manoir à vendre calvados - pays d'auge

Dans le Calvados, au cœur du Pays d'Auge, à 200 km de Paris,
un manoir du 15e s. inscrit MH et ses dépendances, sur 14 ha
Caen, CALVADOS basse-normandie 14000 FR

Situation

A l'orée d'une vallée entrecoupée de bois et de prairies. Dans une région réputée pour ses propriétés équestres, sa gastronomie et ses fromages. A 2 h de Paris en voiture, 45 min de Deauville-Trouville et 15 min de Lisieux, ville touristique, commerçante et très fréquentée notamment pour ses marchés. La gare SNCF permet de rallier Paris en 1h40.
Ecoles, commerces, médecins et pharmacies se trouvent dans la commune voisine à 10 km.

Description

En plein cœur d'une région ou abondent demeures de caractère et haras, surplombant la vallée de la Touques, à bonne distance du village, en bordure d'un petit chemin sinueux et ombragé au milieu d'une campagne verdoyante, se blotissent le manoir et ses dépendances. Un portail en bois permet d’y accéder via une large allée bordée de chênes d'Amérique.
A droite une tour médiévale et, dans le prolongement, le manoir fortifié. Un grand parc arboré le sépare de diverses dépendances.
L'ensemble est entouré de vergers et de prairies.

Le manoir

La construction du manoir s'est étalée du 15e au 17e s. en trois étapes successives. Le plus ancien seigneur du lieu connu est Robert de Courson, qui accompagna Guillaume le Bâtard lors de sa conquête de l'Angleterre en 1066. Différentes familles se succédèrent et c'est Jean de Neufville qui, par son mariage, hérita des lieux en 1437. Son fils Ancelot bâtit le manoir en colombages qui fut allongé par Thomas de Neufville. Nicolas Houlley dans la deuxième moitié du 17e s. entreprit une nouvelle campagne de travaux en le prolongeant vers le sud et en ajoutant en retour sur l'arrière une longue aile à usage de dépendances.
Le manoir, entièrement en pans de bois avec une toiture en petite tuile, est une longue construction de plan rectangulaire dont l'étage s'avance en léger encorbellement sur sommiers. En dehors des écharpes apparentes, le rythme des colombages est essentiellement vertical. Les entre-colombages sont de tuileau. Le pignon oriental, formé d'un épais mur en pierre, est le vestige d'un édifice antérieur qui peut remonter au 13ème s. Sur la façade arrière du manoir se greffe la tour d'escalier polygonale recouverte d'essentes de châtaignier. Un toit à deux versants couvre la chambre haute de cette tourelle.


Rez-de-chaussée
Côté sud, une porte massive en bois à linteau sculpté permet d'entrer dans le manoir. Sur le poteau d'huisserie, se trouve les armes de Thomas de Neufville. Une vaste entrée avec toilettes et placard structure le manoir. A gauche une salle à manger est ornée d'une cheminée en bois sculpté et brique. Un escalier de service conduit à l'étage.
A droite, un premier salon, avec une cheminée en pierre, d'où part un escalier en vis logé dans la tour polygonale, un deuxième salon avec boiseries menuisées et cheminée, des toilettes et un coin bibliothèque. L'ensemble forme un espace de réception de plus de 100 m². Les sols de toutes les pièces ont conservé les tomettes d'origine.
Derrière la salle à manger, une cuisine spacieuse, équipée d'un piano de cuisson, précède une arrière-cuisine et un local technique. Le sol est un plancher.

Premier étage
L'escalier en vis situé dans la tour polygonale permet d’accéder à l'ancien chemin de garde des lieux. A gauche une suite parentale du 18e s. avec une cheminée en bois, une grande salle de bain et des toilettes, une chambre d'enfant avec une salle de bain (douche italienne, toilettes), une grande chambre avec une cheminée en pierre, une salle de bain et des toilettes. Cette dernière pièce est séparée par quelques marches en pierre d'un niveau intermédiaire ou se trouve une chambre pouvant servir de bureau.La totalité des sols de l'étage sont en tomettes anciennes.
Demi-étage
Au bout du chemin de garde, un escalier permet d'accéder à un niveau inférieur situé à mi-étage : à gauche une chambre avec des tomettes au sol, à droite une grande salle de bain avec douche et toilettes et une porte donnant sur un grand espace "cathédrale" type loft avec trois chambres dont une en mezzanine, et un salon.
Deuxième étage
Un petit escalier de bois situé au départ du chemin de garde y monte et débouche sur un bureau avec des toilettes et sur un grand grenier.

La tour médiévale

A l'est du manoir, se dresse une tour médiévale en pierre, de forme cylindrique, recouverte de petites tuiles . Entièrement rénovée, elle comprend deux pièces rondes sur parquet.

La longère

Une longère entièrement rénovée comprenant
- trois suites d'amis, avec petit salon, salle de bain à l'italienne et toilettes indépendantes.
- une buanderie
- une pièce de rangement
- dans le prolongement deux garages aménagés (avec une fosse de réparation) pouvant accueillir quatre voitures et fermés par deux rideaux électriques sécurisés
- le local piscine

La maison de gardien

Elle est située dans l'aile en retour à l'arrière du manoir. Elle comprend, une cuisine/salle à manger, un salon, une chambre et une salle de bain.

Le hangar

Le hangar de 600 m² a pris place dans une parcelle en herbe indépendante du parc. Il a été refait en 2016 et comprend un atelier clos pour le gros matériel et une surface de stockage importante.

La piscine

Exposée plein sud, en retrait et à droite de la longère, une piscine (12 m x 5 m), chauffée par pompe à chaleur avec une fermeture par rideau solaire, côtoie le verger entourant la propriété.

Ce que nous en pensons

Entre les pans de bois, le tuileau pris dans un mortier de chaux trace les traits rapides d'une peinture. L'unité stylistique très augeronne entre le manoir et les dépendances est aussi créée par de hauts toits à l'effet très protecteur. Avec son essentage de châtaignier et son chapeau de gendarme la tour d'escalier attire l'oeil irrésistiblement. La rénovation de 2006 a pourvu à tout, sans altérer le moindrement une authenticité sur laquelle les siècles semblent n'avoir eu aucune prise. La tour ronde monte la garde sur une campagne d'image d'Epinal. L'intérieur regorge de décors vénérables, chaleureux, ajustés. Une hôtellerie qui choisirait ces lieux trouverait le luxe dans son berceau. Dans le vaste domaine, le bonheur des chevaux a toutes les chances d'égaler celui des hommes.

1 750 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barême d'Honoraires

Référence 285610

Surface cadastrale 14 ha 71 a 87 ca
Surface du bâtiment principal 534 m2
Surface des dépendances 811 m2

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Responsable régional
Basse-normandie


Yann Campion       +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus