maison à vendre près de versailles

Près de Versailles, dans un parc clos de 2,5 ha,
un hôtel seigneurial du 17e siècle et sa dépendance
Fontenay-le-Fleury, YVELINES paris 78330 FR

Situation

Niché dans la plaine de Versailles, jouxtant Saint-Cyr-l'École, Noisy-Le-Roi et Bailly, Fontenay-le-Fleury a longtemps été un fief militaire. Lieu stratégique pendant des siècles, la zone a abrité plusieurs places fortes, transformées à l'époque médiévale en imposants manoirs, accompagnées de terres agricoles. Au 17e siècle, toutes furent achetées par Louis XIV. Seule exception : cet ancien hôtel seigneurial. La propriété est à sept kilomètres de Versailles, à une vingtaine de Paris via les autoroutes A12 et A13, et proche de Saint-Quentin-en-Yvelines. Cinq minutes à pied suffisent pour rejoindre la gare ferroviaire, dont la ligne N dessert la gare Montparnasse en une demi-heure. À proximité, plusieurs établissements scolaires et trois golfs prestigieux, dont le Golf national.

Description

Symbole d'un passé particulièrement riche, le manoir est un ancien hôtel seigneurial et la plus importante demeure du Haut-Fontenay, tant par sa taille que par son histoire commencée il y a plus de six siècles. Comme le soulignait l'ancien maître des lieux, épris d'histoire, "à voir l'équilibre des lignes architecturales et la pureté des ornements, la demeure fut certainement transformée et ravalée sous la direction de François Mansart". Ce dernier, architecte de son état, conversait avec le propriétaire du domaine de 95 arpents, Gilles Juigné, lui-même conseiller du roi et receveur général. Dans un quartier résidentiel, le manoir se découvre aujourd'hui après avoir longé le long mur d'enceinte. La grille ouvre sur une allée bordée de tilleuls, qui mène d'un côté au manoir et de l'autre à la dépendance. L'architecture et l'agencement des pièces principales témoignent du style de Mansart, un précurseur du classicisme architectural à la française. Le volume des nombreuses pièces, dont les tailles étaient calculées à partir des canons grecs et romains, et la simplicité des contours de pierre confèrent au lieu équilibre et souveraineté, tout comme le parc de 2,5 ha, où se côtoient arbres séculaires, massifs, étendues de gazon et allées.

Le manoir

Passé le mur d’enceinte et la grille, une allée sobre et majestueuse mène d'une part, au manoir et sa vaste cour et, d'autre part, à la dépendance et à l’abri, bien dissimulé des regards, destiné aux voitures. De là, un autre passage permet de faire le tour du parc au sein duquel foisonnent arbres centenaires, pelouses et rhododendrons taillés au cordeau. Dans la cour, l’un des deux puits de la propriété, avec son mur de margelle en pierre et sa poulie, n'est que le premier des nombreux témoins de l'histoire du domaine. En franchissant la lourde porte, de vastes pièces de réception se succèdent où règnent la clarté et les volumes harmonieux.


Rez-de-chaussée
L'entrée du bâtiment principal se distingue par la présence d'une imposante cheminée de pierre, tandis qu'une porte-fenêtre inonde l'endroit de soleil. L'entrée dessert la salle à manger disposant également d'une cheminée, la cuisine avec son espace dinatoire, un vestiaire, mais aussi le long couloir menant aux pièces de réception. Un ample escalier conduit aux étages. Au sol, les dallages de pierres de Bourgogne et bouchons noirs insufflent à l'ensemble un esprit classique. Le tout est renforcé par la présence des poutres apparentes, de fenêtres à vantaux et petits carreaux et leurs volets intérieurs avec espagnolettes, caractéristiques du 17e siècle. Des ferrures d'époque garnissent chaque porte. Le couloir, avec ses multiples ouvertures, a des allures de galerie et débouche sur le vaste salon. Là encore, une cheminée orne la pièce. Trois porte-fenêtres accèdent au parc, deux fenêtres donnent sur la cour. Une belle porte intérieure conduit au salon d'été, élégamment appelé l'orangerie, ainsi qu'à l'atelier et aux caves.
Premier étage
L'escalier débouche sur un palier qui rallie d'abord la bibliothèque richement décorée et son parquet Versailles, puis un large couloir conduisant à deux chambres, dont l'une avec poutres et parquet. Ce plancher, démonté sous le règne de Louis-Philippe, provient du château de Versailles. Plus loin, une volée de marches mène à un vaste bureau donnant sur le parc, avec cheminée et bibliothèque de part et d'autre. La visite de ce niveau se termine avec une grande salle de bain, agrémentée d'une fenêtre, et une chambre avec garde-robe et placards intégrés.
Deuxième étage
Le second étage est divisé en deux parties. D'un côté, quatre chambres, une salle de bain et des combles. De l'autre, un vaste grenier, avec une magnifique charpente apparente et un sol de tomettes du 17e siècle.
Le parc
Le terrain est à lui tout seul un voyage à travers les forêts du monde entier. Séquoias, cèdres du Liban et bleus de l'Atlas, cyprès de l’Arizona, ifs, charmes, hêtres, platanes, marronniers, chênes d’Amérique, tilleuls, bouleaux et autres noyers... Ces arbres centenaires, aux dimensions impressionnantes, soulignent encore l'éclat de la demeure, tout comme le truculent massif de rhododendrons roses au milieu de la pelouse.
Bâtiment de dépendances
Une dépendance de 80 m² est édifiée sur une cave voutée. Ce lieu est le plus ancien de la propriété et constituait sans doute un ancien corps de ferme avec un puits.
Bâtiment de dépendances
Abri pour trois voitures.

Ce que nous en pensons

On ne compte plus les illustres personnages qui ont occupé le manoir : Gilles Juigné, conseiller de Louis XIV, Alphonse d'Hautpoul, ministre de Louis-Napoléon Bonaparte et Félix Barthe, ministre de la Justice. Les origines du domaine remontent à 1331. Dès le 17e siècle, la propriété a accueilli plusieurs architectes, comme Ange-Jacques Gabriel, à qui l’on doit la place de la Concorde, l’École Militaire ou le Petit Trianon. Cela explique sans doute pourquoi la demeure a toujours été agrandie et rénovée avec autant d'exigence, mais sans fioritures. Tout a été fait pour conserver les éléments d'époque et les préserver des affres du temps. Le lieu offrira une vie de château en centre-ville à ses occupants qui auront à leur tour la mission d'entretenir cet écrin.

2 300 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barême d'Honoraires

Référence 182243

Nombre de pièces 14
Nombre de chambres 8
Nombre de chambres possible9
Surface cadastrale 2 ha 57 a 37 ca
Surface réception135 m2
Hauteur sous plafond2.90
Surface totale intérieure530 m2



Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Responsable


Nathalie Dubreuil       +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus