Sur les bords de La Dordogne, une maison forte du 16ème siècle,
inscrite Monument Historique
Saint-Émilion, GIRONDE aquitaine 33330 FR

Situation

Le manoir se situe à une trentaine de kilomètres de Bergerac et de son aéroport ; Saint-Émilion à trente minutes ; Bordeaux à 1h10 ; l’autoroute A89 à moins de trente minutes. Le village est à mi-chemin entre Castillon-la-Bataille et Sainte-Foy-la-Grande. Ancien port important sur la Dordogne, la situation de la commune présente un intérêt particulier au plan architectural avec la présence de quais et de cales de mise en eau. Les gabarres y naviguaient pour apporter le bois de Corrèze vers Libourne et Bordeaux pour la fabrication des tonneaux de vins et piquets de vigne.

Description

Les premières traces de l’édifice remontent au début du quinzième siècle. Au bord de la Dordogne, afin de servir de péage et de protection contre les troupes anglaises. À cette époque, il appartient à Armand-Eyquem de Podensac puis, la noble dame Jeanne Ferrand, épouse d’un écuyer, prend possession des lieux. La construction en appareil de petit moellon irrégulier avec le percement de nombreux postes de tir peut remonter au quinzième siècle. Au dix-septième, une tour d'escalier est ajoutée et des cheminées sont installées à l'étage. La porte d'entrée occidentale est percée ou restaurée à la même époque. Laissé à l’abandon depuis les années 1950, les actuels propriétaires ont débuté un programme de rénovation pour sauver le bâtiment.

Le manoir

Plusieurs indices laissent penser que le logis préexistait à l’ensemble des autres éléments. La tourelle d’escalier et la tour viennent probablement se greffer au 17ème siècle. Le plan intérieur présente, aux deux niveaux, trois pièces en enfilade. Inscrit Monument Historique, le bâtiment a fait récemment l’objet d’un premier programme de rénovation. Les murs extérieurs, la charpente et la toiture ont entièrement été rénovés dans les règles de l’art sous le contrôle de l’Architecte des Bâtiments de France. Le logis est d’une hauteur d’environ huit mètres en façade et d’une dimension en plan de 15 m x 8 m. Son toit à deux pans est couvert de tuile canal. La grande tour a une hauteur de dix mètres. Elle est couverte de tuile plate sur rang de génoise. La tourelle d’escalier fait environ 9,5 mètres de hauteur. Elle est greffée sur l’angle sud du logis. Les deux ne sont cependant pas harpés. L’ensemble est d'une surface d'environ 270 m². Une mezzanine de 45 m2 peut également être aménagée.


Rez-de-chaussée
Il comprend trois grandes pièces : une entrée, une cuisine et une cave voûtée située dans la grande tour. Dans chaque pièce, des restes de cloisons en montants de bois datent du 20ème siècle. Les sols sont aujourd’hui en terre battue. Une cheminée est adossée au refend du côté cuisine. La cave semi-enterrée a un plafond en voûte de pierre hourdée de chaux. Les autres plafonds sont en poutres apparentes. Les fenêtres sont présentes dans toutes les pièces.
Premier étage
L’escalier d’accès dans la tourelle est en mauvais état et mérite une restauration. Les parquets sont en peuplier. L’étage comprend trois grandes pièces en enfilade. La chambre dans la tour compte une cheminée monumentale du 17ème siècle au décor géométrique composé de cœurs, carrés et cercles. La charpente, entièrement refaite en 2019, est apparente.

Deuxième étage
Un grenier d'environ 40 m² sous combles peut être aménagée facilement. Au global, la maison forte pourrait ainsi compter cinq à six chambres.

Les dépendances

Une cour ceinte d’un mur en pierre vient se greffer contre le manoir. Une grange d’environ 200 m² complète l’ensemble. Elle est également à rénover entièrement.
Le terrain fait près de sept hectares. Il est isolé et en bordure de la Dordogne avec une longueur de berge de neuf-cents mètres et une plage permettant de se baigner.

Ce que nous en pensons

La maison empreinte d’histoire attend son nouveau propriétaire pour achever de lui rendre son lustre d’antan. Longtemps abandonnée, les premiers travaux de restauration l’ont sauvée. Il reste désormais une seconde campagne de second oeuvre pour en faire un lieu vivant au rythme du fleuve. Un premier projet a fait l’objet d’un accord passé avec l’administration des Monuments Historiques. Escalier, maçonneries intérieures, enduits, planchers et aménagement restent à faire. Des chiffrages ont été réalisés. Inscrit Monument Historique, le projet peut faire l’objet d’aides financières et de défiscalisation. Au bord de la Dordogne et à l’écart de toute nuisance, le monument d’une grande qualité architecturale peut se prêter à diverses fonctions, objet d'une variété de projets.

Vente en exclusivité

490 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 700640

Surface cadastrale 7 ha 3 a 77 ca
Surface du bâtiment principal 273 m2
Surface des dépendances 250 m2
Nombre de chambres 3

Responsable régional
Saint-Emilion et ses environs


Christophe Grelier +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest linkedin Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus