Au-dessus de la vallée de la Sèvre niortaise, dans un parc de 4 ha et demi,
une imposante maison bourgeoise aux allures de villa italienne
Saint-Maixent-l'École, DEUX-SEVRES poitou-charentes 79400 FR

Situation

La petite ville de Saint-Maixent-l'Ecole est toute proche. Cinq kilomètres seulement séparent la maison de la gare TGV. La distance est la même jusqu'à un accès à l'autoroute A10 Paris-Bordeaux. En train la capitale est à deux heures d'un côté (quatre heures en voiture), La Rochelle et l'Atlantique à une heure de l'autre.
La maison n'est plus isolée comme naguère mais le gros hameau dans lequel elle se situe reste très calme et il y règne une ambiance conviviale.
La Sèvre niortaise qui coule un peu plus bas serpente jusqu'à Niort et alimente le marais Poitevin avant d'épouser l'océan dans la baie de l'Aiguillon.

Description

Trois étages dont les hauteurs vont en diminuant, cinq travées, une toiture de tuile aux pentes douces, une terrasse à balustres le long de la façade côté parc : la demeure, construite en 1861, est d'une sobre élégance. La surface habitable approche les 400 m2, avec cinq chambres et quatre salles de bains. A chaque niveau les pièces se répartissent de part et d'autre de grands vestibules, traversants aux deux premiers : salon, salle à manger, bureau-bibliothèque, cuisine au rez-de-chaussée ; trois chambres avec chacune sa salle de bains au premier ; deux chambres, une salle de bains et un grenier au second. Deux toilettes, une lingerie. Le sous-sol comporte deux niveaux qui comprennent notamment une pièce pour des travaux d'artisanat, une buanderie, la chaufferie (fioul), le bûcher pour les cheminées, une cave à vin.
Le parc de près de 4 ha et demi est traversé par une majestueuse allée de cèdres. Il multiplie les espaces de nature : prairies, verger, petit bois etc. Il est assez vaste pour accueillir la piscine et sa cuisine d'été ainsi que deux beaux bâtiments de dépendances.

La demeure

La simplicité de ses lignes signe une incontestable élégance. Les fenêtres, dont la taille diminue en allant vers le haut, sont encadrées de sobres moulures. Elles sont dotées de persiennes et, aux deux premiers niveaux, de stores du côté le plus ensoleillé. Sur chacune des deux façades quelques marches permettent d'accéder à une vaste terrasse fermée par des balustres au nord-ouest et à la deuxième porte d'entrée au sud-est. La maison a été volontairement décentrée dans le parc qui s'ouvre par deux grilles opposées entre des piliers sculptés.


Rez-de-chaussée
Il s'organise de part et d'autre d'un vaste vestibule dallé de pierre et traversant, entre la terrasse (72 m2) et l'accès opposé. Ainsi deux portes anciennes partiellement vitrées se font face. Un feu d'ambiance peut être fait dans la cheminée de chaque pièce : bureau-bibliothèque à boiseries murales sur parquet à lames droites, salon à lambris d'appui sur parquet à bâtons-rompus, salle à manger à boiseries d'appui sur parquet de type Versailles, séparée du bureau par un office (lavabo) d'où part l'escalier de service qui dessert tous les niveaux. Comme la salle à manger, la cuisine aménagée et équipée communique avec la terrasse tournée vers le parc par une porte-fenêtre à double vitrage.
Premier étage
L'escalier de bois est large et très éclairé (une fenêtre à chaque niveau) comme l'est le grand vestibule sur parquet de cet étage. Chacune des trois grandes chambres a sa salle de bains et une cheminée. La plus vaste est reliée à sa pièce d'eau (carrelage mural vert céladon, deux lavabos sur pied, baignoire), elle-même la plus spacieuse, par un petit dégagement très ensoleillé grâce à une fenêtre et est aussi dotée d'un vrai dressing. Des toilettes avec lave-mains donnent sur le palier de l'escalier.
Deuxième étage
Le vestibule central est encore très lumineux grâce à ses deux fenêtres côté parc vers lequel est aussi tournée une grande chambre tandis qu'une autre est éclairée par deux fenêtres du côté opposé. La salle de bains est équipée d'une baignoire et de deux vasques. Une pièce un peu plus petite, avec lavabo, sert actuellement de lingerie. Tous les plafonds sont isolés. Les toilettes sont au débouché de l'escalier. Il y a encore la place à cet étage d'un grenier dans lequel se voit une solide charpente. Sous les tuiles ont été posées les lattes de châtaignier traditionnelles.
Sous-sol
Il est sur deux niveaux. Un pan incliné sur lequel étaient roulés les tonneaux conduit à la cave à vin, en-dessous d'un premier ensemble d'espaces qui comporte une pièce pour des travaux d'artisanat, la buanderie, la chaufferie avec la chaudière (de marque allemande, 2007) et la cuve à fioul (2000 litres), un bûcher et divers volumes de rangement.

Le parc

Classé comme espace vert, au peuplement forestier protégé, d'une superficie d'environ 4,5 ha, il est presque entièrement clos d'un mur de pierre sèche : en s'installant dans une maison voisine l'ancien propriétaire avait annexé une parcelle maintenant séparée de l'ensemble par un grillage. Une longue et majestueuse allée de cèdres conduit de l'un des portails à la demeure et toutes sortes d'essences peuplent le parc : séquoia, tulipiers de Virginie, platanes, marronniers, frênes, érables, noyers, chênes verts, sans compter les fruitiers du verger. L'entretien de deux prairies est confié à des moutons. Une autre allée d'arbres - tilleuls et charmes -, avoisine la piscine près de laquelle une cuisine-salle à manger d'été a été installée sous un préau. Sur ce terrain réputé être à truffes, 4000 m2 ont été laissés en bois. Une partie du parc est éclairée et le plan pour apporter la lumière à la totalité existe.

Les dépendances

Il s'agit de deux bâtiments rectangulaires à un étage, de 138 et 80 m2 au sol, de part et d'autre du portail d'accès le plus proche de la maison. Les fenêtres du niveau le plus haut sont cintrées, un léger ressaut dessinant l'arc. Dans l'un ont été logés deux garages et un atelier sous un grenier. L'autre, tout indiqué pour un atelier d'artiste, contient encore deux ponnes traditionnelles, énormes cuves de pierre dans lesquelles était faite la lessive et un four à pain. A l'étage, sur plancher neuf, le plafond de trois pièces à aménager a déjà été isolé.

Ce que nous en pensons

La demeure est de celles qui communiquent un bien-être immédiat. Protégée par un parc où un "practice" de golf aurait sa place, où des chevaux couleraient des jours heureux, elle n'est néanmoins pas isolée. Et les moyens d'accès pourraient difficilement être plus pratiques. A la majesté retenue des façades correspond un intérieur ample et douillet à la fois, où décor et confort vont de pair. La propriété a toujours été entretenue avec soin : y apporter des changements relèverait de la liberté, pas de la nécessité.

689 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 695794

Surface cadastrale 4 ha 4 a 6 ca
Surface du bâtiment principal 394 m2
Surface des dépendances 436 m2

Responsable régional
Deux-Sèvres


Jean-Pascal Guiot +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest linkedin Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus