À 25km de Tours, dans la vallée de l'Indre et près de la Loire,
un manoir des 15ème et 17ème siècles avec dépendances et parc boisé
Azay-le-Rideau, INDRE-ET-LOIRE centre-val-de-loire 37190 FR

Situation

À l’est du Parc Naturel Régional Loire-Anjou-Touraine, là où l’Indre rejoint la Loire. Au sein d’une contrée aux paysages champêtres où la nature dispose encore de tous ses droits. Des lieux uniques au décor naturel bercé par le rythme des cours d’eau et des saisons. Une invitation à la découverte des charmes de cette région quelque peu secrète. Entre châteaux célèbres et patrimoine vernaculaire. Jadis terreau d’inspiration d’un bon nombre d’écrivains. Berceau peu connu mais néanmoins apprécié de nombreux crus. Dans une paisible nature faite d’eau et de verdure. Non loin d’une vivante bourgade. À moins d'une demi-heure de Tours.

Description

Édifiée au 15ème siècle, la demeure originale a été restaurée notamment au cours du 17ème siècle puis, plus tard, durant le dernier quart du 19ème siècle. Entre le 15ème siècle et le 17ème siècle, cet ancien fief a appartenu à des représentants de plusieurs grandes familles françaises, tel les familles de Valois ou de Crécy. La plupart était des seigneurs, des écuyers ou encore des chevaliers. Au début du 20ème siècle, le manoir a été acquis par un artiste américain, plus précisément un sculpteur qui y demeura jusqu’à la fin de ses jours. De renommée internationale, c'était un spécialiste de buste en argile. Il a représenté un nombre important de personnalités célèbres. Un de ses fils occupa ensuite les lieux pendant une vingtaine d’années. À son invitation, un autre sculpteur américain, non moins connu, découvrit et le lieu et la région, celles-ci acquérant ainsi une notoriété supplémentaire. L’artiste sculpteur a contribué au réaménagement de la vieille demeure. Il a ainsi transformé la vaste grange en un atelier à sa mesure, tout en préservant sa charpente et sa cheminée monumentale. Il y a quelques années, une inscription à la mémoire de ce sculpteur a été apposée à l’entrée de la propriété, rappelant sa présence. Elle est destinée à sensibiliser les touristes de passage à la richesse de ce patrimoine culturel. Cette petite partie de territoire, sur une non moins petite portion de la Vallée de l’Indre, aura su inspirer et marquer plusieurs grands artistes et ce, dans différents domaines. La propriété, située à mi coteau et en position dominante, a une situation enviable par sa vue dégagée sur la nature. Elle s'étend sur plus de deux hectares répartis à peu près également entre des bois composés essentiellement d’essences tel qu'aulne, frêne, peuplier et saule, le parc et le jardin.

Le manoir

L'accès se fait par une petite route. Le manoir, en partie caché derrière un haut mur de vieilles pierres apparentes entourant la propriété, est situé au milieu des champs et des vignes de cette belle contrée et éponyme du nom de ce lieu-dit. Demeuré très authentique, il se révèle caractéristique de la région et de son architecture rurale. Du 15ème siècle, il subsiste notamment une remarquable tour d'angle surmontée d'un toit en poivrière. Dans la première moitié du 18ème siècle, un corps de logis a été ajouté. Le manoir forme aujourd'hui un U et chacune de ses deux ailes est prolongée, l'une par la maison d'amis, avec une couverture en tuile plate, l'autre par un gîte, avec une couverture en ardoise, et des dépendances. Le manoir s’élève sur deux niveaux sous combles. Il est surmonté d’un élégant toit à quatre pans couvert d'ardoise et percé de lucarnes. Sa façade principale est rythmée par une série de grandes fenêtres à petits carreaux. Adossé au centre de cette façade, un imposant perron en pierre donne accès à l’entrée du manoir. À l'une de ses extrémités, un garage ; à l'autre, la tour circulaire. L’intérieur du périmètre dessiné par ces différents bâtiments est occupé par une cour paysagée. Au dehors, à l'avant du manoir et sur un de ses côtes, des jardins arborés, agrémentés d’allées, de buissons et de haies mènent aux caves troglodytes puis à la piscine et son pool house.


Rez-de-chaussée
Le vestibule avec sol en damier noir et blanc et poutres apparentes est situé dans le corps principal du manoir et dessert de part et d'autre un grand salon avec une cheminée en pierre et sol en parquet à lames droites. Celui-ci est prolongé par un bureau équipé d'un cabinet de toilettes. De l'autre côté, un salon avec un sol en parquet à lames droites, décoré d'une cheminée en pierre et de boiseries en soubassement. Les deux salons ont un plafond aux poutres apparentes. Depuis le vestibule, une porte vitrée à double battant ouvre sur une longue galerie et distribue : une chambre décorée d'une cheminée en marbre noire et d'un plafond aux poutres apparentes, avec une salle de bain et une garde-robe ; un espace entièrement vitré donnant sur la cour intérieure avec un sol en pierre ; la cuisine avec sol en tomette et plafond aux poutres apparentes et son arrière-cuisine. Dans une des ailes du manoir, un couloir dessert deux chambres avec leur salle de bain et une lingerie. Dans l'autre aile : un grand dégagement d'où part un escalier en bois ; un local technique et une salle d'eau avec toilettes. Aussi, le dégagement accède directement au jardin, à la piscine et à la grande salle à manger au sol en parquet à lames droites. Décorée d'une cheminée monumentale en tuffeau et brique, la pièce ouvre largement sur la cour intérieure.
Premier étage
Un palier accède à un vaste et lumineux bureau. Un mur en pierre et une hauteur sous-plafond soulignée par la charpente apparente donne tout son caractère à la pièce.

Le gîte

Prolongeant l'aile ouest du manoir, un gite composé, au rez de chaussée, d'un salon d'entrée, d'une cuisine et d'un dégagement avec des toilettes et, au premier étage, d'un palier desservant deux chambres avec deux salles de bains. Surface totale de 125 m2.

La maison d'amis

Prolongeant l'aile est du manoir, la maison d'amis avec, au rez de chaussée, un salon d'entrée, un dégagement menant à une cuisine, à des toilettes et à une salle de bain et, au premier étage, une salle d'eau et trois chambres. Surface totale de 140 m2.

Les dépendances

L'ancien atelier du sculpteur (160 m2) prolonge la maison d'amis tandis que la chaufferie et le bucher prolonge le gîte. Garage en rez de jardin du corps de logis principal. Caves troglodytes dans une partie du jardin.

Ce que nous en pensons

Un lieu singulier et un environnement des plus agréables. Dans une contrée particulièrement bucolique, une demeure originale et spacieuse qui invite à la paix. L'occasion d'une véritable évasion vers la campagne et ses richesses avec des commodités qui, toutefois, restent proches. Loin du tumulte des villes et de leurs désagréments mais avec un accès aisé aux différents moyens de transport.
La propriété permettra au prochain acquéreur de concrétiser peut être un projet. Assurément celui d'un lieu de villégiature privilégié mais aussi, sans doute, d'une activité culturelle et d'accueil en ouvrant la demeure au public. En mémoire de l’artiste qui y a vécu et créé.
Un lieu un peu hors du commun et à dimension humaine. A seulement une demi-heure de Tours.

1 250 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 621154

Surface cadastrale 2 ha 29 a 18 ca
Surface du bâtiment principal 384 m2
Nombre de chambres 9
Surface des dépendances 425 m2

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Conseiller
Sud-est Indre & Loire


Éric Baudran +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest linkedin Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus