En Anjou, dans une cité historique, un manoir du seizième siècle,
avec porche d'entrée, cour d’honneur, dépendances et jardins clos
Saumur, MAINE-ET-LOIRE pays-de-loire 49400 FR

Situation

La propriété est située au cœur d’une cité riche d’un important patrimoine Monument Historique, qu’il s’agisse de son imposant château Renaissance, de ses nombreux logis et hôtels particuliers ou encore de ses remarquables édifices religieux. Le village dispose aussi des principaux commerces et services. La ville de Saumur, reliée à Paris par le train et desservie par l’autoroute A85, est à moins de vingt kilomètres. Les bords de la Loire et ses villages qui ont su conserver un caractère d'authenticité. Aux alentours, plusieurs vignobles de belle renommée.

Description

Une rue du village dessert le porche d’entrée monumental de la propriété. En bossage, il est encadré par des pilastres surmontés d'un fronton curviligne. Il ouvre sur une cour paysagée et fermée, sur trois de ses côtés, par le manoir formant un U et, sur le dernier, par un haut mur d’enceinte. Côté jardin, les dépendances et la piscine. L'ensemble de la propriété est entièrement clos de mûrs, percés de plusieurs portails et portes piétonnes.

Le manoir

Édifié au seizième siècle sur des bases sans doute plus anciennes, il est constitué de deux corps de logis se faisant face et reliés entre eux par une galerie avec, pour le second corps, une aile en retour d’équerre à l’arrière. Construits tous les deux en moellon couvert d’un enduit à la chaux, le premier corps de logis s'élève sur deux niveaux ; le second, sur trois dont un sous combles. Toiture d’ardoise à deux pans pour chacun d’eux, celle du second logis étant percée de nombreuses lucarnes. Leur façade est chaque fois flanquée d’une tour pentagonale en tuffeau à usage d'escalier en vis. L'accroche des marches visible pour l'une depuis l’extérieur. La façade du second logis est également traversée, en son milieu, par un passage voûté qui mène aux jardins et aux dépendances situés du côté opposé. Leurs étages sont ornés, à l’avant, de fenêtres à meneaux et de lucarnes en tuffeau. Également en tuffeau, les encadrements de toutes les ouvertures et les chaînes d'angle.
Supportée par des piliers de bois, la galerie est ouverte au rez-de-chaussée et fermée à l’étage par une toiture d’ardoise à pans brisés percée de fenêtres. Elle relie les deux premiers niveaux de chacun des corps de logis et donne aussi accès aux jardins situés à l’arrière.


Rez-de-chaussée
Dans le premier corps de logis, deux pièces en enfilade : la cuisine et la salle à manger. La cuisine ouvre directement sur la galerie et la cour paysagée ; la salle à manger, uniquement sur la cour. Sol en carreau de terre cuite, poutres au plafond, certaines ornées de motifs décoratifs dans la salle à manger et cheminée en tuffeau dans chacune de ces deux pièces.
Dans le second corps de logis, accessible soit de la galerie soit de la cour paysagée, le salon avec un sol en carreau de terre cuite, des poutres au plafond et une cheminée en tuffeau. Accessible uniquement depuis la cour paysagée, un cellier et la chaufferie-buanderie et, depuis le jardin situé à l’arrière, une pièce qui sert aujourd’hui pour les dégustations avec un sol en carreau de terre cuite, des poutres au plafond et une cheminée en tuffeau. Dans l’aile en retour d’équerre, l’ancien pressoir.
Enfin, dans la galerie, un escalier en bois et des toilettes. Au sol, des carreaux de terre cuite.

Premier étage
Dans le premier corps de logis, accessible soit par le palier de l’escalier de la tour, soit depuis le palier du premier étage de la galerie, une vaste pièce à usage de salle de billard avec un sol en carreau de terre cuite, des poutres au plafond et une cheminée en tuffeau.
Dans le second corps de logis, accessible soit par le palier de l’escalier de la tour soit par le palier du premier étage de la galerie, une chambre avec salle de bain et, en enfilade, un boudoir. Le palier de l'escalier dessert également des toilettes, une biliothèque et, en enfilade, un bureau avec mezzanine. Cette dernière pièce est reliée par un escalier à la chaufferie-buanderie du rez-de-chaussée et à un grenier situé au-dessus du chai. Au sol, des carreaux de terre cuite dans le bureau et le boudoir, un parquet dans la bibliothèque et de la moquette dans la chambre. Cheminée en tuffeau dans la bibliothèque, la chambre et le boudoir.
Dans la galerie, fermée à cette étage, des toilettes. Au sol, des carreaux de terre cuite.

Deuxième étage
Le palier desservi par l’escalier de la tour du second logis distribue une chambre, des toilettes, une salle de bains, et un dégagement menant à trois autres chambres dont une avec un cabinet de toilettes.

Les dépendances

Adossé au pignon du premier logis, un bucher ouvert sur deux côtés et couvert d’une toiture en tuile rouge. De l'autre côté de la galerie, un second préau ouvert sur deux faces également. Derrière le second logis, un garage (100 m²) adossé au chai avec une belle hauteur sous plafond et, en face, une orangerie (54 m²) au sol en carreau de terre cuite avec une cheminée en tuffeau. Le garage ouvre directement sur la rue. Enfin, trois caves dont une, sous le second logis, constituée de plusieurs alvéoles voutées directement creusées dans le tuffeau.

Les jardins

La cour du manoir est paysagée. Vers l'extérieur, un ensemble d'espaces diversement aménagés, avec chaque fois un caractère propre et communiquant tous entre eux : un jardin de « curé », un potager, des rangs de vigne et une vaste pelouse en terrasse bordée par une rangée de tilleuls avec, d'un côté, la piscine et son préau ; de l'autre, l'orangerie et le garage. Jardins entièrement clos de murs avec, cependant, plusieurs portes piétonnes et portails ouvrant vers l'extérieur.

Ce que nous en pensons

Il se trouve ici un peu de l’idéal humaniste de la Renaissance, dont l’esprit est encore très présent dans toute cette région du Val-de-Loire, classée aujourd’hui au Patrimoine Mondial de l’Unesco. Un authentique manoir et ses jardins aux caractères marqués, entièrement clos de murs. Un monde en soi, à l’abri du monde. Au sein d’une cité historique, proche de fameux vignobles et de la Loire, l’environnement est des plus agréables et propice à de belles et nombreuses ballades. En bon état, l’usage des différents logis et de leurs dépendances laisse imaginer le développement de divers projets. Il peut évidemment, et tout aussi bien, satisfaire simplement les besoins d’une famille.

815 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 880960

Surface cadastrale 2657 m2
Surface du bâtiment principal 400 m2
Surface des dépendances 200 m2
Nombre de chambres 9

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Responsable régional
Anjou


Denis Trassard +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest linkedin Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus