moulin à vendre bourgogne

A deux heures de Paris,
une maison du 18ème siècle et son parc de 7000 m²
Saint-Fargeau, NIEVRE bourgogne 89170 FR

Situation

Au coeur de la Bourgogne, ancré dans un village très touristique, l'ancien moulin de 290 m² a été remanié dans les années 50. Tous les commerces de proximité se trouvent dans la localité. Une gare d'où les trains desservent Paris-Bercy n'est pas loin.
Le village est spécialisé dans la poterie depuis le 14ème s. Un musée du Grès expose des oeuvres traditionnelles et contemporaines en mettant en lumière les créations de Jean Carries, un novateur dans le monde de la poterie, notamment par ses compositions sculpturales. La maison fait face à un château Renaissance, reconstruit en 1530 par Antoine de Rochechouart, chambellan du roi François Ier. Le site du moulin est donc classé.

Description

Une route de campagne traverse une immense forêt de chênes sur plusieurs kilomètres. Arrivée au village, elle franchit sur un pont une rivière appelée la Vrille : c'est celle qui coule le long de l'ancien moulin. Le cours d'eau est un affluent droit de la Loire. La maison est là, au milieu d'une végétation abondante. Le château Renaissance tout proche veille sur son ancien moulin.
Un double portail en bois s'ouvre sur une allée qui conduit à une ancienne grange où sont aujourd'hui stationnées les voitures, puis à un parc planté d'arbres centenaires et parsemé de différentes essences de fleurs. Le paysage à proximité immédiate de la demeure est anglais, bucolique. Des meules en pierre reposent sur l'herbe rappelant ainsi à quoi était dévolue la construction. Le jardin est complété par un petit potager bien ordonné. Proche de la maison, une table et des assises en pierre du côté de la rivière.

Le moulin

Le moulin du 18ème siècle a été construit sur une cave et une écurie. La demeure reste originale, déjà par son toit peu commun dans la région, à brisis, juxtaposant tuiles au sommet, ardoise, et tuiles artisanales fabriquées dans le village. Les chaînes d'angle, comme l'encadrement des ouvertures présentent une alternance de matériaux locaux : brique et grès ferrugineux. Les appuis sont en pierre calcaire blanche. Au rez-de-chaussée, les baies à petits carreaux sont accompagnées de volets pleins. Sous leur fronton curviligne les lucarnes sont très décoratives. Les façades enduites contribuent aux contrastes intéressants de matières et de couleurs.
Un jardinet, côté rue, précède la demeure. Un petit escalier de pierre en part et descend vers la Vrille. Il permet d'accéder à la dépendance où se trouvait autrefois la roue du moulin. Sur un des côtés de la maison, deux ouvertures originales en losange, surmontées d'une moulure de brique font face à l'allée principale.


Niveau de soubassement
Une ancienne écurie y est restée dans son jus sur environ 32 m². Le reste se compose de plusieurs petites caves à vin et de locaux techniques. Le plafond est recouvert de tuiles signées par l'artisan du village, ce qui donne une certaine originalité.
Rez-de-chaussée
Dès l'entrée de la maison, une grande pièce de réception de 70 m² environ est éclairée par de nombreuses baies au rez-de-chaussée et au premier étage grâce à la présence d'une mezzanine. Le sol est fait de grandes dalles de grès, couleur beige claire. L'espace, dilaté par la mezzanine, fait office de salon et de salle à manger. Les fenêtres sont en partie en double vitrage et donnent toujours sur de la verdure. Le plafond s'orne de poutres anciennes côté salle à manger. Une cheminée imposante, avec un insert que l'on peut retirer, a un manteau en bois et des piédroits en pierre de Bourgogne. Les dalles en pierre prolonge la surface de l'âtre devant le foyer. Le rétrécissement est fait de briques de la région. Au fond, un écusson se distingue sur la plaque de fonte. Il porte "trois coqs posés deux et un" supportés par deux lions héraldiques. L'écu est posé sur deux bâtons de maréchal de France. Une couronne de marquis le coiffe. La cheminée est la pièce maîtresse de la maison pour l'histoire du moulin. Les recherches d'un historien ont établi que le moulin faisait partie du château du village, qui a appartenu à une grande famille nivernaise, les Grancey.
A droite de l'entrée, une cuisine bien agencée d'une surface d'environ 12 m² avec poutres au plafond. Une ouverture en alcôve permet d'accéder aux deux chambres du rez-de-chaussée, dont l'une avec dressing. Elles sont d'environ 15m² et sont baignées de lumière. Elles sont complétées par une salle d'eau de 7.52 m² et des toilettes à part.

Premier étage
Dans l'entrée, un escalier permet d'accéder à la mezzanine qui a une surface d'environ 52 m² et où l'actuelle maîtresse des lieux a installé son atelier de peinture tant l'endroit est lumineux. Un couloir de 9 m² environ dessert deux chambres, l'une de 19 m² environ et la seconde de 18 m² ainsi qu'un bureau de 11m². Les sols recouverts de moquette contribuent à l'atmosphère feutrée de cet espace bien éclairé par le jour naturel.
Bâtiment de dépendances
Juste à côté du moulin une ancienne maison est percée d'un grand oeil-de-boeuf en brique et pierre et de quelques ouvertures semi-circulaires entourées de brique. D'une manière générale, l'édifice est en partie en pierres et en partie en briques, toujours signées par l'artisan du village. A l'intérieur de la dépendance, la charpente brille par son état de conservation et une porte en bois donne directement sur la rivière.
Bâtiment de dépendances
Dans le parc, une ancienne maison recèle un four à pain qu'il faudra rénover et une ancienne grange qui aujourd'hui abrite les voitures.

Ce que nous en pensons

Le paysage ne manque pas d'harmonie et incite au repos, à la lecture, à la peinture. Depuis des siècles la qualité de la terre a incité des potiers à venir exercer ici leur activité et leur art. Le bief et son droit d'eau ont été conservés bien que le moulin n'ait plus sa roue traditionnelle. L'intérieur de la demeure principale a été refait avec goût et simplicité. La dépendance, qui abritait la roue sous une charpente spectaculaire, mériterait quelques travaux pour se transformer en maison d'amis. Dans une campagne à la fois facilement accessible de la capitale et dépaysante, les bords de la rivière Vrille semblent une promesse de bien-être et d'inspiration.

425 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barême d'Honoraires

Référence 347541

Surface cadastrale 1021 m2
Surface du bâtiment principal 290 m2
Surface des dépendances 160 m2

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Responsable régional
Autour De Saint-fargeau


Isabelle Ponelle       +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus