Dans un hameau du Périgord Vert,
une maison de maître, sa dépendance, son jardin et son verger
Thiviers, DORDOGNE aquitaine 24800 FR

Situation

Aux portes du Parc Régional Naturel du Périgord-Limousin, dans une campagne paisible, les paysages vallonnés et sillonnés par une multitude de cours d'eau sont propices à la randonnée. C'est une terre de pierres et d’histoire où l’architecture se marie harmonieusement à l’environnement et incite à la découverte de quelques sites incontournables : Brantôme, la « Venise » du Périgord, Jumilhac, Hautefort, Bourdeilles ou encore Saint-Jean-de-Côle. La propriété se situe à dix minutes d'un bourg vivant avec les principales commodités (aussi un restaurant gastronomique réputé) ; à dix minutes de deux petites cités médiévales, bourgades dynamiques avec tous les commerces, dont un marché hebdomadaire qui déplace les foules par sa seule notoriété.
Les trains au départ de la gare de Thiviers desservent Périgueux, Bordeaux, Limoges et Paris.

Description

Au milieu de bois et de prés, desservie par une voie goudronnée se terminant en impasse, la propriété partage le hameau avec deux résidences utilisées pour des vacances. Elle est entièrement close par des grilles et des portails en fer forgé, des murs, des haies, des grillages et renferme plusieurs jardins remarquablement aménagés et entretenus : un jardin largement fleuri et arboré aussi envoutant au niveau du sol qu'agréable à regarder depuis les fenêtres, balcon et balconnets des chambres qui le surplombent. Derrière une haie, le jardin se transforme en un vaste verger prolifique où deux bassins reliés par un canal maçonné mériteraient d'être remis en eau grâce au ruisseau tout proche. La maison est constituée de deux bâtiments mitoyens et communicants : une haute bâtisse du 19ème siècle avec un toit à la Mansart et une partie plus ancienne datant probablement du 18ème siècle avec son toit à trois pans. De chaque côté, une terrasse dont une est en partie couverte et équipée d'un four à pain. À cet ensemble s'ajoutent, hors les murs, une dépendance sur deux niveaux et une parcelle de pré cultivé en verger et jardin potager.

La maison de maître

La maison actuelle est composée de deux bâtiments d'époques différentes. Le premier, au toit à trois pans couvert de tuile plate est une ancienne ferme datant probablement du 18ème siècle. Cette dernière s'est vu adosser au début du 20ème siècle un hôtel particulier avec un toit à la Mansart couvert d'ardoise, surmonté d'une girouette et d'un épi de faîtage. La façade crépie de coquillages broyés met en valeur les pierres taillées des chainages d'angle et des encadrements. Les ouvertures, dont trois ouvrent sur un balconnet au garde-corps Art-Déco, sont nombreuses et effilées. Au sud, un grand balcon domine le jardin.


Rez-de-chaussée
Dans la partie mansardée, à côté d'un local technique à l'accès indépendant, une porte en bois coulissante et sa porte piétonne ouvrent sur un vaste garage et une cave à vin fermée à clé. L'entrée principale consiste en un vestibule avec boiseries, deux placards dont un cache un évier en pierre, éclairage indirect au plafond, un escalier en bois et une salle à manger derrière deux grandes portes à double battant en bois et carreaux de verre cathédrale colorés. Une ancienne cheminée monumentale a un manteau de noyer. La cuisine spacieuse est accessible par la salle à manger et les deux terrasses. Dans l'ancienne cheminée a été placée une cuisinière Godin récente tandis que les carrelages muraux sont anciens. L'intérieur du placard est en faïence de Thiviers. La porte principale a été faite sur mesure avec des panneaux sculptés et des ouvertures en double-vitrage protégées par des ferronneries. Un escalier en bois mène à deux étages indépendants de la maison à la Mansart.
Premier étage
L'escalier partant de la cuisine s'arrête sur un palier en parquet de chêne qui dessert : une chambre avec vue sur la cour, une deuxième avec vue sur le jardin et une salle de douche cabine hydrojet avec des toilettes. L'escalier de l'entrée principale rejoint une chambre au plancher neuf avec une alcôve, un grand palier suivi d'un couloir avec un escalier de l'époque de construction et des toilettes indépendantes. Une chambre a une cheminée en marbre Louis XV habillée de carreaux de faïence, un plancher en chêne, une salle de bain avec un lavabo à colonne Art-Déco, une baignoire en fonte aux pieds en griffes d'aigle, des toilettes et d'une fenêtre sur le jardin en aluminium et double vitrage. Une autre chambre marie le confort et le raffinement : une cheminée en marbre Louis XVI reconnaissable à ses feuilles d'acanthe sculptées, une fenêtre et une porte-fenêtre en aluminium à double-vitrage avec vue sur le jardin, parquet et salle de douche privée. Sur le pignon, un balcon au garde-corps Art-Déco.
Deuxième étage
Dans l'ancienne ferme, dans les combles, un bureau équipé de fenêtres de toit oscillo-battant avec rideaux intégrés et un grenier indépendant aménageable. Dans la maison à la Mansart, l'étage se décline en trois chambres supplémentaires dont deux avec un balconnet, une avec salle de douche et toilettes privatives, un grand palier et une salle de bain avec baignoire neuve, porte coulissante et toilettes.
Le jardin
Fleuri, arboré, ombragé et multicolore, le jardin est clos de portails et de murs avec grilles en fer forgé et s'étend sur trois côtés de la maison, autour d'une terrasse qui appelle à la sieste. De nombreuses essences, hortensia, rosier (Pierre de Ronsard, buisson), cactus, camélia, oranger du Mexique, buis, altéa, bignonne, millepertuis, acanthe, glycine, araucaria, cèdre, hêtre pleureur, charmille, magnolia, tilleul d'ornement, yuca, albisia, lagerstroemia, lavandin se partagent cet espace entretenu avec soin et qui, grâce au puits et à la citerne, ne manquent jamais d'eau.
Verger
Au-delà du jardin, trois parcelles sont occupées par le verger et le potager avec des pommiers, pruniers, cerisiers, noyers, poiriers etc.

Les dépendances

Sur la terrasse est, en partie couverte et à l'abri des regards, d'anciens clapiers servent aujourd'hui de cuisine d'été et de cellier, à proximité d'un four à pain rénové et d'une cheminée.
De plus, en face de la maison se situe une dépendance sur deux niveaux. Actuellement à usage de remise, elle pourrait être réaménagée en garage ou atelier.

Ce que nous en pensons

Dans un cadre naturel sans être isolée, à l'abri des vis-à-vis des deux maisons voisines grâce à la configuration du hameau et du jardin protecteur, la propriété est un havre de paix doté d'une grande autonomie avec ses arbres fruitiers, ses deux potagers, son puits en eau toute l'année et son four à pain fonctionnel. La restauration a fait usage de matériaux de qualité et su préserver les éléments de style Art-Déco authentiques.

429 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 865659

Surface cadastrale 5781 m2
Surface du bâtiment principal 270 m2
Surface des dépendances 106 m2
Nombre de chambres 8

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Responsable régional
Périgord Blanc


Jonathan Barbot +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest linkedin Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus