A 10 minutes des Etangs de l'Ermitage en pays d'Andaine,
un manoir Victorien réhabilité en maison d'hôtes, une longère et ses deux dépendances, sur 4 hectares
, ORNE basse-normandie FR

Situation

Dans le Parc Normandie Maine, à 30 km de Flers et de Mayenne et 15 km de Bagnoles de l'Orne en lisière de forêt d'Andaine et des Etangs de l'Hermitage. Le train de la ligne Paris Granville rejoint la gare Montparnasse en deux heures cinquante. La Côte Fleurie et ses plages sont à une heure de voiture. Tous les commerces et services sont à cinq minutes;

Description

La tour de Bonvouloir, un des derniers vestiges du château éponyme du 15ème siècle se trouve à deux pas du manoir. Un portail en fer forgé porté par deux piliers en pierre, ouvre sur une allée de tilleuls qui conduit à la demeure. Par ailleurs, dans le prolongement du mur d'enceinte, un portail en bois ouvre sur une cour où trône un ancien tour à piler et sa roue en granit. Sur un côté, une bambouseraie côtoie une pièce d'eau empierrée, alimentée par une source. Sur la gauche de l'édifice, une longère disposée en retrait du manoir, fait face à la véranda du manoir. Jouxtant la longère, un bassin octogonal en granit orné d'une fontaine sert d'abreuvoir aux oiseaux de passage dans un jardin romantique. Lui faisant face, deux dépendances en pierre s'étirent devant une cour pavée. En arrière plan, séparés par un muret, des bâtiments agricoles abritent le matériel d'entretien. Le parc aux arbres centenaires s'étend sur quatre hectares de haies bocagères, de prairies et de pâturages.

Le manoir

Édifié en 1890 dans le style victorien, l'imposant manoir en pierre, d'une surface de 400 m² environ, s'élève sur quatre niveaux sous une toiture d’ardoise à la Mansart. Les façades sont scandées par cinq travées surmontées de lucarnes à jouées rentrantes dont la couverture à forte avancée est soutenue par des fermettes et des aisseliers cintrés. Au milieu, deux lucarnes sont superposées et logées dans une haute et étroite toiture à pavillon. La façade principale est flanquée, sur toute sa largeur, d'une imposante véranda entièrement vitrée. Ses armatures sont fines, ses allèges décorées. Elle est surmontée d'une terrasse à balustre ouvragée. Sous l'escalier du perron se trouve l'entrée de la chaufferie accessible par le rez-de-jardin.


Rez-de-chaussée
Un escalier de pierre à rampe en fer forgé accède au perron. La porte s'ouvre sur un vaste hall d'entrée dont les murs sont recouverts de lambris de soubassement. Au sol, des carreaux de ciment colorés dessinent un tapis. L'escalier, aux larges marches, est en bois sculpté. Le hall distribue d'un côté, une cuisine contemporaine éclairée par une large baie, et, à sa suite, la salle à manger. Le plafond à caisson de forme orthogonale est orné de motifs floraux. Une baie sur le jardin remplace un miroir au dessus de la cheminée de marbre. Une porte ouvre sur le salon dont le décor du plafond, à motifs de chérubins, est très caractéristique du 19ème siècle et rivalise certainement avec les appartements haussmanniens de la capitale. Toutes les moulures sont recouvertes d'un liseré or. En incrustation, un miroir sculpté orne la cheminée de marbre blanc. A l'extrémité d'un couloir, un petit salon de musique donne sur le jardin. Baignée de lumière, la véranda, à l'élégance très britannique, est accessible de toutes les pièces. Des carreaux noir et blanc disposés en étoile recouvrent le sol.
Premier étage
Les quatre chambres sont confortables et raffinées. Elles ont toutes une salle de douche ou une salle de bains ou un dressing attenant. Les cheminées, les corniches, les rosaces, le parquet à points-de-Hongrie composent le décor. Accessible de deux chambres, un vaste balcon terrasse domine la campagne normande. Entièrement ajouré, le garde-corps est réalisé en fer forgé.
Deuxième étage
Sous combles, toutes les pièces sont éclairées par les lucarnes. Ce sont quatre chambres dont l'une au décor Art Nouveau remarquable. D'importants motifs végétaux entrelacés ornent le contour des fenêtres et des encoignures. Sur la corniche, une guirlande de grappes de raisin se mêle à des instruments de musique en parfaite harmonie.
Ensemble de bâtiments
D'importants bâtiments agricoles pourront accueillir plusieurs chevaux. Une grange à foin attenante est entourée par les pâturages.
Maison d'amis
La maison en pierre a été divisée en trois appartements. Chacun avec deux chambres et salle de douche. Une vaste pièce de séjour et une cuisine complètent ces espaces. Les combles sont éclairées par des lucarnes de toit. Deux poêles à bois apportent chaleur et bien-être. Une longère en briques spacieuse, à toit d'ardoise à quatre pans, est accolée au jardin de curé. Sa large terrasse en bois, à l'arrière de la maison, est tournée vers la campagne.

Ce que nous en pensons

Insouciance et progrès sont les caractéristiques de la Belle Époque, où un vent de liberté souffle sur la société française. Ici l'exotisme des colonies mâtiné de chic anglais s'exprime pleinement. L'attention est aiguisée dès le premier regard tant la recherche de l'esthétique est omniprésente. Les lucarnes ouvragées, la véranda victorienne, puis la richesse des ornementations intérieures et la chambre Art Nouveau lui donnent une authenticité et un caractère unique. Au milieu des prairies, dans une ambiance élégante accentuée par les volumes généreux des pièces, le tumulte de la grande ville ne sera qu'un lointain souvenir. Réinventer tous les plaisirs culinaires et sublimer ce lieu le temps d'un weekend ou plus, afin de goûter à l'art de vivre à la Française lors d'une parenthèse enchantée.

960 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 672146

Surface cadastrale 4 ha 38 a 97 ca
Surface du bâtiment principal 400 m2
Nombre de chambres 8
Surface des dépendances 200 m2
dont aménagées200 m2

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Conseiller
Nord-Est Orne


Sandrine Torossian +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest linkedin Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus