620 prescrivant à tous les imprimeurs et libraires de Paris de se cantonner dans le quartier de l'Université, autour de la rue Saint-Jacques, et de ne pas dépasser la rue des Noyers, sous peine de mort. Aujourd’hui ce quartier étudiant conserve une âme intellectuele.

Description

L’accès se fait par un immeuble de rapport d’un pur style Régence, inscrit Monument Historique, à la belle façade dont la composition symétrique est centrée sur un extraordinaire balcon. Le passage cocher mène à une cour pavée. Au fond se dresse l’hôtel particulier de trois travées sur quatre niveaux sous combles, également inscrit au répertoire des Monuments Historiques. Il fut édifié en 1718 par l’architecte Claude Nicolas Lepas-Dubuisson. Bâti en pierre de taille, parfaitement symétrique avec son accès central surélevé de quelques marches, il présente, côté cour, une élégante et sobre façade aux décors de mascarons et de consoles. En élévation, aux deux extrémités, un appareillage de pierre aux joints soulignés termine la façade. Les baies à demi-cintre au niveau du rez-de-chaussée et la travée centrale sont encadrées d’une plate-bande en creux, protégées de croisées à petits carreaux. Au dernier niveau, trois grandes lucarnes, posées sur la toiture d’ardoise. La façade sur jardin également sobrement sculptée est agrémentée d'un balcon au premier étage et de volets persiennes. Une orangerie du 19ème siècle en retour d'équerre sur deux niveaux et agrémentée d'une verrière est reliée au rez-de-chaussée de l'hôtel particulier. Au niveau du jardin, la grande cuisine et, au-dessus, un bureau dominent le jardin. Cette extension encadre un parterre d'environ 100 m2, dallé de pierre en opus incertum. Dans la continuité, un jardin de mètres carrés avec de grands sujets et des massifs sont soulignés au fond par une tonnelle. Chaque niveau intérieur possède une fonction propre : studio d'enregistrement, salon de télévision, cave et buanderie en sous-sol, pièces de réception au rez-de-chaussée, suite et chambre principale au premier, aux trois étages supérieurs, se situent deux chambres avec chacune leur garde-robe et salle de bain pourvues de fenêtres. L'escalier principal est inscrit à l'inventaire des MH. Un ascenseur dessert l'immeuble du sous-sol au troisième étage.

L'intérieur de l'hôtel particulier

Dans l'entrée, on découvre le départ de l'escalier dont les cinq premières marches sont en pierre puis, caractéristique de l'époque : nez-de-marche en bois massif et girons en tomette hexagonale. Les volées se balancent en travée centrale de l'hôtel particulier, agréablement éclairé par les baies de la façade côté cour, et s'élèvent du rez-de-chaussée au troisème niveau, protégées par une élégante rambarde en fer forgé. Un ascenseur partant du sous-sol accède jusqu'au troisème niveau. Le rez-de-chaussée est destiné aux pièces de réception par lesquelles on accède au jardin. Le premier étage est conçu comme une suite. À chaque étage, les salles de bain et salles d'eau sont éclairées par les fenêtres donnant côté cour. On compte deux chambres par niveau avec garde-robe. Le sous-sol abrite les parties techniques.


Orangerie
Relié à l'hôtel particulier par le rez-de-chaussée, en retour d'équerre, une extension telle une orangerie datant du 19ème siècle, sur deux niveaux, est adossée au mur mitoyen par une travée de verrière. Ce volume de plus de 60 m2, abrite une cuisine de facture résolument contemporaine et entièrement équipée. Sur un sol de béton ciré, un vaste espace pour les repas est agrémenté d'une cheminée, le tout éclairé par de nombreuses baies dont une accède au parterre dallé dans le jardin. L'éclairage zénithale de la verrière est judicieusement dirigé en lèche-mur par le volume supérieur. Un large escalier en colimaçon, en acier galvanisé, dessert ce niveau supérieur où un grand espace bureau domine le jardin.
Le jardin
C'est par l'axe central traversant depuis l'entrée que l'on découvre l'accès au jardin. Celui-ci couvre environ quatre ares, à l'origine de la construction de l'hôtel particulier, plus vaste et mitoyen avec celui de la mairie Place-du-Panthéon. Sa première partie, devant les façades de l'hôtel particulier et de l'atelier, est dallée sur plus de 100 m2 en opus incertum d'une pierre beige. Les grands sujets propagent une ombre apaisante. Aussi, différents niveaux, tantôt dallés, tantôt pavés, ont été judicieusement agencés, produisant une impression de jardin anglais avec différents massifs soit fleuris, soit de feuillus, organisés par teintes qui invitent à la promenade jusqu'à une tonnelle en fond de jardin. Depuis les fenêtres donnant sur le jardin, on rêve à entendre les accords de Joaquim Rodrigo célèbre voisin qui composa le concerto d'Aranjuez, lequel lui valut le titre de Premier Marquis d'Aranjuez.

Ce que nous en pensons

Dans ce Quartier-Latin cosmopolite, animé et résidentiel, intellectuel, vivant et jeune de par la profusion d'universités, bibliothèques, éditeurs et libraires à quelques pas du Jardin du Luxembourg, le luxe de pouvoir s'isoler dans un monument d'architecture inscrit, et de proportions agréables pouvant accueillir une grande famille, sans ostentation, et avec des éléments historiques qui prennent de la patine : parquet Versailles, pierre, fer forgé, cheminées, trumeaux, volets intérieurs, hauteurs sous-plafond de plus de quatre mètres. Un aménagement intérieur sobrement contemporain qui l'exaltent, ceci agrémenté d'une belle cour pavée à l'entrée et d'un jardin à l'accès insoupçonné...

20 000 000 € Honoraires de négociation inclus
19 323 671 € Honoraires exclus
Honoraires de 3.5% TTC à la charge de l'acquéreur


Voir le Barême d'Honoraires

Référence 811812

Nombre de pièces 11
Nombre de chambres 7
Nombre de chambres possible7
Surface totale intérieure510 m2
Surface Carrez 450 m2
Surface Jardin400 m2
Surface Terrasse120 m2

Montant moyen annuel de la
quote-part de charges courantes
4000 €


Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Responsable


Guillaume Naa       +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus