hôtel particulier à vendre viroflay

A Viroflay, près de la forêt, dans un jardin aux allures de parc,
un hôtel particulier 1900 à la fois classique et original
Viroflay, YVELINES paris 78220 FR

Situation

La paroisse de Viroflay, achetée en 1695 par la famille royale à la veuve du marquis de Louvois, est incorporée par Louis XIV dans le domaine des chasses royales, le Grand Parc, et donné au Grand Dauphin qui possède déjà le château de Meudon. Quelques aristocrates y construisent des résidences proches des forêts riches en gibier. La commune est bordée au nord par la forêt de Fausses-Reposes, au sud par celle de Meudon. Elle est actuellement couverte à près de 40 % de forêts, ce qui en fait l'une des plus boisées de la proche banlieue parisienne. Elle ne compte pas moins de trois gares SNCF : Viroflay-Rive-droite entre Paris-Saint-Lazare et Versailles-Rive-droite, Viroflay-Rive-gauche entre Paris-Invalides et Versailles-Château-Rive-gauche (RER C) d'une part et entre Paris-Montparnasse et Versailles-Chantiers d'autre part, la gare de Chaville-Vélizy enfin sur la ligne RER C. Le tramway T6 relie Viroflay RD à Montrouge (ligne 13 du métro parisien)

Description

Dressée dans le quartier Rive droite, à 3 min de la gare de Viroflay et à 50 m de l’entrée de la forêt de Fausses-Reposes, l’hôtel particulier a été construit à la fin du 19ème s. Reconnaissable à son architecture carrée, ses murs en pierre de taille et son toit d’ardoise à la Mansart, il correspond à tous les codes de l’hôtel particulier des années 1900. D’une surface de 250 m2 habitables, orienté plein sud, il dispose d’un jardin de 1400 m2. L’hôtel intègre, au rez-de-chaussée : une entrée, une salle à manger, un double salon avec une véranda, une cuisine donnant sur le jardin, un petit bureau et des toilettes invités. Au premier étage sont répartis trois chambres, deux salles de bain avec toilettes, un dressing, un bureau. Au deuxième étage : une suite parentale avec salon, dressing, salle de bain et toilettes. Au sous- sol, un studio indépendant de 35m2 avec une cuisine, une salle d’eau et des toilettes. Une buanderie, une cave à vin, une chaufferie, deux caves complètent le sous-sol. Le jardin, aux allures de parc, parfaitement entretenu, profite d’un système d’arrosage automatique et d’éclairages extérieurs. Il accueille aussi garage et abri de voitures.

L'hôtel particulier

Un portail en fer forgé s'ouvre sur une allée bordée d'arbustes à fleurs. Au milieu se dresse l'hôtel particulier de style néo-classique construit à la fin du 19ème s. en pierre de taille blanche avec un toit à la Mansart. De forme carrée le corps principal est complété par deux ailes. Fenêtres et portes-fenêtres - au total 14 ainsi que 8 lucarnes et deux oeils-de-bœuf qui dessinent le toit -, sont disposées régulièrement. La symétrie règne. Deux perrons se répondent, l’un au nord côté entrée et l’autre au sud côté jardin. Dans l’aile de droite une magnifique véranda aux vitraux de l’époque de la maison. Le jardin de 1400 m2 entoure le bel édifice.


Rez-de-jardin
Une allée mène à l’entrée de la maison, sur un perron. Les carreaux de ciment tricolores du vestibule forment un beau dessin. A gauche une cuisine où les repas peuvent être pris, traversante, avec deux fenêtres et une porte-fenêtre donne directement sur le jardin. La salle à manger avec un parquet à points-de-Hongrie au sol est éclairée par trois grandes fenêtres sur le jardin tournées vers le sud. Cheminée en marbre, stucs et moulures au plafond donnent le ton. En enfilade, le salon traversant est au sud, sur le même parquet à points-de-Hongrie, orné d'une cheminée de marbre et suivi d’une véranda spectaculaire en vitraux du 19ème s. Au sol les carreaux de ciment tricolores forment un tapis géométrique. Un petit bureau et des toilettes invités complètent le rez-de-jardin.
Premier étage
Un escalier tournant en bois dessert les étages. Le palier distribue une première chambre, grande et lumineuse, accompagnée et son dressing et de sa salle de bain, carrelée en bleu céladon très doux, où une grande fenêtre donne sur le jardin et où la porte en bois aux allures de moucharabié a beaucoup de cachet. Deux autres chambres, un bureau ou chambre, une autre salle de bain et des toilettes complètent l’étage. Au sol parquet blond, aux murs moulures et stucs dans toutes les pièces, comme le 19e s. finissant les appréciaient tant. Les chambres et salles de bain sont toutes tournées vers le jardin.
Deuxième étage
Le palier dessert la suite parentale éclairée par trois fenêtres qui donnent sur le jardin. Les grandes dimensions de l'espace ont permis de le diviser en deux parties : chambre et salon de lecture. Dressing et salle de bain assurent son autonomie.
Sous-sol
Un studio de 35 m2 y est installé avec un coin cuisine équipée, une salle de douche et des toilettes. Un accès à l’extérieur le rend complètement indépendant. Deux caves, une buanderie, une cave à vin et une chaufferie complètent le sous-sol.

Le jardin
Avec ses 1400m2, le jardin aux allures de parc est entièrement clos par la végétation. Avec son exposition plein sud, il favorise la croissance de toutes les essences d’arbres et de fleurs. Une terrasse gravillonnée à l’arrière de la maison dessine l’accès au perron sur lequel donne la salle à manger. Les massifs de végétaux sont organisés et plantés de façon à obtenir une harmonie parfaite. A l’entrée de la maison, un espace est dédié aux voitures pour éviter toute pollution visuelle du jardin.

Ce que nous en pensons

Un hôtel particulier 1900 a toujours du cachet. Celui-ci plus que les les autres parce qu'à une facture classique il ajoute une originalité qui le distingue. Ainsi, sur un côté, la véranda, comme suspendue sur la pente du terrain, introduit un élément de dissymétrie. A l'opposé, perpendiculairement à la façade, une entrée secondaire est surmontée d'une ferronnerie encore plus élaborée que celles du balcon central et du perron. Et puis il y a les lucarnes : leur taille est la preuve que le commanditaire attachait le plus grand prix à la lumière qui continue à inonder tout l'intérieur de la demeure. Dans une des communes les plus vertes d'Ile-de-France, à deux pas de la forêt, le jardin dessiné est comme un petit trésor privé que les nouveaux occupants auront tous les jours sous les yeux.

Vente en exclusivité

1 990 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barême d'Honoraires

Référence 318108

Nombre de pièces 10
Nombre de chambres 5
Surface cadastrale 1625 m2
Surface totale intérieure308 m2
Surface Carrez 250 m2
Surface Jardin1400 m2



Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Responsable


Caroline Caron de Panthou    +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus