A 105 km de Paris, dans l’Oise,
une maison bourgeoise et un chai vinicole du second empire inscrit Monument Historique
Beauvais, OISE picardie 60000 FR

Situation

Située au cœur de Breteuil dans l’Oise, la propriété fait partie de l’histoire de la ville. En effet, depuis le XIXème siècle et jusqu’en 1992, la même famille, la famille Cappronnier a été la référence pour la vente de vins et d’alcools fins dans la région. C’est en 1867 que Louis-Philippe Crépin Cappronnier décide d’ériger à la fois l’habitation familiale et le chai. Aujourd’hui, l’activité de négoce du vin a disparue mais l’enseigne trône toujours sur la façade.
Depuis cette adresse centrale, toutes les commodités sont accessibles à pied (commerces, tous établissements scolaires privés et publics, cinéma). Cette petite ville possède une vraie identité picarde. Et pourtant, le monde est tout à côté : vous êtes à une heure vingt de Paris via l’A16 ou à une heure dix en train. L’aéroport de Beauvais est à 25 minutes et Charles de Gaulle à une heure …

Description

Cette propriété, c’est d’abord un nom connu et reconnu pour le négoce de vins. C’est aussi un ensemble immobilier unique – une maison bourgeoise sur le devant, un entrepôt en fond de cour- entièrement construit en briques du pays, de style Napoléon III. En façade, au pied de l’enseigne Cappronnier, une lourde porte cochère marque l’entrée de la propriété et permet d’accéder à une cour centrale engazonnée autour de laquelle se trouvent la maison de maitre, les écuries et le chai. A l’arrière de ce dernier, un jardin entouré de murs apporte un peu de douceur de vivre en plein cœur de ville.

La demeure

L’architecture de la façade est classique pour une demeure du milieu XIXème siècle. Sept travées marquées en son centre par deux pilastres alternant brique et pierre entourent la porte cochère. Avec un entourage en pierre, les fenêtres disposent d’un linteau droit au rez-de-chaussée et en plein cintre à l’étage. Des persiennes de couleur claire viennent animer la façade en briques. Enfin, une corniche filante marque le bel entablement. La toiture est en ardoise animée par des lucarnes pour éclairer le grenier. L’élégance de l’ensemble marque bien une maison de maitre.


Rez-de-chaussée
Une double porte ouvragée en bois et verre donnant sur la cour intérieure s’inspire de motifs à l’antique, en particulier avec les têtes de faunes bouches ouvertes dans sa partie supérieure. L’entrée se fait par un vestibule au sol en petites mosaïques avec en son centre un grand escalier en bois avec une rampe surmontée de deux boules en cuivre. D’un côté, une salle à manger parquetée et dotée d’une cheminée de marbre noir. Dans le prolongement, le salon avec une autre cheminée de marbre veiné dans les coloris bruns... De l’autre côté du vestibule, une cuisine particulièrement lumineuse donne sur la cour intérieure. Un bureau et une véranda complètent le rez-de-chaussée.
Premier étage
La pièce palière distribue sept chambres dont l’une qui fut un temps un salon d’une surface de 28 m2. Les sols sont en parquet ancien. Chaque chambre possède une cheminée en marbre.
Combles
Sur toute la surface de la maison, un grenier complète la demeure. Il est éclairé par des lucarnes avec en particulier une chambre mansardée et une penderie.

Le chai

Par-delà de nombreuses dépendances -remises, auvent, écuries, atelier, chaufferie- toutes du XIXème siècle, l’entrepôt, initialement qualifié de « magasin » est un exemple unique d’architecture vinicole dans le Nord de la France. Il reçoit au rez-de-chaussée les futailles et barriques de vins issus de toutes les régions de France, mais aussi d’Espagne et d’Algérie. Le grenier qui surmonte le rez-de-chaussée est lui-même sommé d’un lanterneau en bois, dont les deux oculi, aujourd’hui vitrés, étaient primitivement dotés de planches à claire-voie destinées à ventiler les futs d’alcool. La décoration de la façade est recherchée : des petits tonnelets sculptés au-dessus des portes, des modillons sous la corniche, le fronton entrecoupé de facture classique, le jeu très tranché des couleurs rouge et ivoire, et l’inscription du patronyme centrée entre les deux pilastres. Quant à la charpente, elle se distingue par la grande élégance de sa structure, dépourvue de poteaux, alors qu’au rez-de-chaussée, des poteaux de bois soutiennent les entrevous de brique.

Le jardin

Accessible par un petit chemin qui longe le chai et l’écurie, il s’organise autour d’un vieux sapin et est entouré de murs en briques. C’est un jardin de ville sans vis-à-vis où aujourd’hui les herbes folles poussent mais qui pourra devenir, vue son exposition, une roseraie ou même un potager.

Ce que nous en pensons

La date de 1868 est gravée dans le bois de la charpente de l’entrepôt. Une véranda de 1912 toujours présente est construite avec des verrières à décors peints par le peintre local Georges Vaconsin. Ces traces prouvent concrètement le caractère authentique et tout à fait exceptionnel de ce lieu. Le chai est d’ailleurs inscrit au titre des monuments historiques. Cette propriété mélangeant habitation et espace professionnel est rare car elle forme un ensemble cohérent et intact de la vie sous Napoléon III même si, dans la grande maison, des papiers peints années 70 apportent une modernité retro et pop. Un acquéreur sensible à cette ambiance saura révéler l’émotion du lieu. Si ces bâtiments sont du XIXème siècle, ils sauront accueillir un projet de vie du XXIème siècle avec les avantages de la ville et de la campagne sans leurs inconvénients. Dans le chai, l’imagination du futur propriétaire permettra de concevoir un lieu unique : espace de coworking, tiers-lieu, ou même une résidence d’artistes. Tout est possible !

Vente en exclusivité

260 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 541755

Surface cadastrale 1210 m2
Nombre de chambres 6
Surface du bâtiment principal 233 m2
Surface des dépendances 387 m2

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Responsable régional
Pays du Valois


Jérôme Ferchaud +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus