À Beaumes-de-Venise, au pied des dentelles de Montmirail,
une maison bâtie dans le rempart médiéval de la ville
Beaumes-de-Venise, VAUCLUSE paca 84190 FR

Situation

Au cœur du Comtat-Venaissin, la Provence des Papes, dans le Haut-Vaucluse (région Provence-Alpes-Côte d'Azur), Beaumes-de-Venise est un village méridional abrité du mistral par les dentelles de Montmirail. Son attrait touristique est important et il dispose de nombreux commerces et services (restaurants, bars, médecins, etc.). Orange n'est distant que d'une vingtaine de minutes tandis qu'Avignon (gare TGV, aéroport) se situe plus au sud à trois quarts d'heure. La proximité du Mont-Ventoux, des vignobles de la vallée du Rhône entre Baronnies provençales et Lubéron en font un lieu de villégiature apprécié.

Description

Construite littéralement dans les fortifications du 13ème siècle, la maison est situé en contrebas des vestiges de l'ancien château féodal, sur les hauteurs à l'est de la ville. On y accède soit en la contournant, soit en empruntant les ruelles depuis le cœur actuel du bourg rassemblé autour de l'église du 14ème siècle et de la remarquable fontaine baroque de la ville (inscrite MH). D'une orientation à l'est hors les fortifications et à l'ouest côté cour, elle appartient à un tènement urbain dense dont les couverts en tuile canal forment un enchevêtrement caractéristiques des villages provençaux.
La façade au levant qui marque la limite extérieure de la ville, a été entièrement décroutée de façon a laisser apparaître le parement composé de petit calcaire de surface simplement équarri et jointoyé à la chaux. D'anciens trous de boulin et des corbeaux disposés à diverses hauteurs ont été soigneusement mis en valeur. Les percements modernes sont discrets, assurant à l'ensemble de conserver son allure fortifiée, à peine troublée par deux étroites terrasses en retrait d'attique, au niveau de l'ancien chemin de ronde. Sur l'autre face, la maison revêt une tout autre apparence avec une façade entièrement enduite, percée de nombreuses baies et orientée au couchant, la vue donnant sur la cour intérieure est dégagée.

La maison des remparts

La maison semble épouser la forme du rempart alors qu'elle est composée de deux plans distincts, clairement perceptibles dans la disposition intérieure des niveaux et des pièces. Le plan sud s'étend parallèlement à la ligne fortifiée, tandis que l'autre le confronte perpendiculairement et se prolonge au nord le long de la cour intérieure. Ces deux volumes sont reliées par une cage d'escalier avec, à chaque niveau, un décalage d'un demi-étage entre eux. La charpente récente a réuni les deux parties de la maison sous un seul couvert à deux pans. Le quart nord-ouest se prolonge afin d'intégrer le retour d'équerre de la partie septentrionale.


Rez-de-chaussée
De la porte percée dans le rempart, un corridor longe une première salle aménagée en cuisine ouverte et ouvre sur une vaste salle à manger. Celle-ci est éclairée au levant par trois étroites baies aux allures de meurtrières contemporaines. En poursuivant vers le cœur de la maison, le corridor débouche sur palier éclairé par une porte vitrée ouvrant sur la cour. Il dessert l'escalier conduisant aux étages ainsi qu'une vaste salle de séjour voûtée percée de plusieurs ouvertures donnant sur la cour dont la plus large est prolongée par une haute verrière. Disposant d'une cheminée, cette pièce conserve un remarquable pan de mur creusé dans la roche. Une buanderie ainsi qu'un cabinet de toilettes complètent les pièces du rez-de-chaussée.
Premier niveau
Situé dans la partie nord de l'habitation, il est composé d'une enfilade de deux pièces avec salle de bain et cabinet de toilette séparés. Elle est éclairée à l'est par un percement dans le rempart et à l'ouest, dans la seconde pièce, par une petite ouverture surplombant la cour. Les sols sont couverts de travertin et les murs sobrement enduits de ton sable.
Premier étage
Le palier dessert une suite de deux pièces situées au dessus de la salle de séjour. Disposant d'une salle de bain et d'un cabinet de toilette, elles sont éclairées par deux hautes ouvertures dans la façade sur cour, dont une porte-fenêtre ouvrant sur une petite terrasse au-dessus de la verrière.
Deuxième niveau
Il comprend une chambre à coucher avec une salle de bain et cabinet de toilette séparés. Celle-ci ouvre sur l'une des deux petites terrasses en retrait d'attique correspondant à l'ancien chemin de ronde au sommet du rempart. Les matériaux d'origine ont été conservés : ancienne tomette rouge au sol, enduit à la chaux et hauts plafonds à solives apparentes et entrevous de plâtre.
Deuxième étage
Le second étage du plan méridional de la maison a été aménagé sous les combles en vaste pièce divisée par un pan de mur à l'aplomb de la ferme séparant la chambre à coucher de la salle de bain avec son cabinet de toilette attenant. Les sols sont couverts de terre cuite et le parement en pierre apparente du mur ouest est judicieusement mis en valeur par le chaulage en blanc des deux pans lambrissées de la charpente. La pièce accède également au chemin de ronde reconverti en terrasse couverte ouvrant une perspective sur la campagne et le Mont-Ventoux.
Combles
La même charpente couvrant la totalité de la maison, ce dernier niveau a été aménagé sous les combles, comme le deuxième étage. Une pièce palière précède une vaste chambre à coucher avec salle de bain et cabinet de toilette, à demi-niveau inférieur dans le prolongement du couvert englobant le retour d'équerre formé par le plan nord-est de la maison.
Le jardin
Structuré en restanques plantées d'essences méditerranéennes, le jardin-cour dissimule un bassin d'agrément à débordement. Au nord, une terrasse accessible par un escalier en vis en fer rejoint un solarium surmonté d'un élégant couvert en zinc à l'allure de folie ou de kiosque.

Ce que nous en pensons

Alors que les restaurations forçant le trait ou niant l'essence d'un bâtiment sont courantes, celle de la maison des remparts de Beaumes-de-Venise est un exemple dont on ne peut que saluer la réussite. Et ce succès n'a rien cédé au confort contemporain au cœur de ce « Bethlehem de Provence » pour reprendre le titre du film réalisé par Jean Prat en 1960 dans les grottes voisines. Cette terre érigée en duché par le pape Pie VI et jadis rattachée aux états pontificaux, parvint à résister aux incursions protestantes. Derrière ses murailles, l'esprit provençal s'esquisse sans excès, un peu à l'abri de la Provence galvaudée plus au sud. Ici le vin et l'olive règnent en maîtres et les illustres vignobles alentours (Vacqueyras, Château-Neuf-du-Pape) voisinent savamment avec l'AOC éponyme.

Vente en exclusivité

780 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 351364

Surface cadastrale 268 m2
Surface du bâtiment principal 350 m2
Nombre de chambres 5

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Responsable régional
Uzès et sa région


Ménélik Plojoux +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus