maison à vendre saint-cloud hauts de seine montretout american school

A Saint-Cloud, dans le coeur de Montretout
la Villa Mirande, dans un jardin de 1500 m2
Saint-Cloud, HAUTS-DE-SEINE paris 92210 FR

Situation

La ville doit son nom à Saint-Clodoald, petit-fils de Clovis qui vint s'y réfugier au milieu du 6ème siècle afin d'échapper à ses oncles bien décidés à l'estourbir. En 1557 Catherine de Médicis y acheta une demeure qui deviendra le célèbre château de Saint-Cloud, détruit par un incendie en 1871. A 5 km de Paris, dans les Hauts-de-Seine, la commune de Saint-Cloud bordée par un grand parc est réputée pour sa qualité de vie. Le plateau de Montretout est très recherché pour sa proximité avec un terrain de golf de dix-huit trous, le parc et un hippodrome. Les établissements scolaires publics et privés sont à cinq minutes à pied. L'American School et l'école Allemande sont proches également. La gare est à deux minutes à pied et relie Paris, gare Saint-Lazare, en moins de vingt minutes.

Description

Au cœur de Montretout, dans une des plus belles rue de Saint-Cloud, à deux minutes à pied de la gare SNCF, se cache la Villa Mirande.
Nichée dans un écrin de verdure de 1500 m2, la demeure historique bâtie en 1922 par Louie Sue est un joyau de 325 m2 (habitables) qui a su garder tout l’apanage historique de l‘art néo-classique.
Un rez-de-jardin, d'une hauteur sous plafond de quatre mètres, distribue une entrée avec vestibule, une triple réception de plain-pied, une cuisine et une arrière-cuisine.
A l’étage, une suite parentale avec bureau, salle de bain et dressing. Cinq chambres et trois salles d’eau complètent l’étage. Au sous-sol, un studio indépendant, une chaufferie, une buanderie et deux grandes caves. En extérieur, un garage fermé peut abriter deux voitures.
Le jardin très soigneusement arboré de multiples essences a un aspect très exotique avec d'immenses palmiers et une fontaine en mosaïque aux couleurs mauresque. Il y règne une atmosphère de détente et rassérénante.

La Villa Mirande

Construite de 1922 à 1928, par l'architecte Louis Sue, pour le dramaturge et cinéaste Yves Mirande, elle est construite en maçonnerie ordinaire de meulière, et enduite de blanc. La villa peut rappeler de par son architecture une folie du siècle des Lumières. Elle est décorée par des artistes de la Compagnie des Arts français associés avec le peintre André Mare, le ferronnier Desvalliére et l'architecte paysagiste auquel on doit les huit mascarons sculptés, tous différents. La villa a été classée Monument Historique en 1986.


Rez-de-chaussée
Une entrée dallée de marbre blanc à cabochons noir dessert un vestibule avec un point d’eau inspiré des années folles. La triple réception débute par une pièce à l’allure de fumoir. Le noyer recouvrant les murs produit une atmosphère très masculine reflétant la Belle Époque. Dans la salle à manger, les murs sont peints de laque bordeaux qui n’a pas vieilli et restitue l’ambiance artistique de la villa. Une grande cheminée de marbre trône au milieu de la pièce. Dans la continuité, un salon d’hiver à la teinte céladon est enrichi par un sculptural lustre en cristal de Baccarat dessiné par Sue et Mare, joyaux de la cristallerie française. Six théâtrales doubles portes cintrées des trois pièces de réception, totalisant une superficie total de 90 m2 avec 4 m de hauteur de plafond, ouvrent sur un jardin. Une arrière-cuisine avec évier en zinc ; cuisine équipée donnant sur l’arrière du jardin qui est ici tout aussi soigné et raffiné que du côté réception. Accès très commode pour y déjeuner à la belle saison.
Premier étage
Un escalier en marbre blanc, avec rampe en fer forgé par le ferronnier Richard Desvallières, célèbre artiste de la compagnie des Arts français accède à l'étage.
Une suite parentale avec un bureau aux murs ornés d'éléments de noyer et deux fenêtres dont l'une d'elles épouse la forme d'un bow-window donnant sur le jardin. Suivent une chambre et une salle de bain avec murs aux faïences claires reproduisant des formes géométriques très graphiques ; certains carreaux de faïence sont dorés à la feuille. Il en va de même pour le plafond, orné de peinture sur fond d’or. Les propriétaires actuels ont su reprendre à eux l’idée des architectes des années Vingt. Cinq autres chambres et trois salles de bain complètent le niveau. Toutes les pièces ont une vue sur le jardin.

Sous-sol
Il abrite un studio indépendant avec une salle de douche, une buanderie, une chaufferie et trois caves.
Le jardin
D'une surface de 1500m2, le jardin a des allures de parc. Remarquablement bien entretenu, il est arboré de multiples essences d'arbres qui invitent au voyage. Terrasse en gravillon blanc, fontaine en mosaïque d'un ton bleu Klein, palmiers d'une hauteur vertigineuse, il règne ici une ambiance très particulière d'une époque artistique révolue qui nous porte au rêve.

Ce que nous en pensons

Villa bâtie en 1922 par Louis Sue pour son ami Mirande, est un joyau de l'époque néo-classique. Conçue comme une orangerie du Grand Siècle, elle présente à la fois les voussures traditionnelles et des éléments décoratifs caractéristiques de l'époque, tel des sols dallés à cabochons ou des lambris de noyer, mais elle porte également la marque de la recherche de confort du siècle des deux Grandes Guerres. Cuisine et salles de bain modernes, chauffage central de qualité, le tout dans un écrin de verdure à vingt minutes de Paris. On comprend aisément le choix des artistes de l'époque pour ce lieu devenu depuis mythique.

2 900 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barême d'Honoraires

Référence 628911

Nombre de pièces 12
Nombre de chambres 5
Surface cadastrale 1439 m2
Surface réception90 m2
Hauteur sous plafond4
Surface totale intérieure350 m2
Surface Carrez 316 m2
Surface Jardin1500 m2



Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Responsable


Isabelle Capmas       +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook Google Plus

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus