Au coeur du quartier Montorgueil,
un élégant duplex de 80 m2 et sa terrasse avec vue sur l’église St-Eustache

Situation

Entre la rue Montorgueil et la rue Etienne-Marcel, dans une rue calme bordée de façades des 17ème et 18ème siècles du noyau historique de la capitale. Le quartier, réaménagé il y quelques années, a conservé son charme parisien. A deux pas : la place des Victoires, le Palais-Royal, les nouveaux jardins Nelson Mandela et l’ancienne halle aux blés, future fondation d’art contemporain. Les stations de métro sont Etienne-Marcel et Les Halles, celle-ci desservie par le RER en direction de toute l'Ile de France.

Description

L’immeuble du 17ème siècle est en pierre de taille enduite. Sous un toit d’ardoise et de terre cuite, une façade sobre de quatre étages où corniches filantes et garde-corps en fer forgé constituent les seuls décors. La porte sur rue est sécurisée. Le hall d'entrée à parquet de chêne mène au large escalier d’origine, fait de bois et de terre cuite. Le duplex, en très bon état, d'une élégante modernité, est au troisième et dernier étage. D’une surface de 80 m², orienté ouest, sud et nord-est, très calme, il est traversant. L’entrée ouvre sur un hall à parquet de chêne, où donnent un cabinet de toilette et une salle d’eau. La cuisine moderne, derrière une grande verrière, est en transparence avec la salle de séjour-salle à manger de 38m2 équipée d'une cheminée. Puis une volée d’escalier en acier brut s’élève vers une galerie et les deux chambres, dont l’une de 12 m2, avec une baignoire, s’ouvre sur un balconnet. Une terrasse fleurie de 15 m2 offre une vue dégagée vers les toits de Paris et l’église Saint-Eustache. Sous les voûtes de pierre du sous-sol, une cave.

Un élégant duplex coiffé d’une terrasse végétalisée

L'escalier d'accès, en chêne et carreaux de terre cuite, conduit au troisième et dernier étage.
La porte palière de bois laqué blanc ouvre sur un petit hall qui annonce d’emblée l’esprit du lieu. Modernité savante, entre pureté des volumes et charme du bois, où se côtoient subtilement le chêne et le béton ciré, l’acier brut et le verre sablé, dans une harmonie de tons profonds tels que le bleu-vert, le gris et le noir.
A droite dans l’entrée, un cabinet de toilette et une salle d’eau de 5 m2 au sol de béton ciré gris, éclairée de niches de verre. Une mosaïque de couleur gris-vert couvre la douche à l'italienne. La vaste salle de séjour-salle à manger de 38 m2, aux murs blancs, au sol à fines lattes de chêne, est éclairée de baies en chien-assis. Sous ces ouvertures, d’imposants radiateurs anciens en fonte fleurie.
En retrait, un boudoir où a été installée une cheminée cubique fonctionnelle en acier brut. Sous 4,50m et 2,60m de hauteurs sous plafond, c'est tout un jeu de volumes qui se déploie entre les murs blancs, des miroirs et la verrière à structure métallique de la cuisine équipée de 8 m2. Là, le noir des carreaux de faïence met en valeur le bleu-vert des rangements à poignée en acier brossé. Au sol, un tapis de dalles de grès beige à cabochons Directoire. Une baie à double vantail s’ouvre vers les toits de Paris.
Une volée d’escalier en acier brut verni débouche au quatrième étage sur une galerie lumineuse de 8 m2 au sol de béton ciré blanc. Un garde-corps de verre sablé et acier surplombe le séjour.
Dans la chambre parentale de 12 m2 (22 m2 au sol), les tiroirs de bois blanc contrastent avec l’acajou du parquet et le ton bleu canard d'un mur. Une baignoire sabot émaillée blanc a été positionnée près de la porte-fenêtre qui donne sur un balconnet. Voisine, une petite chambre ou bureau (7 m2 au sol) au sol de béton ciré blanc est éclairée d’une baie.
A l'abri de tout regard, la terrasse de 15m2 garnie de glycine, rosiers, lavande et olivier, accueille fauvettes et rouges-gorges ! Exposée à l’ouest, elle n'a comme vis-à-vis que le ciel et les toits parisiens.

Ce que nous en pensons

En plein centre de Paris, dans un quartier chargé d'une Histoire dont témoignent les beaux volumes de l'église Saint-Eustache, bronzer sur sa terrasse en toute intimité et dans la végétation, est possible ! Les toits de Paris se voient aussi de l'intérieur du duplex, aménagé, comme un contrepoint aux vénérables immeubles alentour, selon une esthétique contemporaine, pure, joyeuse, élégante. Les nouveaux occupants, un couple ou une petite famille, passeront, selon leurs humeurs et envies, du grand calme de l'appartement où ne parvient que le tintement des cloches, à l'animation de la rue Montorgueil. Tout ce dont ils auront besoin sera de toute manière à portée de pas.

Vente en exclusivité

1 260 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Barème d'honoraires
au 1er Avril 2017

Ventes d'immeubles

À Paris et en Ile-de-France
Prix de vente au-delà de 600 000 euros       5% TTC*
Prix de vente de 400 000 à 600 000 euros   6% TTC*
Prix de vente de 200 000 À 400 000 euros   7% TTC*
Prix de vente jusqu'à 200 000 euros             9% TTC*
Honoraires à la charge du Vendeur

En Province
Prix de vente au-delà de 500 000 euros       6% TTC*
Prix de vente jusqu'à 500 000 euros   30 000 Euros TTC* (forfait)
Honoraires à la charge du Vendeur

Expertise

Avis de valeur simple : 1 500 Euros TTC*
Avis de valeur argumenté à partir de 2 500 Euros TTC*
Expertise à partir de 3000 Euros TTC*
Les tarifs des avis de valeurs argumentés et des expertises sont communiqués sur devis personnalisé établis respectivement sur la base d’un taux horaire moyen de :
Avis de valeur argumenté : 60 Euros TTC*
Expertise : 80 Euros TTC*

   

*TTC : TVA incluse au taux de 20 %

Référence 999862

Nombre de pièces 4
Nombre de chambres 1
Surface réception38 m2
Hauteur sous plafond4.50
Surface totale intérieure112.20 m2
Surface Carrez 80 m2
Cave
Surface Terrasse15 m2
Balcon

 

 Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Responsable

Françoise Fauré-Audouy       +33 1 42 84 80 85


contacter

Mes favoris

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook Google Plus

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.


E-carte


Envoyer


En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus