Dans un site classé de l'Orne, à proximité de la ville épiscopale de Sées,
manoir des XVéme et XVIIéme siècles dans un parc de 1,4 ha.
Mortagne-au-Perche, ORNE basse-normandie 61400 FR

Situation

À 180 km de Paris, à proximité de la ville de ressources de Sées qui fut une cité épiscopale de première importance avec un riche patrimoine religieux et civil dont sa cathédrale et le palais d'Argentrè. Bien desservi par la N12 via Mortagne-au-Perche, autre cité de caractère. Paris est à 2h20 de route. L'autoroute A28 sur l'axe Alencon/Rouen est à 7km. À vingt minutes de la gare reliant Paris-Montparnasse. Territoire de forêts, dont celle d'Ecouves, et d'élevage de chevaux avec l'emblématique haras du Pin, la région offre de nombreux attraits à commencer par sa proximité avec le Perche.

Description

Dans le village, à proximité immédiate de l'église. Après avoir passé la barrière en bois à double battant, une allée bordée de tilleuls conduit au manoir entouré de douves en eau qui se franchissent par un terre plein. Le manoir est situé au centre d'un terrain de forme rectangulaire, bordé d'arbres et d'arbustes et composé de prairies. Le manoir se dévoile peu à peu par sa façade ouest et sa tour qui se devine en pignon. Arrivé devant le côté est, apparaît la façade principale avec sa tourelle d'escalier hors-oeuvre flanquée sur le devant du logis. À l'origine, celui-ci comportait probablement un retour d'équerre. Trois prairies composent le parc, l'une en bordure de l'allée d'accès au manoir, l'autre devant la façade principale, et la troisième en contrebas, côté sud, très ouverte sur la campagne environnante.

Le manoir

Édifié à l'origine à la fin du XVème siècle, ensuite agrandi au XVIIème, il s'élève sur trois niveaux. Construit en pierre enduites à la chaux avec des encadrements de portes et fenêtres en pierre blanche. Les toitures sont couvertes de tuile plate en terre cuite et d'ardoise sur les deux tours en poivrière. Sur le pignon ouest, une extension réalisée postérieurement et couverte aussi d'ardoise abrite la cuisine. Les larges baies au premier étage sont agrémentées de garde-corps.


Rez-de-jardin
Légèrement en contrebas du jardin, une petite terrasse accède à une première cave voûtée semi-enterrée, couverte de pierre en forme de berceau, celle-ci dispose d'ouvertures qui la rendent assez lumineuse. Une autre cave voûtée accessible par la première abrite des toilettes et la chaufferie. Également au rez-de-jardin, une double porte vitrée accède à la cuisine aménagée ainsi qu'à des toilettes. De la cuisine, un escalier en bois mène au premier étage. Toujours à partir de la terrasse, quelques marchent conduisent à la volumineuse tour d'escalier. Ce dernier, en vis et en pierre à noyau central cylindrique, dessert les deux étages. Sa porte en chêne est d'origine ainsi que son imposante serrure.
Premier étage
À partir de la cage d'escalier éclairée par de petits jours, une porte en chêne ouvre sur le vestibule qui dessert deux chambres et le salon. La première chambre est de forme rectangulaire avec trois fenêtres donnant au sud et à l'est, avec une cheminée en pierre, des solives en chêne au plafond et des tomettes au sol. La seconde chambre est exposée à l'ouest et dispose d'un cabinet de toilette avec toilettes; une porte en chêne ouvre sur le salon. Celui-ci, est traversant, donnant à l'est et à l'ouest, il est éclairé par trois grandes baies avec volets intérieurs. Il dispose d'une cheminée en pierre, le sol est couvert de carreaux de terre cuites et les poutres et solives du plafond sont en châtaignier. Une porte ouvre sur une mezzanine située au-dessus d'une partie de la cuisine et un escalier en bois permet de descendre à la cuisine.
Deuxième étage
En haut de l'escalier à vis, le dernier palier est protégé par un garde-fou en fer forgé et la cage est surmontée d'une charpente avec une enrayure apparente en bois. Une première porte ouvre sur une salle de bains avec toilettes ; une autre, sur un grenier avec une imposante charpente apparente à chevrons formant fermes. L'ensemble est éclairé par deux lucarnes et percé de petites ouvertures sur le pignon. Ce grenier pourrait facilement être aménagé avec les arrivées de chauffage, électricité qui existent déjà. La hauteur sous poutre aidant, une mezzanine pourrait aussi être réalisée. Une chambre exposée sud/ouest avec sa salle de bain et toilettes a été aménagée dans la tour.

Ce que nous en pensons

À l'abri des regards, protégé par la dense végétation environnante et ses douves, ce bel exemple d'architecture manoriale a quelque chose d'envoutant et renvoie à un passé médiéval énigmatique. Le manoir à taille humaine a fait l'objet d'une restauration soignée il y a une quinzaine d'années et les volumes disponibles dans le grenier sont une page à écrire pour parfaire l'aménagement et les capacités d'accueil. Ce type de bien fait d'élégance et de mesure, jouxtant l'église du petit village, et bien campé au milieu de son parc de 1,4 hectare, dispose d'atouts qui, à l'évidence, devrait attirer l'attention.

Vente en exclusivité

670 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 206213

Surface cadastrale 13740 m2
Surface du bâtiment principal 261 m2
Nombre de chambres 3

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Conseiller
Perche


Hugues de Linares +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest linkedin Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus