À 110 km de la capitale, au cœur d'un village de Haute-Normandie,
un manoir du 18e s. remanié et son parc d'1,5 ha
Rouen, SEINE-MARITIME haute-normandie 76000 FR

Situation

La Normandie, le Débarquement, Rouen, Jeanne d'Arc, Guillaume le Conquérant, on pense cependant moins souvent à ce que fut la région à l'époque de la création du manoir : au 18e s., la Normandie était celle des corsaires ainsi que celle des grandes familles marchandes, et au 19e s. celle des premières stations balnéaires françaises.
Dans le nord-ouest de la France, proche de la Seine, la propriété s'inscrit dans les vertes vallées des alentours de la ville historique de Rouen.
Si la préfecture, sa gare SNCF et ses universités se joignent à 15 km, les bourgs dans lesquels se trouvent toutes les infrastructures utiles ne sont qu'à environ 6 ou 8 km. Le premier golf se situe à 18 km. Les villages touristiques de Lyons-la-forêt, Ry, et Vascœuil se rallient en 15 min.

Description

Depuis Paris, en passant par Magny-en-Vexin, la N14 mène à la propriété. Une allée arborée conduit jusqu'à l'ensemble du bâti. Le parc entoure le manoir.
À l'arrière, une vaste dépendance a été aménagée en maison d'amis. Un espace boisé invisible depuis l'extérieur et traversé d'une allée cavalière, s'y découvre également.
Enfin, un garage pour deux véhicules, d'anciens boxes et ateliers, ainsi qu'un bassin d'agrément sont situés sur la droite du manoir.

Le manoir du 18e s.

Construite en 1728, la bâtisse a été successivement habitée au 18e s. puis au début du 19e s. par des bourgeois locaux, dont un conte et sa famille. Ceux-ci y élisent domicile jusqu'en 1855, avant que la propriété ne soit vendue à un industriel en 1872. Elle est également occupée au cours de la Seconde Guerre mondiale.
Érigée sur trois niveaux, le manoir affiche des façades recouvertes de ciment beige rosé et de parements blancs. Elles sont surmontées par une toiture en ardoise, percées de trois conduits de cheminées en brique ainsi que de deux lucarnes capucines sur la façade avant, puis de quatre sur la façade arrière. Les nombreuses ouvertures en double vitrage sont protégées par des persiennes en bois à la française. Un fronton triangulaire centré ajouré de deux œils-de-bœuf couronne la toiture au dernier étage.
Une véranda victorienne permet, outre d'accéder à l'intérieur du logis, d'apprécier pleinement des quatre saisons. Deux terrasses encadrent la bâtisse sur deux côtés.


Rez-de-chaussée
La demeure a été entièrement revisitée. Le vestibule distribue sur la droite, une salle de séjour, une salle à manger, avec accès à une cave voutée, ainsi qu'une cuisine aménagée conduisant à l'extérieur. Sur la gauche, deux pièces de réception, dont une munie d'une large cheminée engagée en marbre avec miroir trumeau, à la poutraison apparente peinte en blanc. Sur l'arrière du vestibule, des toilettes invités et le départ d'un escalier patiné tournant menant au premier étage. Les sols sont de marbre ou de parquet. Des boiseries à mi-hauteur importées, ainsi que des vitraux sont présents dans l'une des salles de séjour. La véranda victorienne apporte une importante luminosité venant frapper son carrelage à cabochons.
Premier étage
Une pièce palière dessert quatre chambres avec rangements, deux salles de bains, une salle de douche avec balnéothérapie, ainsi que des toilettes séparées et deux pièces à usage non déterminé. Deux des chambres, forte chacune d'une cheminée engagée en marbre, proposent deux balcons avec garde-corps en fer forgé. Les sols sont recouverts de moquette sur parquet.
Deuxième étage
Les combles se composent de quatre pièces. L'une d'elle est aménagée en chambre, éclairée par une fenêtre de toit. Les trois autres restent à aménager.

La maison d'amis

L'ancienne dépendance restaurée en maison d'amis, au toit recouvert d'ardoises, est légèrement éloignée du manoir. Ses ouvertures sont protégées par des volets en bois en écharpe.


Rez-de-chaussée
D'une surface de 80 m2 environ, il se compose de deux petites salles de séjour - dont une surmontée d'une mezzanine - d'une cuisine, d'une chambre, d'une salle de douche et d'une salle de bains. Le sol y est recouvert de parquet.

Les dépendances

D'une surface d'environ 150 m2, elles se composent de quatre boxes à chevaux, d'un garage pour deux véhicules, et d'une pièce supplémentaire, anciennement à usage de bureau.


Le parc
Un parc planté d'arbres de diverses essences, dont sycomores, frênes et cèdres, il entoure le manoir tandis que des chênes, des tilleuls et des marronniers de hautes tailles, saluent majestueusement l'arrivée jusqu'à l'ensemble du bâti. À l'arrière, une partie de terrain boisée est à l'abri de tout regard et parcourue d'une allée cavalière.

Ce que nous en pensons

La propriété, par sa situation - non loin de la préfecture comme de la Manche - et par sa propre histoire, présente la possibilité de découvrir et d'apprécier le patrimoine méconnu de la Normandie. Son allure d'antan rappelle l'élégance et la quiétude que durent être les balades dans le parc, les thés et cafés sous la verrière victorienne, les regards depuis les lucarnes et les lectures au chocolat chaud près de l'âtre, qui sont tant d'expériences à redécouvrir.
Restent également à explorer les possibilités d'aménagement au sein du manoir. L'imagination des futurs occupants saura sans aucun doute trouver un usage aux nombreuses pièces attendant de connaitre leur emploi.
Enfin, la proximité de Rouen et de sa gare SNCF, ralliant Paris et la Manche, ainsi que l'attraction touristique régionale permettent également d'y envisager le développement d'une activité d'hébergement, voire culturelle.

846 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 554921

Surface cadastrale 15284 m2
Surface du bâtiment principal 292 m2
Nombre de chambres 5
Surface des dépendances 150 m2

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Conseiller
Haute-Normandie


Marie Merien +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest linkedin Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus