Sur les bords de La Dordogne, dans un parc dominant la rivière,
deux maisons et un pigeonnier, des 17ème et 18ème siècles, sa fontaine
Bergerac, DORDOGNE aquitaine 24100 FR

Situation

En Dordogne, cet ensemble est à une quinzaine de kilomètres de Bergerac et de son aéroport. Montbazillac est à vingt minutes, Saint-Émilion à cinquante minutes et Bordeaux à un peu plus d'une heure. L’autoroute est à moins de vingt minutes. Le village de 1.700 habitants compte de multiples commerces, une école. Médecins et pharmacie sont à moins de dix minutes.

Description

La propriété est située au bord la Dordogne et s’étend sur 19.000 m2. Elle domine la rivière qui coule à quelques dizaines de mètres en contrebas. L’ensemble est à l’écart du bourg, au calme. L’accès se fait par un grand portail qui donne sur une des rues à l’entrée du village. Le domaine est composé de deux maisons et d’un pigeonnier, construits entre les 17ème et 18ème siècles. La moitié du terrain est constructible.

La maison d'habitation

La demeure est en moellon. Construite au 18ème siècle, elle a été rénovée dans les années 70. Elle est nichée au milieu des arbres centenaires. Toutes les fenêtres ont été changées en 2016 pour de grandes baies à double-vitrage. Le chauffage individuel est au gaz de ville. Le raccordement à l’assainissement collectif est en cours. Les poutres sont apparentes dans la plupart des pièces de la maison et renforce ainsi son caractère rustique.


Rez-de-chaussée
L'entrée se fait par le salon-salle à manger qui fait également office de cuisine. Une cheminée en pierre a été construite au centre de la salle de séjour. Une arrière-cuisine. Une chambre avec un accès direct à la terrasse et au parc, des toilettes et une salle d’eau complètent le rez-de-chaussée. Les sols sont sur carrelage.
Premier étage
L’accès se fait par un escalier en bois. Un corridor fait office de grand bureau de 17 m2 environ situé en haut de l’escalier. Un couloir central distribue deux chambres, une salle d’eau et des toilettes.

La maison à rénover

Cette maison fait environ 234 m2 sur deux niveaux. Elle n’a subi aucune rénovation sans doute depuis une centaine d’années. Ainsi, tous ses attraits d'origine sont demeurés intacts. Cheminées, murs en brique, parquet en chêne, tomettes sont dans un état correct, prêts à être nettoyés et restaurés pour exalter le décor.


Rez-de-chaussée
L'entrée est un vestibule qui distribue l'ensemble des pièces et sert de départ à un escalier en bois accédant à l'étage. Une grande cheminée y a été construite. Une première porte donne dans deux petites pièces. Une seconde ouvre sur une pièce de 12 m2 environ avec cheminée. Celle-ci distribue à son tour deux grandes pièces de 30 et 40 m2 environ et une troisième, plus petite, de 14 m2.
Premier étage
Il se constitue d'une seule grande pièce. La charpente est d’époque ; le sol parqueté. L’étage est parsemé de conduits de cheminées en brique qui délimitent naturellement différents espaces. La cage d’escalier est centrale. Trois ouvertures dont deux portes donnent sur les arbres du parc.

Le colombier

Construit au 17ème siècle, sa forme est assez traditionnelle. À l’origine, il était sans doute le pigeonnier d’un riche château situé à proximité, indiquant la puissance et la richesse du propriétaire des lieux. Il est hors-sol et composés de six pans. Les différents côtés sont à colombage. Les piliers en pierre de taille présentent une sorte de coupole inversée appelée cepel afin de prévenir l’intrusion des rongeurs. Au 20ème siècle, lors de la restauration du pigeonnier, un des côtés a été aménagé en verrière, ouvrant ainsi une perspective exceptionnelle sur la Dordogne. L’étage de 40 m2 environ en fait un lieu de contemplation et d’observation.

le parc

Le terrain fait près de deux hectares. Il est pentu et s’évanouit naturellement sur le lit argenté de la Dordogne. Une allée plantée d’une douzaine d’immenses magnolias laisse entrevoir une île. Le parc est composé d’arbres centenaires. Cinq puits sont présents dans la propriété. En contrebas du parc, au détour d’un petit chemin, une fontaine et son bassin carré. La fontaine intarissable est surmontée d’une construction de pierre qui prend la forme d’un pilastre. La légende dit qu’un évêque de Marseille, originaire du Périgord aimait s’y reposer. Elle porte désormais son nom.

Ce que nous en pensons

La propriété empreinte d’histoire attend d’être reprise en main pour révéler tout son potentiel. Jusqu’ici résidence secondaire, seule une petite partie des espaces disponibles et du parc a été exploitée. Dès les premiers pas dans le domaine, le décor pousse à imaginer les multiples possibilités du lieu. L’eau, les arbres, la pierre, le calme seront les premiers atouts pour redonner vie à ce lieu témoin des siècles. La longueur du parc longeant la Dordogne est dans une authentique symbiose avec le fleuve.

Vente en exclusivité

490 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 925328

Surface cadastrale 19143 m2
Surface du bâtiment principal 260 m2
Surface des dépendances 40 m2

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Responsable régional
Saint-Emilion et ses environs


Christophe Grelier +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus