manoir à vendre à coté de tours - vallée de la loire

À 25 km de Tours, en bord de Loire, l'ancienne demeure d'un chapelain,
un inattendu manoir du 15ème siècle avec chapelle, dépendances, parc et rivière
Tours, INDRE-ET-LOIRE centre-val-de-loire 37000 FR

Situation

Au sein d’une petite ville bordée au sud par la Loire, dont le cours s’insère dans une large vallée façonnée durant des siècles. À l’ombre d’un des célèbres châteaux de la région, bel exemple d’architecture à la charnière des époques médiévale et Renaissance. À proximité du réputé vignoble de Bourgueil, au paysage vallonné et jalonné de vignes et de forêts.
Entre maison forte et seigneurie, église et ruine, autant de témoins d’un riche passé historique.
Aisément accessible de Tours et également de la région parisienne.
Le lieu est tranquille et l’environnement verdoyant.

Description

Les premières mentions de l’origine du lieu se rencontrent dans certains écrits de l’histoire des Francs, où la commune est citée comme l’une des premières paroisses rurales fondées en Touraine dans le dernier quart du 4ème siècle.
L’histoire de la propriété est étroitement liée à celle de l’église et du château situés à proximité. Elle faisait auparavant partie intégrante de l’enceinte du château proche et faisait également office de demeure du chapelain, ce qui explique l’existence d’une ancienne chapelle.
N’en demeurent aujourd’hui que quelques éléments, même si l’ensemble de la propriété a été assez bien préservé avec, désormais, différents bâtiments d’une époque plus récente.
Un peu à l’écart du centre du bourg, au détour d’une courbe d’une petite rue calme, un grand portail ouvre sur l’ensemble.
Le manoir se dresse de face, précédé par une cour, au centre de la propriété.
D'un côté, un abri, à usage de garage et, à la suite, un jardin agrémenté de rosiers. Au fond, une petite maison de jardinier.
De l'autre côté, face au mur d’enceinte percé de plusieurs cavités troglodytes, une maison de gardien et, un peu plus loin, une vaste grange.
En tout, trois granges, préaux, ou abris, dont un serre-bois.
Au-delà, s’étend un large jardin en herbe, belle et agréable étendue de verdure aux portes de la ville.
Avec une large cour d’honneur arborée, où fleurissent abondamment glycines et autres rosiers, un jardin potager et un verger.
En toile de fond, une petite rivière.
L’ensemble est entouré d’un parc clos et arboré de près de 8 000 m².
Aux alentours, seulement quelques jardins et maisons de bourg, dissimulés pour la plupart.
Un peu au-delà, la rue rejoint la campagne, ses paysages champêtres et boisés et plus loin quelques massifs forestiers.

Le manoir

Édifié au 15ème siècle, mais assez remanié au 19ème, ce manoir privé était protégé par un mur d’enceinte, construit en blocage, dont il reste, à l’est, une portion flanquée d’une tour cylindrique, à toit conique.
Prés de cette tour, se trouvait une poterne en plein cintre, qui, de nos jours est condamnée.
Au sud, la bâtisse présente une tour octogonale abritant un escalier à vis.
Un accès pavé devance une large et remarquable porte en bois sculpté, rehaussée d’un arc en pierre, en anse de panier.
Au-dessus, les différents pans de mur de la tour sont percés de plusieurs petites ouvertures.
Ces lucarnes sont surmontées d’un arc déprimé en pierre et équipées de vitraux.
La façade de gauche présente des fenêtres à meneaux.
Sur le pignon, en partie haute, une nonette.
L’autre partie, à droite, est une extension plus récente du bâtiment.
La propriété a été la demeure du chapelain du château tout proche.
Une légende voudrait qu'un souterrain secret reliait le château et cette ancienne maison du prieur du roi.
Ce témoin de l’histoire aurait été non seulement demeure du chapelain, mais aussi pensionnat de jeunes filles et même un hôpital, avant de devenir plus simplement une maison familiale.
Les restes de l’ancienne chapelle, dont des peintures murales et d’autres traces du passé, en témoignent encore.
D’une surface habitable de 350 m² environ, répartis sur trois niveaux, le bâtiment principal comprend douze pièces avec des greniers au-dessus.
Au sous-sol, des caves et dépendances.
Certes, l’aménagement intérieur est d’un autre temps et des travaux sont éventuellement à prévoir.
De part et d’autre, les diverses dépendances.
L’édifice est orienté au sud.


Rez-de-chaussée
Le rez-de-chaussée présente cinq différentes pièces de réception, dont une grande salle de 60 m², d’une grande hauteur sous plafond et une salle à manger.
Cuisine, office, et toilettes.
Premier étage
A l’étage, un couloir distribue un salon, et cinq chambres, avec deux cabinets de toilette et des toilettes.
Deuxième étage
Et au deuxième niveau, l’ancienne chapelle, une pièce et des greniers aménageables.
Cave
Cinq caves sont creusées dans la roche.
Bâtiment de dépendances
Un ancien vendangeoir.
Remise

Préau

Hangar

Grange

Ecuries
D’anciennes écuries.
Bûcher

Maison
Une petite maison annexe à aménager.
Maison du jardinier
Une maison de jardinier, en pierre et ardoise, de 75 m², comprenant quatre pièces sur un seul niveau de 75 m², avec combles au-dessus.

Ce que nous en pensons

Un édifice hors du commun, chargé d’histoire, auquel ses hôtes ont pu préserver une certaine authenticité par une restauration mesurée.
Une situation idéale, proche de la capitale Tourangelle, dans un bourg paisible et pittoresque, entouré de la beauté et du charme de la campagne alentour.
L'occasion se présente ici d'utiliser facilement les surfaces complémentaires dans les dépendances, au milieu d’un agréable parc arboré d’une superficie raisonnable, facile d’entretien.

595 000 € Honoraires de négociation inclus
550 926 € Honoraires exclus
Honoraires de 8% TTC à la charge de l'acquéreur


Voir le Barême d'Honoraires

Référence 588608

Surface du bâtiment principal 300 m2

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Responsable


Bruno Van Montagu       +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus