Aux confins de la Charente et de la Dordogne, en Périgord vert,
un pigeonnier du 18ème siècle inscrit MH et ses dépendances
Ribérac, DORDOGNE aquitaine 24600 FR

Situation

Entre Angoulême et Périgueux, le pigeonnier se situe à quelques dizaines de mètres d'un château périgourdin du 18ème siècle. La région ondulant entre bois et champs, hormis les nombreux châteaux dont elle s'enorgueillit, est riche d'un patrimoine tel le village d'Aubeterre-sur-Dronne ; à 20 mn le village de Villebois avec tous commerces et sa forteresse, le château des frères Réthoré dite « Petite Versailles charentaise » ; également, non loin, Brantôme, « la petite Venise du Périgord ». À 25 mn de Ribérac et de son fameux marché aux canards, truffes, noix, châtaignes et bien d'autres produits du terroir ; à 35 mn d'Angoulême, la ville aux chocolateries, capitale de la bande dessinée, connue également pour sa course rétro-mobile annuelle du circuit des remparts. La gare TGV-Atlantique relie la ville à Paris en à peine deux heures.

Description

Passé quelques villages et hameaux aux maisons de vieille pierre et moellon apparents, la route départementale longe le pigeonnier laissant à l'écart le château qui apparaît devant les bois. La propriété est entourée d'épaisses haies de lauriers et de conifères qui ne laissent découvert que l'édifice principal avec une dépendance accolée. Le jardin est richement arboré. À l'entrée, une petite remise précède un abri destiné aux véhicules. La grosse tour est coiffée d'un toit pointu à égout retroussé couvert de tuile plate. Une piscine.

Le pigeonnier

Une grosse tour construite à la fin du 18ème siècle coiffée d'une toiture pointue en tuile plate à égout retroussé agrémentée de deux lucarnes et une cheminée. Les boulins ont laissé la place à des baies dont les encadrements sont en pierre calcaire caractéristique de la région. La restauration a été effectuée sous l'égide de l'Architecte des Bâtiments de France. Le chauffage est au sol. Les épais murs lisses au crépis d'origine, sont munis aux trois quarts supérieurs d'un bandeau en saillie, un larmier, une corniche de défense afin d'interdire la montée des prédateurs. Sous un toit à deux pans de tuile canal, une dépendance abrite la cuisine et la terrasse ouverte sur le jardin.


Rez-de-chaussée
L'entrée principale, une fois passé le cabinet de toilettes, donne sur le salon de presque 70 m² avec sa cheminée au fond. Une corniche de pierre est encore visible par endroit dans la pièce à environ cinquante centimètres de hauteur le long du mur, cela pour empêcher la montée d'éventuels nuisibles jusqu'aux nichoirs. Des colonnes en pierre blanche calcaire dites « coquillère » pour ses incrustation de petits coquillages, taillées par les Compagnons du Devoir, rythment l'ensemble, très lumineux. Le sol est couvert de pierre blanche. Une porte ouvre sur la cuisine et son arrière-cuisine. De la première, un accès est direct à la terrasse couverte aménagée sous un petit bâtiment fermé et à l'extérieur. La charpente en bois supportant un toit à deux pans couvert de tuile canal repose, côté jardin, sur des colonnes en pierre calcaire provenant de carrières très proche de Brantôme dite « Petite Venise du Périgord ». L'escalier d'accès aux niveaux supérieurs est en arrondi au-dessus du cabinet de toilettes ; la rampe est percée d'orifices en rappel des boulins dont l'éclairage est possible.
Premier étage
Le sol de ce niveau est en carrelage de terre cuite. Le palier dessert une grande chambre dont la surface était initialement prévue pour deux pièces. Une salle de bain au carrelage très clair et un cabinet de toilettes.
Deuxième étage
L'escalier en bois épousant la courbure de l'édifice mène au palier dont le sol comme tout le niveau est également en terre cuite. Les deux chambres, la salle d'eau et le cabinet de toilettes ont pour plafond la très belle enrayure en châtaigner du bâtiment.
Combles
Ce niveau dévoile la boiserie de toute la charpente. Il a été aménagé en salle de jeu et bureau.
Les caves
L'accès s'effectue le long du pigeonnier sous la terrasse couverte. D'environ 20 m², elle dispose d'un local pour la chaufferie et pour l'aspiration centralisée.
Jardin
Le terrain est agrémenté d'une variété d'essences telles noyers, magnolia, cytise, eucalyptus, lila des indes, figuier et un grand pin parasol. La piscine de 5 m x 10 m chauffée par pompe à chaleur est munie d'un volet automatique. L'eau est traitée par un système à l'ozone programmable à distance qui permet de limiter considérablement la consommation de chlore et de préserver ainsi sa pureté.

Ce que nous en pensons

Ici, les boulins ont laissé la place à de jolies petites baies laissant passer le soleil d'Aquitaine ; le repos, le calme, dans l'édifice qui a gardé son âme est comme un tourbillon de quiétude dans l'authentique pigeonnier devenu une grosse tour d'habitation avec tout le confort d'aujourd'hui.

638 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 941964

Surface cadastrale 1850 m2
Surface du bâtiment principal 220 m2
Nombre de chambres 3
Surface des dépendances 20 m2

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Conseiller
Sud Charente


Ariel Dormeau +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest linkedin Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus