À proximité de Chenonceau, au bord du Cher,
une propriété composée de deux manoirs avec parc et île privée.
Montrichard, LOIR-ET-CHER centre-val-de-loire 41400 FR

Situation

La propriété se trouve sur les bords du Cher, dans une région qui compte quelques-uns des châteaux qui font la richesse du patrimoine architectural français, tel que le Château de Chenonceau, de Gué-Péan ou de Nitray. Ici, la blancheur de la pierre de tuffeau contraste avec les vignobles verdoyants et le bleu-gris de la rivière. La région est également connue pour ses nombreux habitats et galeries troglodytiques, qui donnent au visiteur un goût d’aventure.
La propriété est à flanc de coteau, dans un parc de plus de deux hectares. Elle se situe à 1 km d’un village avec quelques commerces et à 10 min de la cité médiévale de Montrichard, de ses services et de sa gare SNCF. Celle-ci relie en 30 min la ville de Tours, elle-même à 1 h de Paris en TGV.

Description

L’accès au portail de la propriété se fait par une route de campagne, entre le Cher et le coteau. À l’entrée du parc de 2 ha, un garage permet de laisser son véhicule à l’abri. Une allée carrossable serpente ensuite dans le parc, laissant apercevoir les statues, le ruisseau et les fontaines. Cette allée mène vers une cour qui dessert les deux manoirs et des salles troglodytiques, dont certaines sont aménagées.
Le manoir principal, des 18e, 19e et 20e s., ainsi qu’un manoir plus ancien, du 15e s., ont leurs façades principales exposées au sud.
Devant ces habitations et jusqu’à la route s’étend un jardin paysagé en terrasses. Derrière les manoirs, la propriété continue en une parcelle boisée traversée de petits sentiers, jusqu’en haut du coteau.
Au-delà de l’enceinte de la propriété, une île du Cher ainsi qu’un terrain boisé situé rive gauche font aussi partie de l’ensemble, pour un total de 1 ha et 24 a environ.

Le manoir Directoire

Édifié aux 18e et 19e s. dans un pur style Directoire, il s'élève sur trois niveaux dont un sous combles. L'ouvrage est en tuffeau et le toit en zinc.

L'entrée se fait par une double porte vitrée en bois au rez-de-chaussée, en milieu de façade. Une autre entrée, au derrière du bâtiment, mène directement au premier étage. Des ouvertures sont percées de façon symétrique de part et d'autre de la porte d'entrée.

Au premier étage, les ouvertures sont axées sur les menuiseries du rez-de-chaussée. Une ouverture en milieu de façade est soutenue par un balcon en fer forgé et encadrée par deux pilastres.

En ce qui concerne la toiture, un fronton triangulaire central achève l'ouvrage.

Une aile datant du 20e s. est accolée au manoir, reliée par une galerie en vitrail au niveau du premier étage. Cette aile en tuffeau sur deux niveaux compte une orangerie vitrée au rez-de-chaussée et une partie habitable au premier étage.


Rez-de-chaussée
La double porte d'entrée en façade sud donne sur une galerie dallée de carreaux de terre cuite à motifs floraux. Les murs sont tapissés de tissu et présentent un soubassement en bois. Au fond de la galerie se trouve l’escalier de bois menant à l’étage. La galerie d'entrée distribue une suite et une salle à manger. La suite se compose d'un salon avec dallage en travertin à cabochon noir et cheminée de marbre, d’une chambre avec vue sur la terrasse et le jardin au sol en carreaux de terre cuite et lambris d'appui, d’une salle de bains et d’une salle de douche.
De l'autre côté de la galerie, la salle à manger arbore un dallage en travertin à cabochon noir, des lambris d'appui. Des vitrines en bois encadrent une large cheminée en pierre. Des bustes sont sculptés sur les jambages de la cheminée. Un petit couloir équipé de meubles de rangement relie la salle à manger à la cuisine. Dans la cuisine, les poutres et solives sont apparentes, et le sol est en carreaux de terre cuite. Les murs sont habillés de carreaux anciens à motifs géométriques bleus et blancs. Une arrière-cuisine creusée dans le coteau complète la pièce. Depuis la cuisine, une porte ouvre sur un patio couvert.
De l’autre côté du patio, le rez-de-chaussée de l’aile moderne compte une buanderie, des toilettes et une orangerie aujourd’hui équipée pour recevoir des séminaires. Les murs de l’orangerie sont en tuffeau apparent. Le mur en façade est une verrière.

Premier étage
L’accès au premier étage se fait soit par l’escalier de la galerie d’entrée depuis le rez-de-chaussée, soit directement par une entrée à l’arrière du bâtiment, côté cour. Les deux entrées débouchent dans une galerie similaire en taille et en emplacement à celle de l’étage inférieur. La galerie distribue d’un côté, une suite, et de l’autre, un grand salon.
La suite est composée d’un salon privé avec parquet et cheminée de marbre, d’une chambre vue sur le parc, d’une salle de bains et de toilettes.
Le grand salon s'ouvre sur le jardin. Le sol est un parquet à bâtons rompus, une cheminée en marbre trône sur le milieu d’un mur, et le plafond est mouluré avec une rosace au centre.
Du grand salon, une porte permet d’accéder à la bibliothèque. Cette pièce est unique dans le manoir de par ses dimensions et sa grande hauteur sous plafond. Le parquet est en points de Hongrie, la cheminée en bois sculptée et en métal. Le plafond est voûté. Un oriel garni de vitraux donne sur le parc.
De la bibliothèque, un couloir orné de vitraux à motifs floraux rejoint l’aile du 20e s. Celle-ci comprend une chambre de maître de 40 m2 et une salle de bains avec toilettes.

Deuxième étage
Par la galerie du premier étage, un escalier de bois conduit au deuxième et dernier étage. Le palier d’entrée dessert toutes les pièces de ce niveau. Celui-ci compte pour l’heure trois chambres équipées de châssis de toit et d’un sol en carreaux de terre cuite. Un bureau et une salle de bains sont en cours d’aménagement. Les soupentes sont toutes transformées en espaces de rangement.

Le manoir du 15e s.

À l’origine seule habitation du domaine, il est situé à quelques dizaines de mètres du manoir Directoire, de l’autre côté de la cour, face lui aussi au jardin et accolé au coteau. Il s’élève sur trois niveaux dont un sous combles. Les murs sont en tuffeau. La toiture à deux pans avec des rondelis est couverte de tuiles plates. Une tour carrée à chainages d'angles sur trois niveaux avec toiture d’ardoise en pavillon jouxte le pignon du manoir. Deux cadrans d’horloges sont visibles sur la tour. Un perron permet d’accéder au manoir.


Rez-de-chaussée
Une ancienne porte en bois ouvre sur le corridor d’entrée. Le sol est en carreaux de terre cuite et au plafond, les poutres et solives sont apparentes. Le corridor distribue la salle à manger, la cage d'escalier et le salon. Dans la première, toute de pierre pavée, une large cheminée de tuffeau donne à l’endroit sa tonalité. Adjacente à la salle à manger, la cuisine troglodytique préserve sa fraîcheur. Le salon est tourné vers le jardin et vers la parcelle boisée qui s’en va en direction du coteau. On peut apercevoir le début des chemins de promenade du parc. Là aussi, une imposante cheminée trône au centre de la pièce. Le lieu est sobre et confortable. Sol en carreaux de terre cuite, murs de tuffeau et plafonds à la française sont visibles sur tout le niveau.

Premier étage
Un palier distribue trois chambres, avec chacune sa salle de bains et des toilettes. Le sol est en carreaux de terre cuite et les poutres et solives sont visibles sur tout le niveau. Deux des chambres ont une cheminée et une alcôve qui accueille le lit.
Combles
Un étage de combles est accessible par l'escalier en bois du palier. Le niveau n'est pas aménagé. Le dernier étage de la tour est accessible par ces combles. Là est installé le mécanisme des deux horloges de façade. Une cloche en fonte se dissimule également dans la charpente.

Le parc

Il se divise en quatre ensembles :

Une partie boisée sauvage, partant sur le coteau, plantée de diverses essences d’arbres et parcourue de sentiers de promenade récemment mis à jour.
Un espace cour et terrasse au pied des manoirs avec une vue dégagée sur la campagne aux alentours, accueillant une piscine au sel et des salons d'extérieur.
Un jardin paysagé aménagé en terrasses avec statues, bassins, roseraie, allées, ruisseau, fontaines et petits ponts.
Deux parcelles avoisinantes complètent le domaine : une île sur le Cher d’une surface de 50 a environ, un terrain boisé au sud du Cher, face à l’île, d’une surface de 70 a environ.

Les dépendances troglodytiques

La propriété compte plusieurs pièces troglodytes, de tailles différentes, nichées sous le coteau et accessibles depuis la cour et la terrasse.
Certaines de ces dépendances atypiques sont aménagées.
Un ancien chai a été transformé en une salle de réception magistrale, une cavité est devenue cave à vin, des écuries sont également installées dans le coteau, ainsi qu'un local technique, un salon inattendu et un ancien atelier de sériciculture.

Ce que nous en pensons

Qui n’a jamais rêvé d’une île privée où contempler la nature ? Au sein de la propriété, comme disait si bien Alphonse de Lamartine dans son poème « Le Lac » en 1820, le temps a suspendu son vol, dans un environnement naturel préservé. Le domaine, de la Préhistoire au 21e s., en passant par le 15e s., est le témoin fascinant sur lequel l’Histoire a laissé sa marque, suspendant, retenant ainsi un peu de chaque époque.
Grâce à de récents travaux paysagers qui ont eu pour but de recréer les anciens sentiers de promenade, le parc invite à la flânerie. En été, les parfums des cent rosiers et des tilleuls ajoutent à la magie de la propriété, tandis que l’eau en fait un lieu à la fois poétique et dynamique.
Domaine singulier et remarquable de par son architecture et son histoire, c’est un bel exemple du patrimoine rural des bords du Cher. À 1h30 de la capitale, maison familiale, retraite paisible ou maison d’hôtes, tout ici semble possible.

Vente en exclusivité

1 277 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 289994

Surface cadastrale 3 ha 29 a 20 ca
Surface du bâtiment principal 480 m2
Nombre de chambres 9
Surface des dépendances 300 m2

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Conseiller
Saumur et ses environs


Yannick Lafourcade +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest linkedin Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus