maison de caractère à vendre pays d'auge - côte fleurie

Dans le Pays d'Auge, à 20 km de la Côte Fleurie et ses villes de villégiature,
un haras, avec maisons à pans de bois, villa californienne et piscine, sur 38 ha
Beuvron-en-Auge, CALVADOS basse-normandie 14430 FR

Situation

Dans une région réputée pour son architecture typique et son paysage, la propriété se situe à 220 km de Paris par l’autoroute A13. La côte Fleurie et ses villes de villégiature sont à 20 km. Lisieux, avec toutes les infrastructures utiles, est à 25 km. Sa gare permet de rallier Paris en 1h45. Le village avec les commerces de proximité est à 9 km.

Description

Une maison de gardien et son jardin surveillent le portail d’entrée. Le chemin qui traverse la propriété s’enfonce entre les prés et longe trois bâtiments, à usage d’écuries et de garage. A leur suite, un petit pont enjambe une pièce d’eau et permet d’accéder à la maison principale. Plus loin, le chemin dessert une villa californienne entourée d’une grande terrasse dans laquelle est insérée une piscine. En face, une petite construction en colombages fait office de remise et d'atelier. A une autre extrémité de la propriété, un ensemble de 10 boxes modernes, d’une part, et un barn, d’autre part, complètent les installations équestres.

La grande maison à pans de bois

Cette maison, avec son toit d’ardoise à quatre pans et ses murs recouverts d’un essentage d’ardoise reposant sur un soubassement de briques et de moellons, a été agrandie en deux temps. La première extension a été ajoutée dans l’alignement de la maison et en retour d’équerre. Puis, une seconde extension a été construite parallèlement à la façade arrière. Le lien entre les deux habitations est assuré par un petit corps de bâtiment qui en reprend les codes. Une terrasse de brique longe la façade avant et sépare la maison des pelouses qui l’entourent.


Rez-de-chaussée
L’entrée se fait par une porte encadrée de larges baies verticales logée dans le petit bâtiment de liaison. Elle débouche sur un vestibule qui dessert les deux corps de bâtiment. De part et d’autre de ce vestibule, un couloir dessert les pièces de chaque logis.
Dans la maison principale, l’harmonie est de mise. Le sol est pavé de carreaux de terre cuite anciens. Quand les colombages ne sont pas apparents, les murs sont peints en blanc. Les poutres et solives n’ont pas été dissimulées.
Du vestibule, un couloir mène à une vaste pièce de séjour. La lumière s’y déverse notamment par une très large baie horizontale ouverte sur les prairies attenantes, une double porte vitrée ouvrant sur la terrasse et trois autres petites baies. Une cheminée en pierre de taille décore un mur face à la grande baie. Un escalier en bois permettant l’accès à l’étage, un vestiaire et des toilettes, sont accessibles depuis le couloir. Une porte ouvre sur la cuisine, un vaste espace de vie avec îlot central et espace pour les repas. La cuisine est éclairée par des baies et notamment par une porte vitrée qui débouche sur la terrasse. Cette grande pièce précède une salle à manger dans laquelle une cheminée jouxte un petit escalier logé dans un angle.
Le rez-de-chaussée du logis abrite quant à lui deux chambres, une salle de bain et toilettes ainsi qu’un espace de rangement. Une porte donne sur un escalier qui dessert le sous-sol d'une surface d'environ 32m².
Premier étage
L’escalier en bois, avec ses marches pavées de carreaux de terre cuite, débouche sur un palier. Quelques marches permettent d’accéder à un petit dégagement qui dessert deux chambres mansardées ainsi qu’une salle de bain avec douche et toilettes et une buanderie. Ce sont les pièces au-dessus du grand salon. A l’opposé, dans la partie la plus ancienne, une porte ouvre sur une chambre avec salle de bain et toilettes et, en enfilade, une seconde chambre. Enfin, du palier, une ouverture débouche sur un vestibule, logé dans le petit bâtiment de liaison, qui mène à deux chambres, une salle de bain et toilettes et une buanderie.
De la salle à manger, l’escalier en bois peint permet d’accéder à une grande chambre et sa salle de bain et toilettes.

La villa californienne et sa piscine

Cette maison des années 70 a été conçue sur le mode de la villa californienne : une maison de plain pied, largement éclairée par de larges baies vitrées qui ouvrent sur une grande terrasse exposée au sud dans laquelle est insérée une piscine de plus de 100 m². Son toit est plat et les murs sont en briques d’un camaïeu chaud de marron clair et foncé. Un préau bardé de bois peint à usage de terrasse couverte relie la maison à une extension de même style, abritant douches et toilettes et le local technique de la piscine.
Les baies vitrées ouvrent sur une grande pièce. Une cheminée contemporaine est insérée dans un mur. Dans un angle, un bar dissimule l’espace cuisine.
Au fond de la pièce un dégagement mène à deux chambres avec chacune leur salle de bain et toilettes. Dans chaque chambre, une baie vitrée ouvre sur une petite terrasse donnant sur les prairies voisines. Les chambres sont séparées par un petit espace réservé aux invités.
A l’arrière de la maison, une chambre et sa salle d’eau et toilettes, d’une part, et, d’autre part, un studio avec kitchenette, possèdent leur entrée indépendante.

Les trois écuries

Ces trois écuries sont situées dans le même alignement le long du chemin qui mène à la maison principale. Ce sont trois bâtiments typiques du Pays d'Auge, soit des murs à pans de bois sur un soubassement de briques surmontés d'un toit d'ardoise à deux pans percé de lucarnes et de fenêtres de toit.
Le premier bâtiment abrite six boxes longés par un couloir de desserte, un bureau et une graineterie. Une chambre avec un point d'eau (à rénover) et un grenier se déploient sur l'ensemble de la surface et sont accessibles par un escalier en colimaçon situé dans le couloir de desserte.
Le deuxième bâtiment abrite deux boxes, un espace sanitaire (douche, lavabo, toilettes) et un garage de 18 m² environ. Un escalier extérieur permet de rejoindre à l'étage une pièce d'environ 40 m² avec salle d'eau et toilettes.
La dernière construction abrite également deux boxes et un garage de 34 m² environ.

Les installations équestres

Plus loin, dans la propriété, un barn d'environ 640m², en ossature bois, est ouvert vers le sud. Le sol est en terre battue. Il est séparé en enclos, atelier et boxes.
Par ailleurs, une construction récente avec toiture d'ardoise abrite 10 boxes ainsi qu'une réserve de fourrage. La fumière y est installée à l'arrière.

La maison de gardien

A pans de bois sur un soubassement de briques avec un toit d’ardoise percé de lucarnes, elle surveille l’entrée principale.
Elle est composée au rez-de-chaussée d’une grande pièce, une cuisine et une salle de bain et toilettes. Le premier niveau est également accessible de l’extérieur par deux escaliers en bois qui se font face et qui desservent trois chambres avec leur point d’eau.
Le sous-sol, accessible par l’extérieur, abrite la chaudière et la cuve.
La maison est entourée d’un jardin clos. Sa surface totale est d’environ 80 m². Son jardin clos est d’une surface d’environ 1000 m².

Ce que nous en pensons

A n'en point douter, il s'agit du cœur du Pays d'Auge ! Constructions à pans de bois, prairies à perte de vue délicatement cisaillées par les lices, délicieusement vallonnées et protégées par les haies bocagères. Ici, le calme est prépondérant. Non seulement pour le cheval, en son royaume, mais aussi pour son meilleur ami. Les habitations, insérées au milieu des près, largement ouvertes sur les herbages, permettent à leurs occupants, de vivre en osmose avec les descendants de Bucéphale. Confort, quiétude et contentement découlent naturellement de l'harmonie qui règne en ces lieux.

2 000 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barême d'Honoraires

Référence 729924

Surface cadastrale 37 ha 92 a 98 ca
Surface du bâtiment principal 367 m2
Surface des dépendances 1400 m2

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Responsable régional
Basse-normandie


Yann Campion       +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus