maison de caractère à vendre vendée proche de la roche sur yon

Très proche de La-Roche-sur-Yon et des plages, un logis vendéen chargé d'histoire,
dans un parc de plus de vingt hectares, avec dépendances et écuries
, VENDEE pays-de-loire FR

Situation

La propriété est située en Vendée, département dynamique (économie et démographie). C'est le premier département touristique de la côte Atlantique grâce, en particulier, au littoral appelé également « Côte de Lumière » du fait d'un ensoleillement important. Les paysages y sont variés : plaine, bocage et marais, dont le célèbre marais poitevin. La Roche-sur-Yon est célèbre pour ses magnifiques haras. Les plages les plus proches sont à trente minutes et il est facile de se rendre sur l'île de Noirmoutier ou l'île de Ré en une heure.
Il ne faut que dix minutes en voiture pour rejoindre le centre de la Roche-sur-Yon ou l'entrée de l'autoroute A 87 vers Angers et Paris. La gare de La Roche-sur-Yon de relie Nantes en une heure par TER et Paris en trois heures par TGV.

Description

L'origine de la propriété remonte à 1572, date à laquelle le seigneur de l'Estang acquiert ce domaine et y fait construire un logis. Iil sera plus tard transmis par les hommes et les femmes de la même famille jusqu'en 1994. Les femmes, en particulier, de cette famille se sont illustrées par leur courage durant les guerres vendéennes, et ces dernières sont sans doute à l'origine de la destruction d'une partie des bâtiments. Ceux-ci ont été profondément remaniés au début du dix-neuvième siècle ainsi que l'atteste la date de 1801 inscrite sur le fronton de la porte d'entrée.
Les bâtiments ne se devinent pas de la route. L'entrée se fait par une simple barrière. Une allée de deux-cents mètres bordée principalement de chênes centenaires conduit au logis. Un terrain de tennis se distingue discrètement à travers les arbres. La maison principale apparaît de face et se prolonge par un deuxième corps de bâtiment en retour d'équerre, appelée maison d'Emita, avec une petite chapelle dans-oeuvre en façade. L'architecture est caractéristique des logis vendéens, simplicité apparente qui recèle dans la composition une savante étude de proportions. Les toits, à faible déclivité, sont couverts de tuile tige de botte ; les extrémités sont garnies de génoises. Au-delà des habitations, les dépendances forment une cour carrée. Seules les écuries ont été totalement restaurées. Le potager et le verger forment un ensemble entièrement clos de murs dans lequel a été construite une piscine. Le corps principal développe environ 450 m2 habitables ; la maison d'Emita, 250 m2. L'ensemble est implanté sur plus de vingt hectares de prairies et de bois.

Le logis principal

De forme rectangulaire il est édifié en moellon couvert d'enduit et s'élève sur deux niveaux. Il est prolongé par un pavillon surbaissé à l'est et une chapelle en retour d'équerre à l'ouest. La porte d'entrée, axe de symétrie du bâtiment, est surmontée d'un fronton contenant un cadre armorié et une date, 1801. Les toits sont en tuile caractéristique de la région. La façade arrière comporte deux avant-corps de part et d'autre d'une double porte donnant sur le jardin. Des travaux de rénovation importants ont été réalisés en 1994 et le logis est très bien entretenu depuis.


Rez-de-chaussée
L'entrée principale de la maison se fait par une double porte en milieu de façade, mais il est également possible d'utiliser une porte sur le pignon de la bâtisse ouvrant sur la cuisine. Celle-ci, de plus de 50 m2, est flanquée d'un office et d'un vestiaire. De la cuisine. Un couloir tout du long de la façade dessert une salle à manger, le vestibule d'où part un large escalier en bois menant au premier étage, un salon, une bibliothèque et un autre salon, plus petit, et aboutit à une chambre avec salle de bain. Les sols sont en tomette dans la cuisine, en carreau de ciment dans le couloir et la salle à manger et en parquet dans les autres pièces. La bibliothèque date de la reconstruction de la maison. Les plafonds polychromes ont été restaurés.
Premier étage
Le premier étage abrite quatre chambres, chacune étant pourvue d'une salle de bain, ou de douche, avec des toilettes. Un bureau.

La chapelle

Elle sépare le logis principal et la maison d'Emita. Trois marches en pierre mènent à une porte en arc brisée, elle-même surmontée d'un vitrail et d'une flèche en pierre dans laquelle est nichée une statue de la Vierge. Les éléments tel que des statues ou l'autel sont toujours présents mais l'ensemble nécessite un travail de restauration important.

La maison d'Emita

Cette partie des bâtiments n'est plus habitée depuis les années 1990. De forme rectangulaire, élévée sur deux niveaux, la maison d'une superficie de 250 m2 environ se compose de quatre chambres, un salon et une salle à manger. L'ensemble est à restaurer.

Les dépendances

Les dépendances organisées en cour carrée comprennent, étable, chai, pressoir, ancienne maison de gardien et divers bâtiments à usage de remise. Seules les écuries ont été restaurées ; les photos de celles-ci ont fait partie d'une exposition sur le cheval en Vendée en 2003.

Le potager et le verger

Entièrement clos de murs, un espace de 3600 m2 dans lequel sont organisés un potager, un verger et une piscine.

Ce que nous en pensons

Au calme, sans être isolée, dans une région vivante aux multiples facettes.
Il est des propriétés qui se transmettent et se restaurent au fil des générations : celle-ci en fait indéniablement partie. Elle incarne à merveille la solidité cossue du logis vendéen. Bien que remaniée au dix-neuvième siècle, la demeure garde l'âme de ce qu'elle fut au seizième siècle, c'est à dire une maison seigneuriale comme en atteste la présence de la chapelle. L'ensemble est sobre et élégant. L'intérieur du logis principal est très bien rénové, confortable et chaleureux. Les cavaliers trouveront des écuries parfaitement restaurées. Les deux espaces de vie du logis, les nombreuses dépendances et la superficie des prairies et bois ouvrent la voie à des projets les plus variés.

1 277 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barême d'Honoraires

Référence 303163

Surface cadastrale 21 ha 63 a 32 ca
Surface du bâtiment principal 700 m2
Surface des dépendances 1000 m2

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Responsable régional
Pays De Nantes et Pays De Retz


Nadine Riant       +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook Google Plus

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus