manoir à vendre dordogne perigord vert

À l'extrémité d'une petite ville du Périgord Vert avec vue sur la campagne,
un manoir du 17ème siècle, douves en eau et pigeonnier
Thiviers, DORDOGNE aquitaine 24800 FR

Situation

Dernière maison précédant les prés de la campagne environnante, la propriété est située en périphérie immédiate d'une petite ville médiévale animée, juchée au sommet d'une combe. La cité, connue comme étant la porte sud du Parc Naturel Régional Périgord-Limousin, est une ancienne place forte sur l'axe Périgueux-Limoges et une étape sur le chemin du pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle. Sa gare SNCF relie Paris via Limoges ; Bordeaux via Périgueux.

Description

Si l'on retrouve en ces lieux la présence d'un édifice de défense de la ville en 1530, la bâtisse actuelle semble avoir été construite en 1665, comme l'atteste la date gravée sur un linteau.
Entièrement clôturée et mitoyenne à l'ouest, elle est entourée de jardins aux ambiances variées reliés par d'étroits passages et escaliers sur plusieurs niveaux. La large terrasse principale, plein sud, en partie dallée, en partie en pelouse, offre un spectacle reposant et différentes perspectives : quelques marches descendent aux pieds d'un pigeonnier qui se reflète dans les eaux poissonneuses des douves maçonnées ; un puits en eau équipé d'un treuil et couvert de tuile côtoie la table de jardin tandis qu'un if probablement bi-centenaire l'agrémente de son ombre. L'ancien portail d'entrée en fer forgé ouvre sur une passerelle qui rejoint un petit bois le long du canal. Une trouée derrière le muret en pierre surmonté de grilles et jalonné par des piliers de pierre ornés donne à voir au loin une colline, des vaches et une noyeraie. Enfin, au premier plan, un petit jardin de buis taillés ceinture une fontaine.

La maison de maître

Toute en pierre de taille et moellons apparents jointoyés à la chaux, couverte d'une toiture en tuile plate à deux pans et à forte déclivité, la bâtisse s'élève sur un plan rectangulaire de 30 mètres sur 8,70 m. Au nord, un pavillon probablement plus ancien est flanqué au troisième quart de la longueur de la maison. Son toit à croupe faîtière (quatre pans) est mis en valeur par des arêtiers en tuile canal et deux girouettes à chacune des extrémités du faîte. Il n'y a pas de gouttières sous les avant-toits ni de volets aux fenêtres - hormis aux portes-fenêtres - ceci afin de préserver l'authenticité de l'architecture et de souligner, au sud, une triple génoise et une fenêtre à meneaux surmontée d'une étoile à cinq branches dans un pentacle.


Rez-de-chaussée
L'actuelle entrée principale, ornée de moulures de style Renaissance par un artisan local, ouvre sur un petit vestibule au sol dallé de pierre, polie par l'usage, qui dessert la chaufferie, une pièce de rangement au sommet d'un escalier et un bureau dont la cheminée définit l'extrémité de la bâtisse. Comme la grande majorité des pièces, il profite de la lumière du sud et de la vue sur le parc au travers d'une haute fenêtre en bois à petits bois, protégée par des volets intérieurs pannelés. Le sol est habillé d'un pisé de galet tandis que les murs sont enduits à la chaux et les huisseries vitrées en couleur.
À l'instar de celles à petits bois visibles au-dessus des portes du bureau, de nombreuses impostes transmettent la lumière d'une pièce à l'autre du manoir.
Au pied de l'escalier principal se situe l'ancienne entrée dont le palier de vieilles pierres sert de couloir et d'accès au grand salon.Celui-ci est de style Louis XV avec un plafond blanc mouluré, des placards intégrés, des pilastres et l'encadrement du miroir en stuc sculpté au-dessus de la cheminée en état de fonction. Le sol en terre cuite de Lempzours se prolonge dans la salle à manger et la cuisine aménagées en enfilade. Dans ces deux pièces, le décor devient Louis XIII et retrouve une certaine rusticité par le choix de laisser apparents le solivage d'origine et certains murs.
La cuisine, seule pièce traversante, donne sur un couloir, des toilettes et un salon de télévision décoré d'une cheminée monumentale, elle aussi, en état de marche, et de tapisserie en tenture ainsi que de volets intérieurs.
Premier étage
L'accès au premier étage se fait par un escalier en pierre ponctué de deux larges paliers de repos incrustés de placards. Les sols des chambres et des couloirs sont en parquet, souvent en échelle, et clouté.
À l'ouest un dégagement mène d'abord à une chambre au nord, puis à une autre au sud ainsi qu'à une salle de douche avec toilettes.
À l'est, un long couloir en retour d'angle avec impostes de second jour dessert trois chambres au sud qui bénéficient d'une vue sur le jardin et la campagne environnante. Une chambre au nord, une autre à l'est avec sa propre salle de douche et une vue sur la topiaire de buis. Enfin, au nord, une salle de bain commune avec toilettes présente un œil de bœuf et un sol en petits carreaux de terre cuite avec cabochons en chêne.
Combles
Entièrement aménageables grâces aux fermes surélevées, elles sont facilement accessibles par un large escalier en bois et forment deux vastes espaces sur un vieux plancher en bois.
Les caves
Sous le bureau se situe une ancienne cave voûtée avec un sol en terre battue accessible par un escalier en pierre.
La deuxième cave est un petit espace en terre battue situé sous l'escalier principal.

Le pigeonnier

Ouvert sur deux niveaux, il peut servir d'atelier ou de pièces de rangement.

Le garage à bateau

Construit récemment, il permet de ranger une barque, un tracteur-tondeuse, des bicyclettes, du mobilier de jardin...

Ce que nous en pensons

Une fois passé le portail, une sensation d'isolement et de bien-être. Le parc, protégé des regards, arboré et entretenu, décline ses terrasses, ses salons d'été et ses points de vue au fil des allées. Entre les buis taillés, dans les passages forestiers, sur le pont en bois au-dessus des douves en eau où se reflète le pigeonnier, sur la terrasse entre le puits et la fontaine, sur les escaliers en pierre ou les grilles en fer forgé, ou sur la façade de l'imposant manoir, partout, la lumière filtrée par les branchages.
L'intérieur, raffiné et confortable, ses grandes pièces lumineuses et colorées, avec vue sur les prés, idéales pour l'accueil d'une famille. Aux portes d'une petite ville vivante et au cœur d'une région touristique, un lieu qui respire équilibre et douceur de vivre.

Vente en exclusivité

520 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barême d'Honoraires

Référence 460000

Surface cadastrale 3446 m2
Surface du bâtiment principal 378 m2

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Responsable régional
Périgord Blanc


Jonathan Barbot       +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus