Dans la douce et harmonieuse campagne gasconne,
une propriété traditionnelle avec tout ce qu'il convient
Mirande, GERS midi-pyrenees 32300 FR

Situation

En pleine campagne, à cinq minutes de route d'un village avec épicerie, boulangerie, boucherie, garage etc., la propriété est à la fois isolée et peu éloignée de maisons qui assurent une certaine sécurité de voisinage. Le paysage se partage entre collines, vallons et plaines donnant sur les Pyrénées. Le temps nécessaire pour se rendre à Auch, capitale de la Gascogne, Tarbes ou Madiran est sensiblement le même. Marciac, célèbre pour son festival de jazz est à vingt minutes.

Description

Entre deux collines, le terrain est à peu près plat et les perspectives portent loin. Les Pyrénées sont proches. Un chemin communal de desserte accède à la propriété. Un portail en fer ouvre sur le « côté cour » exposé au sud-est. La demeure fait face à l'entrée. Les dépendances (ancienne écurie, auvent et fenil) sont construites en retour d'équerre, côté ouest, l'ancien chai et une buanderie se situant dans l'angle. En vis-à-vis, une maison d'été dissimule une piscine dont la couverture est rétractable. Du côté nord-ouest de la maison, de la praire avec mare, source et verger. L'implantation des arbres d'espèces endémiques indiquent, sans effet outrancier, les limites de la propriété. Le terrain se constituant essentiellement de prairie, il est occupé par des chevaux.

La demeure

De deux niveaux sous combles non aménagés, elle est construite en moellon crépi à la chaux. La toiture est couverte de traditionnelle tuile canal. Comme dans bon nombre de maisons gasconnes, la façade est symétrique, marquée en son milieu par la porte d'entrée principale ouvrant sur un vestibule qui est aussi le départ d'escalier. Le rez-de-chaussée est consacré aux pièces de séjour et à la cuisine alors que l'étage l'est aux chambres à coucher. Étant donné la faible déclivité du toit, les combles sont à usage de grenier. Les dimensions des pièces et leur hauteur sous plafond produisent la sensation d'espace. Le sol du rez-de-chaussée est traditionnellement couvert de carreau de terre cuite alors que l'étage est en plancher, généralement de peuplier.


Rez-de-chaussée
Une porte à double battant à encadrement de grès ouvragé ouvre sur le vestibule. L'escalier fait face et, de côté, derrière une porte en partie vitrée en carreaux de couleur, se dissimulent des toilettes. Dans la partie est de la maison, un salon à usage de bibliothèque est éclairé sur trois côtés par un total de quatre baies. De l'autre côté du vestibule, en enfilade : une salle à manger aménagée dans l'ancienne cuisine avec sa grande cheminée destinée à la préparation tant des simples soupes que des pièces de viande rôties à la broche. L'ancien évier creusé dans du marbre gris des Pyrénées et son robinet en laiton sont toujours présents. Suit la cuisine contemporaine où demeure les restes d'un cul-de-four dans un angle de la pièce. Elle est entièrement aménagée, avec un mobilier de chêne de très bonne facture artisanale. Un dégagement avec une porte indépendante ouvrant sur l'extérieur, côté cour, donne sur un réticule faisant office de garde-manger où se situe aujourd'hui un chauffe-eau. Une porte de service, dérobée, accède à une chambre située à l'étage.
Deuxième niveau
Traditionnellement destiné aux chambres à coucher, il se répartit comme suit. Le palier distribue d'un côté, une chambre située au-dessus du salon et éclairée de la même manière, percée de baies sur trois faces ; de l'autre côté, une deuxième chambre à la lumière traversante ; en enfilade, un dégagement où des placards récents, de chêne, délimitent une salle de bain donnant du côté nord. Celle-ci est elle-même aménagée avec du mobilier de qualité et la baignoire se situe dans un angle de la pièce. Dans le prolongement du dégagement, une troisième chambre, accessible aussi par un escalier de service partant du dégagement du rez-de-chaussée, a la particularité de n'avoir pas de plafond traditionnel, plat avec solives apparentes, mais sous combles. Le volume en est ainsi augmenté. Dans une partie de la chambre, une salle d'eau avec douche a été aménagée. Tous les planchers de l'étage sont en peuplier, bois traditionnel pour cet usage et qui a comme qualité d'être quasiment imputrescible et d'un ton clair un peu doré. (Seule la partie du palier a été foncée.)

Les dépendances

Attenant à la demeure, l'ancien chai possède toujours son pressoir. Il donne sur une pièce à usage de buanderie qui ouvre sur le côté nord de la maison. Un auvent laisse voir la charpente traditionnelle dont le lattis de châtaignier a été conservé et est visible. Dans le prolongement, un petit garage à l'entrée duquel se situe un puits en pierre.

Le gîte

Complètement indépendant de la demeure, sur deux niveaux, il a été ménagé dans ce que furent les écuries et le fenil, son aspect est aujourd'hui celui d'une construction neuve, quoique les matériaux employés soient tous traditionnels. La réalisation est, tout comme dans la maison principale, de grande qualité. À la différence, toutes les pièces ont la charpente apparente.


Rez-de-chaussée
Une salle fait fonction à la fois de cuisine, salle à manger et salon, cette dernière partie étant quelque peu à part. Un dégagement accède à une chambre et une salle de bain. Un escalier de chêne accède à l'étage où se situe une deuxième chambre avec salle de douche et toilettes. Un escalier de chêne accède à l'étage.
Deuxième niveau
Une seconde chambre avec charpente apparente et plancher. Une salle de douche et des toilettes en sont séparées par un placard.

La maison d'été

Située en vis-à-vis des dépendances, elle forme avec elles l'effet d'une cour, donnant une situation centrale à la demeure. Elle se constitue au rez-de chaussée d'une grande pièce de séjour avec cuisine. Une mezzanine est accessible par une entrée séparée où se situent des toilettes. Une terrasse sous auvent parcourt le bâtiment sur toute sa longueur et une cheminée de brique destinée à la grillade y a été construite.


Rez-de-chaussée
La grande pièce et l'entrée séparée avec toilettes.
Etage
Il consiste en une mezzanine (15 m²) dont la charpente est en bois.

Ce que nous en pensons

Équilibre et discrétion, telle peut-être la désignation la plus juste de la propriété. Par sa situation, proche et loin de tout, elle devient le lieu où il est doux de se retirer en gardant la porte ouverte. Aussi, l'ancienne ferme à la noble et simple architecture abritait-elle autrefois des barriques où le vin fermentait et aujourd'hui, le chai fait figure de belle endormie. La présence de prairie, d'une mare toujours en eau et d'une source, en font un lieu idéal pour accueillir quelques chevaux. En outre, une partie importante du bâti est aménagée de façon si indépendante, qu'elle peut faire office tant de gîte que d'appartement d'appoint pour recevoir famille et amis. La restauration de l'ensemble est de grande qualité.

684 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 691768

Surface cadastrale 4 ha 65 a 10 ca
Surface du bâtiment principal 391 m2
Nombre de chambres 5
Surface des dépendances 219 m2

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Conseiller
Gers


Philippe Fritsch +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest linkedin Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus