manoir à vendre orne

Dans l’Orne, aux portes de la Suisse normande, sur 3.5 ha,
un manoir du 14e s. et sa gendarmerie du 15e s.
Flers, ORNE basse-normandie 61100 FR

Situation

La propriété est au carrefour des trois départements de Basse-Normandie et Paris est à une distance de 290 km et 2h10 en train de la gare à 9 km. Caen, avec son aéroport vers Londres et le sud de la France, est à 60 km. La grande ville avec toutes les infrastructures est à 9 km et le petit bourg, avec commerces et services immédiats, à 3 km.

Description

La vue est dégagée vers les contreforts de la Suisse normande et son relief accidenté et verdoyant creusé par l’Orne. D’épaisses haies et des murets en granite entourent champs et prairies. La campagne s’étend autour de l’allée bordée de chênes multi-centenaires qui mène à la propriété une fois le portail franchi. L’ensemble médiéval, architecturalement harmonieux, se découvre alors, bâti autour d’une pelouse ronde ornée d’un grand marronnier et d’un puits ancien : d'une part, le logis seigneurial, d'autre part un ensemble composé de la gendarmerie, avec une tour percée de meurtrières, d’une extension dans son prolongement, et d’une grange ancienne en retour d’équerre, enfin, d'une maison ancienne à rénover. Les dépendances utiles de la propriété se trouvent à sa périphérie (abri à voitures, atelier, garage, grange).

Le manoir

Le manoir, du fief de Ronfeugerai, appartenait à la famille Saint-Bômer, vassale du comte d’Harcourt. C’est un des premiers descendants qui lui a donné son nom : le Fief Enguerrand. Il changea de main plusieurs fois, que ce soit au cours de la guerre de Cent Ans ou lors des Guerres de religion suivant les diverses allégeances de ses propriétaires.
Il est composé du logis seigneurial, d’une première extension dans son prolongement légèrement en retrait et d’une seconde avec le four à pain en retour d’angle vers l’arrière. Les toits à deux pans sont en tuiles. Les murs sont constitués d’un appareil assisé de moellons de grès équarris. Les angles des murs sont façonnés de pierres de taille en granite posées en besace. La formule est la même pour les portes et les fenêtres à meneaux.
A l'intérieur, les éléments de construction sont apparents : murs en pierre apparente, plafonds à poutres et solives de chêne, dallage en tomettes. Les cheminées sont intégrées dans le mur, leur cœur est en partie en pierre de taille et en partie en moellons, les linteaux sont en pierre ou en bois. La cheminée de la salle de séjour principale est à double corps et supporte également, grâce à une hotte de pierres de taille en arc de cercle, la cheminée de la chambre du seigneur qui lui est superposée. Elles débordent sur le sol grâce à une dalle foyère extérieure, soit en pierre, soit en briquettes posées en épi.


Rez-de-chaussée
L’entrée s’effectue directement dans la salle à manger qui dessert, d’une part, un salon avec l’escalier en bois vers les deux chambres de l’étage du manoir et, d’autre part, l’accès aux deux extensions qui contiennent un salon et dans un renfoncement une salle de bains, puis, en enfilade, une chambre avec le four à pain dans le cœur de la cheminée.
Premier étage
Les deux chambres sont de part et d’autre de l’escalier. Celle du seigneur est précédée d’une pièce à usage de dressing. Elles sont spacieuses et lumineuses et ont leurs propres salle de bains et toilettes. Leur grande cheminée et les coussièges devant les doubles fenêtres à meneaux sont la marque de quelques siècles d'histoire.

La gendarmerie

Érigée un siècle plus tard, elle accueillait les...gens d'arme qui défendaient le fief. Elle est composée d’une maison avec une tour en retour d'angle, percée de meurtrières rondes ou verticales. Un escalier de pierre extérieur situé au milieu de la maison, et perpendiculaire à elle, permet d’y accéder grâce à deux portes d’entrée décalées par trois marches et débouchant, l’une à gauche, dans la cuisine, l’autre à droite, dans le salon. Les murs sont en pierre apparente, les plafonds en poutres et solives et la charpente est mise en valeur dans le salon. Le sol est pavé de grandes dalles de pierre blanche.


Rez-de-chaussée
Une cuisine, un salon, un bureau dans la tour en sont les seules pièces. Le plafond du salon est en cathédrale sur la moitié de sa surface ce qui permet à la cheminée de se déployer sur toute la hauteur de la maison. Deux escaliers, l’un au-dessus de l’autre, conduisent, d’une part, à la mezzanine qui dessert les deux chambres et, d’autre part, à une seconde salle de séjour au sous-sol. La cuisine possède elle aussi une cheminée du même style. Dans un coin, un escalier de pierre en colimaçon conduit à une chambre à l’étage et à des locaux techniques au sous-sol. La cheminée et un piano de cuisine professionnel monumental se font face. Une ouverture ménage un accès à la piscine.
Premier étage
L'escalier de bois du salon arrive sur la mezzanine qui dessert les deux chambres. L’une principale, avec un qui se déploie dans la profondeur de la chambre et une salle de bains. Elle est séparée de la mezzanine par une double porte coulissante qui laisse s’imposer le volume du salon et la vue sur toute la hauteur de la cheminée. De la mezzanine un couloir mène à la seconde chambre et à sa salle de bains.
Sous-sol
Il est aménagé en salle de séjour. Des ouvertures horizontales en haut des murs l’éclairent. Un escalier de pierre de quelques marches conduit vers une porte en bois qui ouvre sur la cour. Dessiné en L, le sous-sol comprend la surface de la tour dont les parois sont également percées de meurtrières.

Les dépendances


Grange
Elle est constituée d’une seule pièce percée d’ouvertures que sont deux portes cochères en bois, deux portes, des baies en hauteur et des lucarnes. Une cheminée, du même style que celle de la gendarmerie et celles du manoir, a été installée sur toute la hauteur de la pièce. Le sol contemporain est fait de grandes dalles carrées. Il s'agit là clairement d'une pièce de réception.
Maison
Une maison ancienne à rénover.
Le parc
Des pelouses entourent la propriété. Elles se transforment plus loin en champs, petit bois et étang sec. Un enclos, dans lequel se trouve la terrasse de la piscine, se situe à l’arrière de la gendarmerie.
La piscine
Une extension entre la gendarmerie et la grange en retour d’angle a été construite grâce aux éléments démontés d'un bâtiment de la même époque. La façade arrière a été percée de larges baies vitrées. Elles séparent la piscine d’une terrasse qui longe l'extension à laquelle on accède du jardin par deux larges escaliers. Deux locaux techniques sont installés sous la piscine.
Bâtiment de dépendances
Ce sont un abri à voiture situé derrière le manoir, un atelier et garage à la périphérie de la propriété et une grange ancienne au milieu du champ pour le stockage et le fourrage.

Ce que nous en pensons

Bien sûr court la légende qu'un tunnel relie la propriété à la petite cité médiévale proche. Nul besoin de solliciter exagérément l'imagination pour être sensible au charme très particulier de cet ensemble du Moyen Age ou de la première Renaissance : c'est un mélange de simplicité sévère et de profonde humanité. Le confort s'est installé ici avec une parfaite discrétion tant les pierres en imposent par l'histoire et la sobre beauté dont elles sont imprégnées. Finalement la multiplicité et l'autonomie des espaces, la grande salle de réception, la piscine et la terrasse de bois dont elle a été flanquée ouvrent bien des possibles. Par ses rochers, ses fortes pentes, ses forêts, la Suisse normande, à deux pas, justifie pleinement son nom.

995 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barême d'Honoraires

Référence 821588

Surface cadastrale 3 ha 48 a 30 ca
Surface du bâtiment principal 267 m2
Surface des dépendances 309 m2

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Responsable régional
Ouest Basse-normandie


Brune Boivieux       +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook Google Plus

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus