Au centre-ville de Chatou, une maison remarquable de 400 m²,
ses bureaux indépendants de 80 m² et son jardin de 1400 m²
Chatou, YVELINES paris 78400 FR

Situation

Les premières traces de Chatou, dans les Yvelines, à 10 km de Paris, remontent à l'époque gallo-romaine où un noble y avait fait construire sa villa. Longtemps resté village agricole, la cité s’est largement développée au 19e siècle : l’ouverture de la ligne de chemin de fer en fit un lieu de villégiature recherché. Les parisiens fortunés y construisirent demeures et maisons de campagne. Rapidement, artistes et intellectuels furent attirés par le charme de l’île et des bords de Seine encore sauvages, propices au canotage et à la baignade. Les guinguettes permettaient de se sustenter et de danser. Un tel environnement et une telle vie ne pouvaient échapper aux peintres impressionnistes : ils sont à l'origine dans ces lieux d'un tropisme culturel qui ne s'est pas démenti depuis. C'est d'ailleurs ici que Renoir peignit "Le Déjeuner des canotiers".

Description

Demeure bourgeoise remarquable, construite vers 1880, la maison principale - comme les anciennes écuries, réhabilitées en bureaux - ont bénéficié d’une rénovation totale pour mettre en valeur les éléments anciens par des notes de décoration et un complément d’aménagements modernes. Implantée au sein d’un jardin de 1400 m², le logis offre 400 m² habitables dont six chambres, plusieurs salons et un bureau. Il se prolonge vers l’extérieur grâce à une large terrasse pavée.
Les pièces sont réparties sur quatre niveaux. À l’entresol, en cour anglaise se trouvent la cuisine, le salon, la salle à manger et sa voûte en pierre et les toilettes. Au rez-de-chaussée, se situent l'entrée, le vestiaire, le petit salon, le grand salon, le boudoir, le bureau et des toilettes. Dans les étages, sont réparties une vaste chambre principale avec son vestiaire et sa salle de bain, puis cinq chambres, une salle de bain et une salle de douche. De nombreux espaces de rangement ont été aménagés dans les pièces et sur les paliers.
La maison annexe, de 80 m², est indépendante. Elle abrite un espace de bureaux, de plain-pied, ainsi qu’une petite pièce, une cuisine et une salle d’eau. Le jardin, parfaitement entretenu, est planté de grands arbres et de massifs.
La propriété est située au cœur de Chatou et de l’ensemble de ses commodités : commerces, marché, cinéma. La gare est à deux minutes à pied. Elle dessert La Défense en onze minutes, l’Étoile en quinze minutes et Saint-Germain-en-Laye en dix minutes. Toutes les écoles sont accessibles à pied en quelques minutes. À proximité : les golfs de l’Île fleurie, de Rueil-Malmaison ou de la Grenouillère, le poney-club de l’île de Chatou, le centre équestre de Buzenval, les Haras de Jardy, la Seine et ses activités nautiques.

La maison principale

L’architecte François-Eugène Bardon, catovien de naissance, exposa un pavillon de sa création à l’Exposition universelle de Paris de 1878. Son succès fut immédiat et les commandes affluèrent. Il construisit de nombreuses villas à Chatou et au Vésinet, ainsi que plusieurs grandes propriétés, notamment pour le maire de Chatou, Ernest Bousson. Il est également l’auteur de la rénovation néo-gothique de l’église de la commune.
L’architecture de la maison est caractéristique de la fin du 19e siècle. Élevée sur un entresol aux larges baies, à la façon d’une cour anglaise, elle présente un plan rectangulaire et une façade parfaitement symétrique, répartie de part et d’autre d’une avancée à pans coupés, à laquelle accède un escalier central. Les deux étages principaux sont ornés d’un appareil mixte alternant pierres de taille en carreau, de couleur sable, et des décors géométriques, de brique rouge. Une discrète chaîne horizontale souligne la séparation entre le rez-de-chaussée et le premier étage et s’enroule autour de l’arrondi du balcon central au premier étage.
La corniche qui marque la base du second étage est ponctuée par des modillons cubiques. Ce niveau présente une toiture mansardée en ardoise. Il est orné de lucarnes à fronton triangulaire en zinc, dont les frontons sont décorés de motifs géométriques. La lucarne centrale prolonge la décoration des étages inférieurs avec une alternance de pierres de taille et de briques. Son fronton est surmonté d’un blason sculpté composite.


Rez-de-chaussée
L’entrée se fait par quelques gradins. Un vestiaire permet d’y ranger manteaux et chaussures, avant de pénétrer dans le hall qui dessert les pièces de ce niveau. En face, une porte à double battant ouvre sur le vaste grand salon aux élégantes moulures et corniches, qui bénéficie d’un accès direct vers le jardin. Une cheminée de marbre blanc l’orne discrètement. La pièce se prolonge sur la droite par un deuxième salon qui donne cet ensemble de réception une triple orientation. À gauche, se trouvent un bureau et l’ancienne entrée, aujourd’hui transformée en boudoir. À droite de l’escalier qui mène aux étages, des toilettes. Outre l’entrée, au sol fait d’un élégant tapis de petites mosaïques, le sol des autres pièces de ce niveau est constitué d’un parquet massif en chêne clair en points de Hongrie.
Niveau de soubassement
Un escalier de pierre mène à l'entresol, qui constitue un formidable espace de vie en cour anglaise. Les murs, en pierre apparente, répondent aux teintes claires du large carrelage qui unifie l’ensemble des espaces de ce niveau. La cuisine Bulthaup, entièrement équipée et aménagée, s’organise autour d'un îlot central avec plan de travail, plaque de cuisson et coin repas pour au moins six personnes. Le salon attenant s'appréhende comme l'antichambre de la grande salle à manger, installée sous une voûte en pierre. Des toilettes et une pièce technique complètent ce niveau.
Premier étage
Le palier, agrémenté de vastes espaces de rangement conçus sur mesure, conduit à la chambre principale qui occupe presque entièrement l’étage. Elle est composée de deux espaces ouverts : la chambre largement éclairée par trois baies et dotée d’une garde-robe murale en bois, puis la salle de bain. La pièce d'eau, au design contemporain avec ses deux vasques, sa baignoire centrale et sa douche à l’italienne, est issue de deux pièces qui n’en font qu’une aujourd’hui, dont elle a conservé la cheminée de marbre blanc et le parquet. Plus loin, une autre chambre aux belles proportions et des toilettes.

Deuxième étage
Bénéficiant, grâce au toit mansardé, d’une belle hauteur sous plafond, cet étage possède également un palier entièrement équipé de placards. Il distribue quatre chambres au sol parqueté, une salle d’eau, une salle de bain avec douche et baignoire, ainsi que des toilettes.
Bâtiment de dépendances
Les anciennes écuries ont été totalement transformées en un vaste volume de bureaux modernes largement vitrés. La présence d’une deuxième pièce, d’une cuisine et d’une salle de douche, permet d’envisager d’y installer un appartement.

Ce que nous en pensons

Au milieu de son jardin taillé au cordeau, la façade rouille et sable de la demeure, toute en majesté, conquiert d'emblée le visiteur. L'architecture extérieure, comme le décor intérieur, est un régal permanent pour les yeux. La rénovation récente, menée avec patience et passion, a su mettre en valeur les éléments anciens, tout en y incorporant des touches de modernité. Le jardin, bien qu'en pleine ville, est assez vaste pour ménager des espaces de vie et de jeu et offrir au regard des paysages multiples qui se renouvellent au fil des saisons. Ici, la ville est proche ou lointaine, selon ses désirs. Perspective réjouissante : la maison annexe sera une véritable opportunité pour développer, en toute quiétude, une activité professionnelle ou y installer un logement. En somme, le lieu, inspirant à son abord et confortable derrière ses murs altiers, est le juste équilibre pour une vie entre la ville et la campagne.

2 950 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 358778

Surface totale intérieure400 m2
Nombre de pièces 10
Nombre de chambres 6
destination des lieuxmixte



Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Responsable


Caroline Caron de Panthou +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest linkedin Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus