maison de caractère à vendre trégor proche guingamp

En Bretagne, dans le Trégor, à vingt-cinq minutes des plages,
un ancien presbytère et son jardin de curé, clos de murs
Lannion, COTES-D'ARMOR bretagne 22300 FR

Situation

Dans le Trégor, riche de plus de six-cents manoirs, est une région à l'architecture passionnante. La culture du lin dès l'époque médiévale est à l'origine de cette richesse. Dans certains villages, chaque ferme pourrait prétendre au titre de manoir de par son aspect architectural. Le village dans lequel est situé cet ancien presbytère, est de ceux-là. La sérénité de la campagne alentour, vallonée et boisée, à portée du fourmillement touristique de la Côte de Granit Rose. L'ancien presbytère, niché derrière l'église paroissiale du 15ème siècle, semble comme s'être figé dans un autre temps, où le recteur psalmodiait son bréviaire dans son jardin. Tout proche, deux villes actives que sont Lannion et Guingamp ; la mer et ses plages à vingt-cinq minutes.

Description

On pourrait dire qu'il a l'allure d'un manoir breton du 17ème siècle. Mais il n'en est rien : c'était bien là une demeure de curé. La partie du bâtiment la plus ancienne peut s'enorgueillir d'une tour escalier rectangulaire, un peu rentrée dans l'œuvre. L'aile ouest, du 18ème siècle, a elle aussi son propre jardin car il n'est pas ici question d'un seul jardin, mais bien de deux, clos de murs. Le bleu maritime des huisseries et volets extérieurs tranche agréablement avec le granit patiné par les siècles, et nous rappelle que la mer est proche. Au côté opposé à l'aile ouest, une grange avec porte charretière, dans la continuité du presbytère date de la même époque. L'ensemble est harmonieux, paisible, authentique.

Le presbytère du 17ème siècle

Les trois niveaux dont le dernier, sous combles, ont été aménagés. L'entrée se fait par une tour escalier rectangulaire desservant les étages. L'escalier, de granit, mène jusqu'au deuxième étage. De là, le départ d'un deuxième petit escalier caractéristique d'une petite tour ronde, laquelle a disparu. Était-ce l'accès à un pigeonnier, à une tour de gué ou à une petite terrasse ? Les ouvertures sont pourvues de volets intérieurs. Les portes donnant sur l'extérieur sont parfois en arc plein cintre, parfois en linteau droit, et toujours dans la tradition architecturale du 17ème siècle en Trégor.


Rez-de-chaussée
Une spacieuse cuisine avec accès direct au jardin arrière, par une porte en arc si pointu, que l'on ne saurait dire s'il est brisé ou plein cintre. Un salon intime et chaleureux et une chambre de plain-pied en enfilade. Un petit cellier sous l'escalier est clos d'une porte dont l'encadrement de granit est tout en finesse. Le sol est en terre cuite traditionnelle du lieu.
Premier étage
Deux grandes chambres et leurs sanitaires individuels, dont une salle de bain spacieuse, occupent l'ensemble du premier étage. Une porte communique avec l'aile perpendiculaire construite ultérieurement..
Deuxième étage
Deux chambres avec leur propre douche et toilettes laissent apparaître une charpente d'origine.

L'aile ouest du 18ème siècle

Au 18ème siècle, le presbytère a été agrandi d'une aile en retour d'équerre qui, aujourd'hui, semble avoir toujours été là. Cette aile était ces dernières années le nid douillet de touristes de passage cherchant un gîte de caractère avec ses trois belles chambres. L'entrée peut se faire par l'avant de la propriété ou par un portail pratiqué dans la cloture d'un des jardins, ce qui procure aux hôtes une parfaite intimité.


Rez-de-chaussée
L'accès au rez-de-chaussée peut se faire soit par la cour principale, par la cuisine du presbytère ou encore par le jardin privé. Ce rez-de-chaussée peut donc à la fois être isolé ou ne faire qu'un avec l'ensemble de la propriété. L'entrée, au sol en terre cuite, donne sur un escalier en bois, de caractère, qui accède aux étages. Une pièce à usage à la fois de cuisine et de salle de séjour, un salon et des toilettes.
Premier étage
Deux chambres dont une, très spacieuse, avec vue sur le jardin clos. Des portes en bois sculpté, anciennes et d'origine, ornent les penderies dans le mur.
Deuxième étage
Une chambre sous combles, avec sa charpente d'époque, une salle de douche avec toilettes et une petite chambre d'enfant.

La grange

Elle est construite dans le prolongement du presbytère. Sa large porte charretière en arc en anse de panier permet un accès aisé au jardin clos situé à l'arrière. Comme suspendu au-dessus, une lucarne en granit sculpté apporte la lumière et l'accès vers l'étage actuellement non aménagé. Cette dépendance est une vaste remise. Il serait également possible de transformer cette partie du bâti en un petit gîte indépendant, avec une chambre en mezzanine.

Le jardin

Une porte piétonne et deux portes charretières ouvrent sur le jardin de 3.000 m2 environ, en plein bourg, entièrement clos d'un mur en moellon de granit, en excellent état. Cette surface arborée et fleurie est divisée en deux parties séparées par un mur de pierre suffisamment haut pour éviter toute promiscuité due au vis-à-vis. Ainsi, chacune des deux parties a son propre jardin. Comme tous les jardins, ceux-ci pourraient faire l'objet d'une autre affectation : un jardin arboré de plaisance d'un côté ; un potager et verger de l'autre. Les deux espaces communiquent par une porte d'époque en arc plein cintre.

Ce que nous en pensons

Par son site et son agencement, la propriété se présente d'emblée comme une sorte d'idéal de la maison d'hôtes. Elle pourrait aussi, sans y déranger quoi que ce soit, constituer tout autant une maison de famille y vivant à demeure qu'une maison de villégiature. Nul n'est besoin d'insister sur l'authenticité tant recherchée de l'architecture extérieure et aussi, des intérieurs.

410 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barême d'Honoraires

Référence 567861

Surface cadastrale 2993 m2
Surface du bâtiment principal 245 m2

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Responsable régional
Guingamp et Sa Région


Jérôme Masson       +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus