En Bourgogne, proche de Dijon, entre bief et rivière,
un manoir du 17ème siècle sur plus de quatre hectares
Dijon, COTE-D'OR bourgogne 21000 FR

Situation

En Bourgogne, à 300 km de Paris, 200 km de Lyon ou Genève, à 12 km de la gare TGV de Dijon (1h30 pour Paris)

Description

La vallée et sa rivière sont encaissés au pied des falaises de calcaire qui dominent le site. Les prairies bordent la rivière, l'Ouche, qui, détournée par un bief, traverse le domaine de La Forge. Un pont dormant accède à la propriété qui consiste en un manoir édifié au 17ème siècle ainsi qu'une tour séparée. L'architecture du bâtiment de forge est caractéristique de ce qui se pratiquait dans les vallées bourguignonnes. Une série de dépendances se répartissent à proximité : bûcher, atelier, deux garages, quatre granges et une écurie dont les volumes pourraient être destinés à l'aménagement d'un gîte rural et des espaces de loisir. L'écurie pouvant contenir quatre boxes ouvre tant sur la cour intérieure que sur la prairie. Cette dernière est bordée sur toute sa longueur par la rivière pour le plus grand plaisir des chevaux.
Un pigeonnier et son caveau viticole de dégustation viennent s'ajouter aux caves à vin qui, accessibles de plain-pied, sont surmontées d'une terrasse. Dans la partie supérieure de la propriété, une retenue d'eau par débordement ; plus bas, une piscine non chauffée.

Le manoir

Une fois passé le pont dormant qui enjambe le bief de la forge, le manoir du 17ème siècle et sa tour adjacente apparaissent et se présentent sur trois niveaux. Les communs, dans l'alignement du Manoir, forment un angle droit et les rives de la rivière l'Ouche ferment ainsi le parc. La propriété est partiellement close de mur.


Rez-de-chaussée
Le rez-de-chaussée.
L'entrée de plain-pied ouvre immédiatement sur la montée d'escalier à deux volées. La pierre de Bourgogne, reconnaissable à son teint marbré de veines rosées, est marquée par l'usure du temps. D'un côté, un bureau et une petite chambre d'invité donnent sur la campagne. De l'autre côté, quelques marches descendent vers la vaste salle à manger dallée et voûtée (hauteur sous voûte 3 m) où une cheminée constitue un important élément décoratif. En enfilade, la cuisine, dallée et voûtée elle aussi, précède un petit bureau puis la salle de la forge et sa cheminée monumentale. Cette dernière pièce surplombe le bief qui servait autrefois d'énergie motrice.
Premier étage
Un vaste salon au plafond à poutres apparentes peintes d'entrelacs polychromes, parquet, boiseries et cheminée monumentale. Un étrange petit salon boudoir y est accolé dans un jeu de boiseries dissimulées. Comme au niveau inférieur, en enfilade, un petit bureau puis une chambre et sa monumentale cheminée. Enfin, au même niveau, l'accès à la tour adjacente. Toute la tour est occupée par une vaste chambre dallée et à la voûte sculptée en pierre de Bourgogne. Une cheminée qui semble dater du 18ème siècle orne cette chambre.
Deuxième étage
L'escalier à vis, accède à une chambre au plafond à poutres apparentes assises sur corbeaux. Les fenêtres qui ouvrent sur un paysage de campagne présentent des vantaux à vitrail, caractéristiques de l'époque de construction.
Ensemble de bâtiments
La première grange est à usage de garage pour deux véhicules. Dans son alignement, une seconde grange a été transformée en bûcher. Un atelier puis une autre grange pourraient être destinés à quelque autre usage, hébergement, par exemple.
Ecuries
Si les granges sont couvertes de tuile, les écuries ont une charpente en chêne couverte de dalles de pierre calcaire improprement appelées laves. Quatre stalles donnent directement soit sur la cour des communs, soit sur la prairie. Enfin, deux autres granges à usage de fenil et de sellerie.
Les caves
Un bâtiment annexe, de plain-pied se constitue de caves et réserves. Toutes ces pièces ont été édifiées dès le 17ème siècle. Elles sont toutes voûtées sous une hauteur de trois mètres et dallées en pierre de Bourgogne. Un corridor principal dessert d'abord une réserve fruitière puis, une cave à vin fermée d'une grille, une souillarde (petite salle traditionnelle fréquente en Bourgogne, qui sert de lieu d'affinage pour les fromages et autres laitages) et enfin une ultime cave à vin.
Terrasse
Le bâtiment qui abrite les caves est couvert d'une terrasse qui domine le parc.
La piscine
De 8 m x 5 m, elle est en parfait état et chauffée. Un petit pool-house.
Pigeonnier
Un pigeonnier couvert de tuiles bourguignonnes vernissées trône à l’extrémité du parc. Il est curieusement aménagé dans sa pièce inférieure en une salle de dégustation pour les vins du terroir.
Le parc
Il est planté de nombreux arbres d'espèces dignes d'arboretum. Parmi eux, on peut y découvrir un séquoia géant.
Prairies
La prairie, d'une surface d'environ quatre hectares est contiguë aux bâtiments des dépendances qui la séparent de la cour. Située en fond de vallée, l'herbage y est gras, arrosé par la rivière (l'Ouche) où les chevaux trouvent l'ombre et s'abreuvent.

Ce que nous en pensons

Ce serait de nos jours presque un paradoxe que d'envisager une vie authentiquement campagnarde, de "gentleman farmer", dans un lieu qui fut en son temps un fleuron d'une industrie naissante. Et pourtant, le Domaine de la Forge en exprime aujourd'hui toute la réalité par sa singularité. L'esthétique est omniprésente en ce lieu, qu'il s'agisse des intérieurs comme des extérieurs. Aussi, la facilité d'accès à Dijon, et conséquemment à Paris, devient d'autant plus séduisante, offrant la possibilité d'une installation pérenne qui ne sera jamais synonyme d'isolement.

Vente en exclusivité

750 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 365108

Surface cadastrale 4 ha 46 a 18 ca
Surface du bâtiment principal 950 m2
Surface des dépendances 547.26 m2
Nombre de chambres 4

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Responsable régional
Nord Côte d'Or


Michel Monot +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest linkedin Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus