Proche de Trouville et dominant l'estuaire de la Seine,
un majestueux manoir du début du 20e s. et ses dépendances dans un parc de plus de 7 ha
Trouville-sur-Mer, CALVADOS basse-normandie 14360 FR

Situation

Sur la Côte de Grâce, entre Trouville et Villerville, la propriété est située à flanc de coteau. Elle est à 400 m à vol d'oiseau de la mer et tournée vers la baie de Seine. Paris est à 200 km par l'A13 ou 1h30 par le train, de la gare de Deauville à 10 min en voiture.

Description

Que ce soit depuis le portail principal ou celui proche des garages, deux allées font le tour de la propriété et aboutissent au manoir. La première longe la maison de gardien tandis que la seconde, à l'opposé, contourne un grand bâtiment de ferme, une dépendance à usage de garage et d'atelier et traverse une double rangée de hêtres pour aboutir de l'autre côté du manoir. Inséré entre ces deux allées, le jardin descend doucement vers la mer. A l'arrière du manoir, la pente boisée grimpe vers le sommet du coteau.

Le manoir

Construit au tout début du 20ème siècle sur un plan rectangulaire, le manoir s'élève sur trois niveaux. Son architecture est composée de nombreux décrochements. Un avant-corps central est encadré, aux angles de la façade principale, par une tour ronde et par un édicule carré. A l'arrière, une extension rectangulaire sur deux niveaux a été ajoutée dans un angle. Une construction carrée est composée d'un imposant porche surplombé d'une logette au centre de la façade arrière. Enfin sur un pignon, une extension demi-hors-œuvre à pans coupés s'élève jusqu'au second niveau.
A l'instar des façades, les toitures sont très découpées. En poivrière pour la tour ronde, à deux, trois ou quatre. Voire cinq pans, très hautes et surmontées d'un campanile, pour celles qui recouvrent l'avant-corps central. Et toujours recouvertes de tuiles plates. Elles peuvent être adoucies par des égouts retroussés et sont scandées par de hautes cheminées en pierre de taille et briques et des lucarnes rampantes ou jacobines.
La variété des éléments architecturaux est éclatante. Les murs du premier niveau sont une succession de motifs géométriques composés de pierre de taille encadrant des moellons de pierre et de silex noir et blanc, formant des bandes, des carrés ou des damiers. Les encadrements des baies sont en pierre de taille. Elles peuvent être géminées, à croisée ou à demi-croisée, et parfois encadrées par de hauts pinacles richement sculptés. Les arcs sont brisés, en plein-cintre ou en anse de panier. Des voussures reposent sur des culots feuillagés.
Les niveaux supérieurs sont quant à eux à pans de bois avec écharpes et croix de Saint-André. Le second niveau est en encorbellement. Sur une partie de la façade principale, les aisseliers supportent une galerie et un balcon. Certaines fermes sont débordantes.
Partout, à chaque endroit, c'est un nouveau détail qui apparaît.


Rez-de-chaussée
La porte d'entrée est logée dans l'avant-corps central. Elle ouvre sur un majestueux hall pavé de carreaux en céramique dont les motifs semblent tirés d'un bestiaire de la Renaissance. Quatre colonnes en pierre cannelées supportent une voûte en arc-de-cloître à calotte de briques et pierre de taille. Les murs en pierre sont richement ornés de décors, comme des pilastres, volutes et mascarons. Un majestueux escalier en bois fait face à la porte d'entrée. Son potelet de départ sculpté fait immanquablement penser à un figure de proue de sirène. Le hall dessert de chaque côté un salon et une salle à manger, un accès à des vestiaires, une pièce de distribution et le sous-sol.
Le salon est vaste et lumineux. Le sol est fait d'un parquet à points-de-Hongrie. Une sobre cheminée est en marbre, une ouverture cintrée conduit à un espace dans la tour, le plafond est à voussure orné de corniches. Une porte à deux battants, vitrés de miroir, ouvre sur un bureau où le bois est prédominant. Cheminée, sol fait d'un parquet de lames droites, lambris de mi-hauteur, poutres et solives au plafond. A l'arrière, un dégagement rejoint le hall et distribue une pièce en L.
Le bois est également très présent dans la salle à manger avec des lambris de hauteur, les poutres et solives et la hotte sculptée de la cheminée. Ses piedroits sont en revanche couverts de carreaux de céramique représentant des images biblique. Le sol est à l'identique de celui du hall. Une haute ouverture cintrée conduit à la tour carrée avec une porte-fenêtre à deux battants. A l'arrière de la salle à manger, office, cuisine et arrière-cuisine, un accès aux vestiaires et aux toilettes. Une chambre avec salle de bains et toilettes est logée dans l'extension à l'arrière du manoir. Un escalier droit conduit à une mezzanine avec salle de bains et toilettes.
Premier étage
L'escalier abouti à un grand couloir parqueté de lames droites dont les murs sont couverts de lambris de mi-hauteur. Il distribue cinq appartements d'une ou deux pièces avec cuisine ouverte ou non et salle de bains ou douche avec toilettes.
Deuxième étage
La composition de ce niveau est presque identique à celle du premier étage. Il a été divisé en cinq appartements. A l'extrémité d'un dégagement, un escalier conduit au troisième étage.
Troisième étage
Mansardé, il est composé de trois appartements.
Les caves
Proche de l'escalier principal, un escalier derrière une porte mène au sous-sol constitué de nombreuses pièces aveugles qui s'étendent sur la totalité du manoir. A l'extrémité d'un dégagement, une porte ouvre vers l'extérieur.

Les dépendances

Une maison de gardien est à proximité du porche d'entrée. Un bâtiment abritant des garages est situé à côté de l'entrée secondaire. Un grand corps de bâtiment a été divisé en dix-huit appartements (studio, appartement de deux pièces avec ou sans mezzanine). A distance, un bâtiment est à usage de garage, stockage et atelier.
Une piscine a été construite, protégée par de larges haies, dont le pool-house a été aménagé dans un ancien blockhaus.

Le parc

Il s'étend principalement entre les deux allées d'accès au manoir. Au delà d'un côté, il devient de vastes espaces enherbés. A l'arrière du manoir, c'est un sous-bois très éclairci qui monte jusqu'en haut du coteau.
Devant le manoir, de nombreux arbres et d'importants massifs sont parsemés : hortensias, lauriers du Portugal, ifs, cyprès, yuccas, cèdres ainsi que des résineux.

Ce que nous en pensons

Exceptionnel, singulier, étonnant. La vue sur la mer et Le Havre avec ses cheminées en toile de fond est captivante. L'espace est démultiplié grâce à la position dominante du manoir sur son vaste environnement. La verticalité et la variété de ses toitures l'élance vers le ciel. Le roi Alphonse XIII d'Espagne y a séjourné. Et s'il n'a pas manqué d'être impressionné, il a dû apprécier à sa juste mesure l'ambitieuse architecture et la richesse de ses atours qui se déclinent dans chaque détail. Sa situation exceptionnelle sera partagée avec le même bonheur par les occupants du corps de ferme dont le regard, quand bien même attiré par la munificence, se portera finalement vers l'horizon.

9 475 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 593844

Surface cadastrale 7 ha 62 a 4 ca
Surface du bâtiment principal 1400 m2
Nombre de chambres 15
Surface des dépendances 400 m2

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Conseiller
Caen et sa région


Yann Campion +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest linkedin Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus