maison de caractère à vendre en rhône-alpes

En Rhône-Alpes, dans un village médiéval,
une ancienne maison de la gabelle de la Renaissance et sa maison de village

Lyon, LOIRE rhones-alpes 69000 FR
Rhône-Alpes

Situation

En région Rhône-Alpes, au cœur d'un parc naturel régional situé à la limite de l'Ardèche et du Rhône et qui, proche des agglomérations stéphanoise et lyonnaise est un territoire qui se distingue par son climat et sa mosaïque de paysages. La propriété est située dans un village perché sur un éperon rocheux, encadré par deux rivières torrentueuses. Ville importante au Moyen-Âge, verrouillant l’antique route allant de la vallée du Rhône à celle de la Loire, la petite cité a beaucoup souffert lors des Guerres de religion, pour devenir aujourd'hui un village paisible. Elle est à 20 min d'une entrée de l'autoroute A7, à une heure de Lyon (gare TGV et aéroport international), Valence et Saint-Etienne,à deux heures trente de Genève.

Description

Située au centre du village historique, il s'agit d'une ancienne maison de la gabelle, une fonction qu'elle avait à la Renaissance. Appelée aussi grenier à sel, elle servait d'entrepôt au sel que chaque sujet devait acheter une fois l’an, en dépensant l'équivalent d'un mois de salaire environ : le mot salaire est précisément dérivé du mot sel. La gabelle était un impôt très impopulaire. Devenu ensuite une école catholique, le bâtiment est désormais une vaste demeure bénéficiant d'une vue sur les coteaux alentour plantés de vigne. Entièrement bâti en pierre, il s'élève sur quatre niveaux. Il dispose d'une cour intérieure et d'un jardin, et est rattaché à une maisonnette à rénover desservie par une entrée indépendante. Jadis une galerie reliait la maison de la gabelle à la maisonnette. Le jardin est disposé en terrasses.

La maison de la gabelle

La bâtisse se dresse en pierre sur quatre niveaux, coiffée d'un toit à quatre pans. Les murs sont percés de baies à meneaux et de larges ouvertures en arcatures. L'une des entrées, directement accessible de la ruelle, est logée sous la chaîne d'un angle à pan coupé de la maison. Deux niveaux sont dédiés à l'habitation tandis que le rez-de-chaussée abrite un garage et des caves. Le dernier étage quant à lui est occupé par les greniers.


Rez-de-chaussée
Un niveau de rez-de-chaussée abrite un garage et des caves. Le garage est spacieux et ouvre sur la chaussée par une lourde porte en bois. Il communique avec les caves et l'intérieur de la bâtisse se rejoint par un escalier en pierre.
Rez-de-jardin
Le niveau disposé en rez-de jardin de la maison est accessible par différentes entrées. L'une d'elles se situe dans la cour intérieure et une ancienne porte cloutée commande l'accès à la bâtisse. Elle ouvre sur un escalier de pierre en vis qui relie tous les niveaux entre eux. Un passage mène à une cuisine contiguë à un petit salon. Les pièces bénéficient d'une vue remarquable sur les coteaux en vignes et les autres maisons en pierre du village. Une chambre et une salle d'eau complètent le niveau ainsi qu'une cuisine d'été logée dans une extension côté cour.
Premier étage
Le premier étage abrite une très vaste pièce dont le plafond à la française fait écho à un plancher de bois. Une cheminée ancienne réchauffe la pièce éclairée par des fenêtres à meneaux. L'escalier en vis dessert une chambre logée à l'entresol en montant au grenier.
Deuxième étage
Les greniers occupent le deuxième étage de la bâtisse. Les larges poutres en bois limitent l'aménagement de cet espace pourtant vaste.

La maisonnette

La maisonnette se dresse en pierre sur deux niveaux d'environ 38 m² chacun. Elle nécessite des travaux d'aménagement intérieur, le gros oeuvre ayant été restauré. La porte d'entrée sur la ruelle est encadrée par des pierre de taille et un linteau en pierre sur lequel figure la date de 1828. Un médaillon surmonte l'ensemble. A l'intérieur, un bénitier en pierre incrusté dans le mur témoigne du passage des religieuses lorsque la propriété était une école. La pièce communique avec la cour intérieure par quelques degrés de pierre et une niche voûtée apparaît dans le mur, avec une croix au-dessus. Elle est peinte et représente une Vierge. Une galerie ouverte reliait jadis l'étage de la maisonnette à la maison de la gabelle, soutenue par des colonnes de pierre. Elle pourrait être reconstruite.

Ce que nous en pensons

L'impopularité passée du lieu où était perçue la taxe sur le sel n'enlève rien à l'attrait qu'il exerce maintenant. Les portes de bois clouté, l'escalier en vis, les impressionnants plafonds aux poutres apparentes, les traces de la présence de religieuses à une certaine époque, attirent le regard déjà sollicité par l'escarpement du site et l'ensemble médiéval du village. La rénovation nécessaire donne aussi une liberté qui inclura le devenir de la petite maison indépendante.

305 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barême d'Honoraires

Barème d'honoraires
au 1er Avril 2017

Ventes d'immeubles

À Paris et en Ile-de-France
Prix de vente au-delà de 600 000 euros       5% TTC*
Prix de vente de 400 000 à 600 000 euros   6% TTC*
Prix de vente de 200 000 À 400 000 euros   7% TTC*
Prix de vente jusqu'à 200 000 euros             9% TTC*
Honoraires à la charge du Vendeur

En Province
Prix de vente au-delà de 500 000 euros       6% TTC*
Prix de vente jusqu'à 500 000 euros   30 000 Euros TTC* (forfait)
Honoraires à la charge du Vendeur

Expertise

Avis de valeur argumenté : 1 800 Euros TTC*
Expertise à partir de 2 400 Euros TTC*
Les tarifs des expertises sont communiqués sur devis personnalisé établi sur la base d’un taux horaire moyen de 120 Euros TTC*

   

*TTC : TVA incluse au taux de 20 %

Référence 525381

Surface cadastrale 620 m2
Surface du bâtiment principal 200 m2
Surface des dépendances 75 m2

Responsable régional
Parc Naturel Du Pilat et Ouest Isère

Florence Granier       +33 1 42 84 80 85


contacter

Mes favoris

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook Google Plus

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.


E-carte

Envoyer


En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus