Dans un bourg de Toscane charentaise, à vingt minutes d'Angoulême,
une maison du début du 18ème siècle, ses dépendances et sa piscine
Angoulême, CHARENTE poitou-charentes 16000 FR

Situation

En Toscane charentaise, la propriété se situe dans l'une des principales localités situées sur les bords de la Charente, dans le Val-de-Jarnac, entre Cognac et Angoulême. À vingt minutes de cette dernière, le bourg compte quelques trois mille habitants et bénéficie de tous les commerces d'une grande ville. Ceux-ci sont accessibles à pied depuis la demeure. Le TER met la maison à un quart d'heure d'Angoulême et à moins de deux heures de Paris par le TGV. La région profite du climat océanique et ondule tel la Toscane. Elle est riche d'un patrimoine historique, en particulier d'art roman, et compte également une campagne de bois et de vignes, Petite Champagne, avec le célèbre Cognac. Canoë-cayac, escalade, balades à pied ou en VTT s'y trouvent être les activités de plein air emblématiques...

Description

La construction de la maison remonte à 1708. Bâtie en partie sur l'emplacement d'un ancien couvent, l'aspect de ses façades opposées est tel une tête de Janus, contrasté, côté ruelle et côté jardin.
Côté ruelle, la demeure est dans le prolongement des maisons de la ville le long de la rue. Elle est coiffée d'un toit à deux pans couverts de tuile canal en terre cuite. La façade, entièrement en pierre de taille de fin calcaire provenant d'anciennes carrières d'un proche et célèbre village pour cette activité passée, se termine par une corniche sous une gouttière en zinc. Le rez-de-chaussée et le premier étage sont démarqués par une chaîne. Les baies sont distribuées symétriquement de chaque côté des entrées ainsi que de celle du garage. Le second niveau à surcroît se voit éclairé par des fenestrons, caractéristiques des propriétés charentaises. En revanche, côté jardin, côté campagne, la façade est en moellon apparent. Le rez-de-chaussée est pourvu de deux baies vitrées d'un côté de l'entrée et d'une porte et d'une fenêtre de l'autre. Les encadrements de baies sont en pierre de taille de même que pour les petites fenêtres carrées du dernier niveau.
Le jardin très arboré entouré de hauts murs est agrémenté d'un couloir de nage de 4 m x 11 m séparé de la maison par une terrasse. Plus loin, une dépendance sur deux niveaux est adossée au bâtiment. Un bassin avec un petit pont est alimenté par l'eau provenant d'un canal bordant le fond du jardin. Le passage de l'eau est limité par un mur le long duquel est adossée une serre à réhabiliter. En longeant le canal de l'autre côté de la serre, un passage accède à une porte donnant directement sur une petite place de village.

La demeure


Rez-de-chaussée
L'entrée ouvre sur un couloir traversant allant jusqu'au jardin. L'escalier central est éclairé par un puits de lumière. Le sol a gardé sa mosaïque du 19ème siècle. Les boiseries blanches d'appui contrastent avec les tissus damassés qui couvrent tous les murs de ce niveau jusqu'au plafond. Les portes également blanches dans leur encadrement contrastent subtilement avec l'ensemble. D'un côté, un salon traversant avec ses deux cheminées en marbre aux jambages à pattes de lion semblent être les gardiens des feux éclairant la pièce. Il ouvre directement avec une grande baie vitrée sur la terrasse et la piscine. Le sol est un plancher Versailles en chêne et ébène. Les murs sont couverts de tissus damassé couleur sable et les plafonds sont ornés de rosaces polychromes. D'un côté de l'entrée, la première porte donne sur une pièce, ancienne salle à manger avec ses boiseries et ses placards, avec cheminée aménagée en grand bureau. Passé l'escalier, une chambre et sa salle d'eau dissimulée derrière une porte dérobée ouvre directement sur la terrasse et le jardin. Côté jardin, dans le salon, une porte donne dans la cuisine équipée aux tons olive et rose rappelant le jardin tout proche. De la cuisine, une porte accède au garage avec son sol carrelé.
Premier étage
Le palier distribue cinq chambres aux murs tapissés de tissus damassé, quatre salles d'eau aux faïences anglaises et une grande salle d'eau d'un ton vert d'eau avec sa baignoire antique. Les chambres, au plancher de chêne et de pin, se répartissent le long d'un couloir dans lequel il a été pris soin de conserver un étonnant chemin de croix de tableaux très finement sculptés. Côté ruelle, deux grandes chambres ont chacune leur cheminée dont une au manteau de bois est accolée à un placard mural Louis Philippe contrastant avec la couleur jaune du tissu. Côté jardin, les trois autres chambres ont leur plancher en chêne et pin cirés. Bien sûr, les chambres ont les noms évocateurs de leur décoration, tels chambre bleue, jaune, lilas, or et Trianon.
Deuxième étage
Il est éclairé par des fenestrons, comme toujours en Charente. Il sert de remise et de lingerie.
Bâtiment de dépendances
Le rez-de-chaussée est accessible par deux portes-fenêtres. Un escalier intérieur dessert l'étage. L'accès se fait du côté de la place du marché par une porte équipée d'un digicode. Cette dépendance chauffée, dispose de son point d'eau avec évier et d'un cabinet de toilette. Un petit local accolé sert de bûchère.
Petit logement
L'habitation de trois pièces de 70 m² environ sur deux niveaux a ses baies qui donnent uniquement dans la ruelle. La cuisine et pièce de séjour, au rez-de-chaussée, est entièrement équipée et possède un cabinet de toilette. L'escalier mène à l'étage. Une chambre et une salle d'eau avec également un cabinet de toilette. Comme la demeure principale, l'ensemble est décoré dans le même goût et est équipé de double-vitrage. Chauffage au gaz de ville.
La piscine
Ce couloir de nage mesure 4 m x 11 m. L'assainissement au sel est alimenté par l'eau de source chauffée par pompe à chaleur. La margelle du pourtour est en pierre de taille locale.
Jardin
Entièrement clos de hauts murs, la végétation y est luxuriante et fleurie, accompagnée de palmiers centenaires et de roseaux. Un bassin avec un petit pont est alimenté par l'eau provenant d'un canal bordant le fond du jardin. Le passage de l'eau est limité par un mur le long duquel est adossé une serre du 19ème siècle à réhabiliter. À côté de celle-ci, un toit protège une roue à aube qui servait à alimenter le plan d'eau grâce à d'astucieuses écluses. L'arrosage est automatique, raccordé à un puits avec une pompe immergée. Le jardin est éclairé par LED.

Ce que nous en pensons

Jamais, personne ne se lassera de contempler la luminosité du midi-atlantique en toute saison. C'est ici, la parfaite impression ressentie dès l'entrée dans la demeure grâce à ses grandes pièces et à leur décoration, tant au rez-de-chaussée qu'à l'étage avec ses grandes chambres. Cela à seulement deux heures et quart de Paris sans même devoir prendre la voiture pour se rendre à la gare. Pas plus de voiture d'ailleurs pour faire les courses ou aller au marché trois fois par semaine. À notre époque, bénéficier d'une telle demeure dans un tel lieu est devenu un privilège.

745 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 553471

Surface cadastrale 1800 m2
Surface du bâtiment principal 350 m2
Nombre de chambres 6

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Conseiller
Sud Charente


Ariel Dormeau +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest linkedin Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus