Proche de Bernay, dans l'Eure, sur près de 7 ha de bosquets et de prés,
un manoir du 16e s., son extension du 20e s. et sa dépendance
Bernay, EURE haute-normandie 27300 FR

Situation

En bordure de la plus grande forêt privée de Normandie, la forêt de Beaumont le Roger, entouré de bois et de prairies, de lieux chargés d’histoire et prestigieux : le château de Beaumesnil, le château du Champ de Bataille, ses jardins et son golf, le château d’Harcourt et son arboretum ou encore l’abbaye du Bec Hellouin.Bernay est à une quinzaine de kilomètres. Une ville animée avec de nombreux commerces et services, des restaurants attrayants, une vie locale riche, la gare sur la ligne Paris-Cherbourg. Le train relie Paris facilement en 1h30, avec de nombreuses liaisons quotidiennes, et en deux heures par l'A13. Quant aux commerces de proximité, ils sont accessibles à quelques minutes.

Description

D'une petite route, un portail en bois ouvre sur une allée qui s'enfonce dans un bosquet. Elle le traverse et débouche sur des espaces enherbés devant la façade principale du manoir, prolongé à l'arrière par une extension ajoutée au 20e s. Les abords sont plantés d'arbres de haut jet. L'allée se poursuit en longeant le bosquet vers une dépendance. Des prairies sont séparées du manoir par des lices.

Le manoir et son extension

Il est construit en moellons de silex, avec les encadrements des baies moulurés et les chaînes d'angle en pierre de taille. La toiture de tuiles plates est à deux pans percée de hautes lucarnes jacobines. Le manoir s'élève sur trois niveaux plus une cave. Sur la façade arrière, il est flanqué d'une tour d'escalier octogonale demi-hors-œuvre. L'extension du 20ème siècle est en retour d'équerre. Elle s'élève sur deux niveaux en partie en moellons de pierre et en partie à pans de bois. La couverture est similaire à celle du manoir.


Rez-de-chaussée
Plusieurs entrées facilitent la circulation. Une porte basse dans la vaste pièce de séjour du manoir. La porte de la tour. Deux portes dans l'extension, l'une qui accède à une chambre et l'autre directement dans la cuisine. L'escalier en vis est le seul qui dessert les étages. Il est accessible de la salle à manger du manoir. Les deux pièces de réception sont les plus spectaculaires. Hauts plafonds à la française, grandes fenêtres à croisée et imposantes cheminées en pierre de taille dont la hotte monte jusqu'aux solives. Le sol est un carrelage en damier noir et blanc. De la salle à manger, une porte ouvre sur la cuisine. Un escalier descend vers la cave. Et, en enfilade, une pièce et une salle d'eau et toilettes, puis une chambre. Des toilettes sont dissimulées sous l'escalier en vis.
Premier étage
Un petit palier conduit d'un côté vers les pièces de l'extension, de l'autre vers un couloir qui distribue les deux vastes chambres situées au-dessus des pièces de réception du manoir. Le sol est le même qu'au rez-de-chaussée, le plafond un peu moins haut et les fenêtres également à croisée. Les cheminées aussi sont imposantes et jumelles : piedroits et linteaux en pierre de taille, hotte en briquettes. Les poutres sont apparentes. Dans l'une d'elle, un point d'eau a été dissimulé dans un angle. Les murs de l'autre sont recouverts de lambris de hauteur et une salle de bains a été aménagée. Quant à l'extension, une volée de marches conduisent dans un salon où le bois est très présent sur les murs, le sol et les corniches au plafond. Un couloir dessert une grande salle de bains et plus loin une chambre.
Combles
La hauteur et la surface sont conséquentes. Un couloir dessert deux chambres avec leur salle d'eau, et l'une avec garde-robe. Elles sont éclairées par les grandes lucarnes et de petites baies sur les pignons.

La dépendance

Elle est construite en moellons parfois enduits parfois apparents. Les murs sont à pans de bois ou recouverts de bardages de bois. Le toit est à deux pans de tuiles plates. Sur un côté, un large auvent de tuiles plates couvrent un vaste espace de rangement et de stockage pour le bois. Le garage est assez grand pour deux voitures. Une petite pièce a jadis servi d'atelier de peinture.

Le parc

Ce sont des platanes qui bordent l'allée qui conduit au manoir. Les bosquets sont peuplés de grands résineux, de chênes, de hêtres, des bouleaux, de charmilles et d'un imposant houx. Au milieu des pelouses, le tulipier de Virginie est majestueux, des pommiers et prunelliers côtoient des cerisiers du Japon. Le manoir et son extension sont entourés de banquettes de buis bien taillées, parfois longées par un passage pavé de moellons.

Ce que nous en pensons

Le manoir est posé entre prés et forêts. Quelques grands arbres et beaucoup de massifs assurent la transition, tout comme la pente qui descend vers la pâture. Son aspect est à la fois sobre et chaleureux grâce à la couleur claire de la pierre et la douceur des tuiles plates anciennes. Les volumes des pièces sont imposants, comme le sont les cheminées. Ceux de l'extension plus intimes. Somme toute, les deux bâtis se complètent avec sobriété et praticité. Les espaces semblent démultipliés d'autant que les points de vue du manoir sont variés.

Vente en exclusivité

750 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 392011

Surface cadastrale 6 ha 87 a 20 ca
Surface du bâtiment principal 300 m2
Nombre de chambres 6

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Direction Régionale


Yann Campion +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest linkedin Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus