Dans la baie de Saint-Brieuc, à quinze minutes des plages,
un manoir du 16ème siècle sur cinq hectares de terres
Saint-Brieuc, COTES-D'ARMOR bretagne 22000 FR

Situation

Au sortir d'un village de près de 6.500 habitants, le manoir est posté sur une hauteur dominant les prairies alentour. À l'abri des regards, dissimulé de prime abord par un boqueteau, il s'impose ensuite dans son enceinte dont l'accès principal est fermé par un portail imposant. Il est proche de la Réserve Naturelle de la Baie de Saint-Brieuc (préfecture portuaire des Côtes-d'Armor), de ses plages ainsi que d'un bois de plus de cent hectares, aménagé pour le plus grand plaisir des promeneurs, des coureurs, des passionnés de bicyclette, des familles, des amoureux de la nature. La voie rapide à quelques kilomètres accède avec facilité aux différents pôles économique et touristique que sont le Trégor et la Côte-de-Granit-Rose, Erquy-Pléneuf -Val-André et la côte de Penthièvre, Rennes-Métropole et Saint-Malo la cité corsaire.

Description

Le manoir fait face à la petite route qui le dessert. Les murs qui l'enserrent laissent place, tour à tour et de part et d'autres, à plusieurs dépendances dont un ancien four à pain. Ils terminent leur course au pied des colonnes du grand portail de l'enceinte. Dans la prairie qui fait face, un authentique lavoir et une fontaine-chapelle ont fait l'objet d'une restauration étonnante de part sa qualité artistique.
Au milieu de la cour, un puits de jardin du 16ème siècle avec fût circulaire composé de belles pierres appareillées et d'une ferronnerie de puits à trois branches en fer forgé torsadé qui se rejoignent au sommet pour soutenir la poulie. Vue du ciel, la propriété est bien équilibrée avec en son centre sur la hauteur le manoir et sa cour fermée. Un petit fief paisible.

Le manoir

De plan rectangulaire et de deux niveaux sous combles, il est couvert d'une toiture à deux pans et est percé de trois lucarnes à fronton et d'une corniche crénelée en pierre de taille. Une fois gravi le double escalier de façade qui mène à la porte d'entrée, le vestibule ouvre sur un escalier à deux volées contrariées avec paliers de repos. Un rez-de-chaussée où la pierre et les enduits de chaux sont omniprésents ; un étage où les boiseries produisent un effet contrasté par la chaleur qui s'en dégage.


Rez-de-chaussée
Une vaste salle de réception éclairée par quatre grandes baies. Deux pièces en enfilade : la première est actuellement utilisée comme salle à manger. Suit une vaste cuisine. Chacune des trois pièces dispose d'une cheminée monumentale.
Premier étage
Sur le palier du deuxième étage, les deux ailes se font face. Chacune fermée par une porte comme si de part et d'autre s'étendaient deux grands appartements donnant sur la cour. En effet, la configuration est identique : des toilettes, deux chambres dont une plus spacieuse avec cheminée de granit et salle de bain communicante. Le maître des lieux actuel a pris soin de restaurer l'ensemble de l'étage avec de nombreuses boiseries. Un contraste mis en valeur par les pierres à nu du large escalier.
Combles
La configuration des combles est identique à celle du premier étage. Cependant, les accès aux deux ailes se font par deux portes en arc plein cintre. Tout l'espace reste à aménager. La charpente en parfait état avec des entrées à plus de deux mètres de hauteur, laisse envisager un espace volumineux avec, idéalement, la préservation de la vue sur les éléments de la charpente d'origine. L'aménagement de ce deuxième étage augmenterait d'environ 140 m2 la surface totale habitable de la demeure : chambres supplémentaires, appartements privés dans le cadre d'une activité de chambre d'hôtes, salle de jeu, bureau, bibliothèque etc.

Les dépendances

Elles se situent toutes dans la cour fermée. Un four à pain est toujours bien présent dans l'ancien fournil. Une ancienne grange, une ancienne écurie et un bûcher pourraient non seulement conserver leur fonction d'origine et aussi changer de destination. Leur aménagement en gîtes y serait tout à fait envisageable, parfois même sur deux niveaux.

Ce que nous en pensons

L'apparente austérité du bâti granitique se voit, comme par enchantement, rééquilibrée à l'intérieur par la présence alors si chaleureuse des parquets et lambris de pin. L'effet fascine et séduit l'amateur d'authenticité et de contrastes. Le pin est à peu près aussi imputrescible que le granit n'est gélif : c'est dire la pérennité de l'histoire du lieu, presque intouché depuis l'époque d'Anne de Bretagne. Enchâssé comme il est dans ses terres, le manoir demeure ainsi suffisamment protégé de toute altération environnementale indésirable.

765 960 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 928241

Surface cadastrale 5 ha 38 a 92 ca
Surface du bâtiment principal 270 m2

Responsable régional
Côte de Granit Rose - Trégor


Jérôme Masson       +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services.
En savoir plus