Entre Poitou, Touraine et Anjou, un prieuré du 12ème siècle, aux cent rosiers,
avec maison d'amis et piscine
Loudun, VIENNE poitou-charentes 86200 FR

Situation

Situé à la lisière du Poitou, de la Touraine et de l’Anjou, la bonne fortune agricole, viticole et sylvestre du pays, le classe le lieu parmi les grands terroirs de France, mais ce sont aussi ses bonnes fortunes littéraire et politique qui ont fait sa renommée. Les paysages de forêt, de vigne et de champ sont une source de perspectives infiniment variées, propices aux promenades. Naviguer sur la Loire est possible à un tire-d'aile du prieuré, car les villes historiques de Fontevraud, Chinon, Saumur, sont à moins de 20mn, tout comme Montreuil-Bellay et Loudun. Mais c'est à Chinon qu'il faudra savourer la tarte vigneronne et les confitures de vin. Paris est à un peu plus de 3h de route ; 2h20 depuis Saumur ou 1h30 (TGV) depuis Châtellerault, située à 45 min en voiture.

Description

Le prieuré, anciennement rattaché à l'abbaye royal de Fontevraud, est comme caché dans une vaste clairière, se détachant des prés environnants. Son accès se fait pas une petite route sans issue. Une porte cochère ouvre sur la vaste cour autour de laquelle s'organisent le logis principal, la maison d'amis, la grange, le préau et les autres bâtiments à usage de remise. L'ensemble est construit en moellon et la plupart des toitures, à doubles pans, est couverte d'ardoise ; l'autre partie, de tuile. Le jardin, tout en longueur, se situe dans le prolongement du logis. La piscine y a été implantée.

Le logis

Deux bâtiments ont été réunis, il y a fort longtemps, pour créer le logis actuel. La façade nord regarde vers la cour, et comme tous les autres bâtiments, il est orné de pierre apparente. Les ouvertures, fenêtres et portes-fenêtres (double-vitrage) rythment l'ensemble. La façade opposée, au sud, donne sur le jardin.


Rez-de-chaussée
Une entrée distribue, le salon, des toilettes pour visiteurs, la salle à manger et, en enfilade depuis celle-ci, la cuisine, la chambre et la salle d'eau. (Elle est aussi le départ de l'escalier menant à étage.) Le salon, spacieux, dans lequel trône une cheminée au manteau de bois et, à l'opposé, un ancien four à pain. Depuis le salon, un escalier de bois mène au premier étage d'une des deux parties réunies, un autre escalier accédant à l'étage de l'autre partie. Une poutraison dessine le plafond avec d'impressionnantes poutres, assurément réalisées au 14ème siècle et dans les troncs grumes proviennent des bois environnants. À l'exception de la salle d'eau, toutes les pièces sont pourvues de portes-fenêtres, facilitant l'accès tant à la cour qu'au jardin. Les sols sont couverts de tomette dans les pièces de réception ; d'un carrelage plus moderne, dans les autres.
Premier étage
Depuis le salon du Rez-de-chaussée, l'escalier de bois accède à un petit palier distribuant une chambre, une salle de bain avec douche et toilettes, et une garde-robe. La chambre est traversante, orientée nord/sud. Sa décoration se compose d'une cheminée en pierre, aux motifs soignés et d'un sol couvert de tomette. Dans l'autre partie, accessible depuis l'escalier de l'entrée, un espace en soupente, divisé en deux parties en enfilade : l'une à usage de bureau ; l'autre, de chambre.

La maison d'amis

Ouverte sur la cour, au sud, elle s'inscrit dans la même esthétique architecturale que l'ensemble.


Rez-de-chaussée
Une porte-fenêtre ouvre sur le séjour et la cuisine ouverte. Une cheminée s'impose au regard. Une buanderie et des toilettes ont été aménagées à ce niveau. Un carrelage moderne couvre le sol.
Premier étage
Accessible par un escalier de bois, le palier distribue deux chambres et un salle de bain avec toilettes.

La grange

La grange a fait l'objet d'un début de rénovation. Au rez-de-chaussée, le grand espace est occupé par une cuisine à aménager. Le volume est important avec une hauteur sous plafond de six mètres environ. Une mezzanine a été créée dans laquelle ont été installés la chambre et la salle d'eau avec ses toilettes. La grange est équipée d'un chauffe-eau indépendant. Un plancher couvre le sol.

Les dépendances

Elles se composent du préau et de différents bâtiments : buanderie, chaufferie, et remises. Le préau peut abriter trois véhicules.

Le jardin

Les rosiers sont les maîtres des lieux, répartis dans huit carrés, le long des murs et en bordure de la propriété. Leur parfum embaume le jardin au moment de la floraison. Des arbres fruitiers tel les cerisiers, pêchers de vigne, pommiers et figuiers garantiront des confitures toute l'année et la garniture des tartes de l'été. Les autres essences sont saule-pleureur, tilleuls, noyers et châtaigniers. La piscine (5 m x10 m) est protégée (close) et ne gâche en rien l'harmonie des lieux. Un puits, toujours en eau et équipé d'une pompe, est un luxe indispensable au jardinier.

Ce que nous en pensons

Ronsard aurait aimé se promener au bras d'une jeune fille tant le nombre de rosiers est important. C'est une pièce de théâtre qui se joue entre cour et jardin, entre minéral et végétal. Et l'histoire de l'ensemble n'est pas encore achevée d'écrire. Le lieu s'impose pour une vie à plusieurs, qu'elle soit familiale, amicale ou encore d'accueil d'hôtes tant les espaces sauront s'adapter à ces différentes situations. À l'extrémité de la propriété, mais n'en faisant pas partie, un cours d'eau rafraichira « les esprits tout ennuyés », poème dans lequel Ronsard rappelle les bienfaits de Dame Nature.

Vente en exclusivité

590 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 543969

Surface cadastrale 4715 m2
Nombre de chambres 3
Surface du bâtiment principal 200 m2
Surface des dépendances 132 m2

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Responsable régional
Vienne


Jérôme Broun +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus