Au cœur historique de Dijon, capitale des Ducs de Bourgogne,
un joyau de l'architecture du 18ème siècle et son jardin inscrits Monuments Historiques.
Dijon, COTE-D'OR bourgogne 21000 FR

Situation

Au centre-ville historique semi-piétonnier, à deux pas de la gare TGV de Dijon qui relie Paris ou Lyon en 1h30, Lausanne en 2h. Autoroutes pour Paris, Lyon, Genève. La ville de Dijon est classée Cité de la Gastronomie et du Vin par l'UNESCO.

Description

Aux 17ème et 18ème siècles, magistrats et hauts fonctionnaires des États de Bourgogne, les hommes forts de Dijon, y édifient de remarquables hôtels particuliers, expression de leur puissance et de leur réussite. Le Petit Hôtel Berbisey, commandé pour Jean de Berbisey, premier président honoraire du parlement de Bourgogne, compte parmi les plus représentatifs des goûts et usages architecturaux de l'époque.
Construit dès 1761, l'édifice s'élance en un ensemble de style néo-classique qui s'inspire de l'architecture antique et qui suit les plans de Nicolas Lenoir (1733-1810). Le Petit Hôtel Berbisey, selon la disposition fréquente des hôtels du 17ème siècle, est formé autour d'une cour carrée aux abords adoucis par un bâtiment sur rue au Nord, un bâtiment sur cour à l'Est reliant le bâtiment sur rue et le corps de logis principal situé entre cour et jardin, une galerie à l'Ouest permettant d'accéder par un escalier d'honneur à l'étage de réception du logis principal. Le corps de logis principal, entre cour et jardin, est flanqué de deux ailes en retour d'équerre ouvrant sur le jardin privé. Celui-ci, structuré en une terrasse entre les deux ailes et une partie plantée de nombreuses variétés d'arbres et arbustes (olivier, arbre de Judée, oranger du Mexique, laurier du Portugal, érable du Japon), est clos de murs et lui-même entouré de jardins. Il fait face à l'église Sainte-Anne, construite entre 1699 et 1709. Celle-ci est aujourd'hui le Musée d'Art Sacré.

Cour d'Honneur

Après avoir franchi le monumental porche d'entrée, quatre bâtiments encadrent la cour d'honneur, entièrement pavée sur environ 120 m².
Celui sur rue, au nord, présente une architecture adoucie par des courbes de la façade intérieure. Autrefois dévolu aux écuries, il est aujourd'hui réhabilité et comporte sur trois niveaux une copropriété de plusieurs appartements et un studio. Ce dernier est inclus dans la vente. Le buste de Jean de Berbisey, premier président du parlement de Bourgogne trône sur la façade intérieure du bâtiment nord.
Le bâtiment est, en partie édifié sur cave, comporte trois studios sur trois niveaux. Tous sont inclus dans la vente.
Le bâtiment ouest, totalement inclus dans la vente, présente un imposant escalier d'honneur suivi d'une galerie qui dessert le premier étage du corps principal de logis.
Cette galerie, qui est répétée au rez-de-chaussée, abrite un atelier et un bûcher et ne demande qu'à être ré-ouverte.
Enfin, la cour est partie commune de la copropriété (quatre propriétaires). Trois places de stationnement y sont possibles, en majorité au profit du lot principal ici décrit.

Corps de logis principal

La façade Nord du corps de logis principale est ornée de l’écusson des Berbisey en bas relief de pierre de Bourgogne, encadré de guirlandes et montrant une brebis paissante. Ce corps de logis présente 2 niveaux, surélevés de combles aménagés. Il est édifié en partie sur une cave qui abrite l'installation de chauffage centrale.


Rez-de-chaussée
La porte d'entrée donne sur un vestibule qui dessert le salon ainsi que la salle à manger et la cuisine. Un escalier en chêne accède aux étages. Les hauteurs sous les plafonds à la française dépassent quatre mètres. Le vaste salon, qui ouvre par trois portes-fenêtres sur le jardin, est de ce fait très lumineux. La vue de la terrasse et du jardin est un privilège, augmenté par celle de l'Eglise Sainte-Anne, voisin intemporel. Une cheminée en pierre de Bourgogne est fonctionnelle. Dans l'aile est, la salle à manger en enfilade avec la cuisine donne sur la terrasse. La cuisine ouvre sur le jardin par des baies et une porte-fenêtre. Dans l'aile ouest, le salon communique avec une chambre de plain pied et sa salle de douche avec toilettes indépendantes. Comme la cuisine, ce petit appartement ouvre sur la terrasse ou le jardin par trois baies et deux portes-fenêtres. Enfin, le rez-de-chaussée du corps de logis principal communique aussi avec un studio du bâtiment de gauche dans la cour d'honneur destinés aux logement d'amis ou d'invités avec entrée séparée possible.
Premier étage
Le palier dessert dessert la chambre des maîtres et deux autres chambres. La chambre des maîtres ouvre par deux portes-fenêtres sur un balcon de pierre et son garde-corps en fer forgé. Exposée plein sud, la vue du jardin donne sur l’Église Sainte-Anne et son dôme de cuivre caractéristique. Les parquets « Versailles » sont ornés d'incrustations d'ébène. Ce bois exotique s'accorde avec une cheminée à colonnettes de marbre noir. À la chambre de maître sont annexés un bureau et, dans l'aile est, une garde-robe suivie d'une salle de bain avec toilettes indépendantes. Dans l'aile ouest, les deux chambres disposent d'une salle de bain avec toilettes. Une lingerie complète l'ensemble. Enfin, à l'identique du rez-de-chaussée, le studio du bâtiment de gauche de la cour d'honneur est accessible au premier étage, avec entrée indépendante possible.
Deuxième étage
Trois chambres complétées d'une salle de douche avec toilettes. Les ailes est et ouest abritent des combles aménageables et présentent chacune des lucarnes de toit en pierre de taille. Enfin, à l'image des deux niveaux précédents, le studio du bâtiment de gauche de la cour d'honneur est accessible depuis le corps de logis principal, avec entrée indépendante possible.

Ce que nous en pensons

Le Petit Hôtel Berbisey représente la quintessence du style néo-classique. Sa situation privilégiée dans la cité de la gastronomie, les musées et les grands monuments de la ville, son exceptionnelle vue en font un lieu rare pour y héberger une famille désireuse d'un certain art de vivre. La propriété est digne des grands crûs de la côte viticole bourguignonne toute proche. La protection du bien au titre des Monuments Historiques permet, en outre, d'appliquer le dégrèvement fiscal tant pour le jardin que pour le bâti. Enfin, tout en conservant l'intégrité du corps de logis principal et son jardin privé, les différents appartements ou studios peuvent être la source d'un revenu locatif. Il s'agit là d'une occasion à saisir car la ville de Dijon voit ainsi un de ses derniers hôtels particuliers proposé à la vente.

Vente en exclusivité

2 990 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 409883

Surface cadastrale 900 m2
Surface du bâtiment principal 562 m2
Nombre de chambres 11

Conseiller
Nord Côte d'Or


Michel Monot +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest linkedin Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus