maison de caractère à vendre normandie - cabourg - deauville

À 20 km de Deauville et 6 km de Cabourg, sur la Côte Fleurie,
maison de maître, chaumière et pressoir sur un terrain de 5 ha
Cabourg, CALVADOS basse-normandie 14390 FR

Situation

La propriété est à 220 km de Paris par l’A13. Deauville est à moins de 20 km. Cabourg et ses plages, avec tous les commerces et services, est seulement à 6 km. C’est le pays des petites routes qui serpentent au milieu du bocage. La Côte Fleurie et ses stations balnéaires est à un jet de pierres.

Description

Le long d’une route qui louvoie sous la voûte des arbres, un portail en fer forgé ouvre sur de larges pelouses. En position dominante, une maison de maître toise les bâtiments qui l’entourent : un pressoir, une chaumière, des écuries et, un peu plus loin, un atelier d’artiste. Au-delà, le terrain composé de prés et d’enclos descend lentement vers le fond du vallon. Au loin, la mer se dessine avec, parfois, le ferry pour l’Angleterre.

La maison de maître

La demeure est construite sur deux niveaux sous combles aménagés. Séparés par une chaîne de pierre, les niveaux sont percés chacun par trois ouvertures. Les murs sont couverts d’un enduit clair. La demeure doit son charme autant au toit d’ardoise à quatre pans, égout retroussé et ses trois lucarnes à fronton arrondi, qu’à la pierre de Caen qui a été utilisée pour façonner le soubassement, les angles des murs et les contours des baies. Une extension largement vitrée a été ajoutée à l’arrière pour accueillir la cuisine avec vue sur le vallon.


Rez-de-chaussée
Les séparations qui existaient à l’origine ont été enlevées. La porte d’entrée débouche directement dans un grand espace. Les murs sont peints d’une couleur claire. Les poutres et solives sont apparentes. Face à la porte d’entrée, l’escalier tournant en bois est dissimulé derrière des murs qui forment comme une avancée dans cette grande pièce. Un côté, éclairé par une large baie horizontale, fait office de salon. L’autre côté, prolongé à l’arrière par la cuisine, accueille la partie salle à manger.
Premier étage
Une ouverture à mi-hauteur débouche sur une petite pièce et des toilettes. Le palier est parqueté de chêne et distribue quatre pièces. Deux chambres symétriques sont éclairées par les baies de la façade avant. Les poutres et solives sont apparentes et peintes et le sol est un parquet de lames droites en chêne. Un bureau et une salle de bain se situent de part et d’autre de ces deux grandes chambres.
Deuxième étage
La disposition de ce niveau mansardé est légèrement différente. Les poutres et les fermes sont apparentes. Le sol est un parquet de lames droites de chêne. Une petite pièce sépare deux chambres qui sont éclairées par les lucarnes. Une salle de bain est éclairée par une fenêtre de toit.

Le pressoir

Caractéristique du Pays-d’Auge, cette construction du 19ème siècle est tout en longueur. À une extrémité, une partie plus haute est en moellon. Les ouvertures sont encadrées de brique. Dans son prolongement, le bâtiment est à pans de bois reposant sur un soubassement de moellon. À l’arrière, une extension en moellon a été ajoutée. Le toit à trois pans est couvert de tuile plate. Il est percé de lucarnes et de fenêtres de toit.


Rez-de-chaussée
La presse est encore en place dans une grande pièce à usage de pièce de séjour. Les moellons des murs sont apparents ainsi que la brique entourant les ouvertures. Afin de la mettre en valeur, le niveau a été gommé sur une moitié de la pièce, le plafond y est en cathédrale. L’autre partie est occupée par une mezzanine. Des fenêtres de toit éclairent largement cet espace, ainsi que de larges baies et des portes vitrées.
Une ouverture débouche sur un couloir qui dessert une cuisine, deux chambres et leur salle de bain. À son extrémité, un escalier descend vers deux chambres communicantes séparées par une salle d’eau. Elles sont situées dans l’extension en moellon. Leur plafond est en soupente et elles sont largement éclairées par des baies coulissantes. À l’opposé de l’escalier, une salle de détente avec un jacuzzi est éclairée par des baies et des portes vitrées.

Combles
Les combles sont accessibles, d’une part, de la mezzanine qui surplombe la vaste pièce de séjour et, d’autre part, d’un escalier situé dans la salle de détente. Ils sont constitués de deux pièces en enfilade.

La chaumière

Typique maison augeronne, les murs à pans de bois reposent un soubassement de moellon. Le toit à deux pans, percé de deux lucarnes, est en tuile plate. À l’arrière de la chaumière, une terrasse a été pavée de pierre carrée et donne sur les enclos, les prairies et le vallon.


Rez-de-chaussée
La porte d’entrée débouche dans une grande pièce dont les cloisons d’origine ont été enlevées. Les poutres et solives y sont apparentes. Des colombages, restes des cloisons originelles, forment comme une séparation entre la partie salon largement éclairée par une baie vitrée coulissante et la partie salle à manger dont le mur est décoré d’une cheminée de brique rouge. Une ouverture débouche dans une cuisine couverte de tomette hexagonale ancienne, prolongée par une salle d’eau et des toilettes. L’escalier se situe à une extrémité du salon.
Premier étage
L’escalier débouche sur un petit palier éclairé par une porte vitrée. Une ouverture permet d’accéder à deux chambres mansardées éclairées par des lucarnes dans la suite l’une de l’autre. Les murs sont en lambris peints. Le sol est un parquet de lames droites en chêne.

L'atelier d'artiste

C’est une maison contemporaine et simple de deux niveaux à laquelle une extension a été ajoutée. L’enduit des murs est de couleur claire. Le toit à deux pans est couvert de tuile.


Rez-de-chaussée
Une double porte vitrée débouche dans une large pièce éclairée par des baies horizontales et verticales. Cette pièce est à usage d’atelier. Une ouverture mène à une seconde pièce à usage de cuisine. Dans son prolongement, une troisième pièce est à usage de remise.

Premier étage
Un escalier extérieur accède au second niveau. La porte d’entrée débouche sur un palier qui dessert deux chambres et une salle d’eau.

Les écuries

Bâties en pans de bois, elles abritent cinq boxes et une pièce à usage de remise. Un large auvent longe ce bâtiment.

Ce que nous en pensons

Un paysage de collines dont les sommets sont couverts de bois : c’est le domaine du bocage où l’habitat est dispersé. La propriété en recèle tous les attributs : une maison de maître, un imposant pressoir, témoin d’un passé qui n’est pas encore révolu, une chaumière et des écuries caractéristiques.
Cette propriété peut non seulement devenir un point de ralliement pour toute une parentèle qui y savourera à la fois le calme de la campagne et l’attrait de la côte et aussi, offrir une capacité d'accueil pour des hôtes de passage ou encore, servir de villégiature.

1 255 500 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barême d'Honoraires

Référence 805543

Surface cadastrale 4 ha 92 a 50 ca
Surface du bâtiment principal 200 m2

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Responsable régional
Basse-normandie


Yann Campion       +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus