A quelques minutes de Blois,
une demeure du 18ème siècle en bord de Loire

Situation

A 5 minutes d'une sortie d'autoroute et 1h45 de Paris, à 45 minutes de Tours, d'Orléans ou de Vendôme et de sa gare TGV, à 10 minutes du centre-ville de Blois. A 500 m des commerces et services d'un village du Val de Loire, région dont le "paysage culturel" est inscrit sur la liste du Patrimoine mondial par l’Unesco. La propriété baigne dans un environnement exceptionnel, tant par la présence de la Loire et de ses berges sauvages que par ses beautés architecturales.

Description

La propriété se dresse au bout d'une rue sans issue ouverte sur le sentier qui longe le fleuve. Bordée de haies de tilleuls et close de murs sur trois côtés, elle s'ouvre par deux portails, l'un côté rue, l'autre côté Loire. Le terrain est réparti en plusieurs espaces distincts : un potager, une partie boisée avec son bassin, des clairières, un verger et un jardin ceint d'un muret où les enfants peuvent s'ébattre en toute sécurité. Le bâti est quant à lui regroupé en deux ensembles : d'une part la maison de gardien, l'écurie et la grange, regroupées sous le même toit le long de la rue ; d'autre part la maison avec son jardin d'hiver et ses annexes placées face au portail côté fleuve.

La demeure

Bâtie au milieu du 18ème siècle, elle a été remaniée et s'est vu adjoindre un jardin d'hiver au début du 20ème siècle. Le corps principal surmonté d'un clocheton s'élève sur trois niveaux encadrés par deux pavillons plus bas. Les façades, recouvertes de vigne vierge et de glycine, sont orientées au sud-est et au nord-ouest. Des annexes abritant la buanderie, la chaufferie, le garage et le jardin d'hiver prolongent l'édifice de part et d'autre. La toiture brisée à la Mansart est percée de lucarnes à fronton circulaire ou triangulaire ainsi que d’œils de bœuf du côté jardin pour la partie la plus élevée. Les dépendances sont coiffées d'un toit d'ardoise à deux pans. Le jardin d'hiver, de plan rectangulaire arrondi aux extrémités, est surmonté d'une terrasse. Il pourrait être attribué à Auguste Perret, maître et pionnier du béton armé, ou à un de ses élèves. Le perron à colonnes toscanes et auvent d'ardoise en fer forgé sur un sol en mosaïque compose un bel ensemble de style Art déco.


Rez-de-chaussée
La salle de réception de 60 m², lumineuse car traversante, porte l'empreinte de l'Art déco à travers son carrelage à dessin géométrique, son escalier et sa cheminée de brique. La salle à manger de 28 m² au plafond mouluré est équipée d'une cheminée Directoire surmontée d'un trumeau et ses portes sont rehaussées de frontons. Les larges baies vitrées de la cuisine de 33 m² se rattachent aux débuts du Modernisme. Le plafond du jardin d'hiver de 95 m² devra être restauré, de même que ses éléments décoratifs, dont la fontaine octogonale en mosaïque qui est en état de fonctionnement.
Premier étage
Le palier distribue trois chambres de 18,14 et 16 m² ainsi qu'une salle de bain, une salle d'eau et des toilettes. La dernière chambre de 20 m² est associée à un dressing de 25 m², une salle de bain, des toilettes et une terrasse de 95 m² idéalement exposée. Toutes les chambres sont ouvertes sur la Loire et les sols sont en parquet de chêne.
Deuxième étage
Le niveau abrite trois chambres parquetées de 12,16 et 17 m² donnant sur la Loire également, ainsi que deux salles d'eau et un cabinet de toilette.
Les caves

Les dépendances

Il s'agit principalement d'une maison de gardien de 50 m² répartis en trois pièces, dont une chambre à l'étage accessible par l'escalier extérieur. L'actuel propriétaire y a installé l'eau et l'électricité et obtenu des Bâtiments de France l'autorisation d'agrandir les ouvertures, mais la maison n'est actuellement pas habitable. Elle communique avec l'ancienne écurie de 35 m², qui se prolonge par une grange ouverte de 70 m² surmontée d'un grenier de 130 m².

Ce que nous en pensons

Honoré de Balzac disait que la Loire agit sur l'âme, sentiment que confirme pleinement la propriété : passé la grille, un profond sentiment de plénitude s'empare du visiteur qui n'a que quelques pas à faire pour atteindre les berges du fleuve majestueux. Chacun éprouvera l'envie de s'y poser pour s'y ressourcer tant le silence environnant est serein, celle aussi de se promener nonchalamment le long du sentier à pied ou à bicyclette en saluant les pèlerins. La demeure présente un profil assez rare puisque le siècle des Lumières s'y mêle aux Années folles et au Modernisme en une combinaison architecturale audacieuse où se distingue le jardin d'hiver, authentique curiosité qu'il apparaît urgent de restaurer afin de voir à nouveau jaillir ses fontaines.

787 000 €
Les prix indiqués incluent nos honoraires de négociation.

Référence 206155

Surface cadastrale 13975 m2
Surface du bâtiment principal 330 m2
Surface des dépendances 520 m2

 

 Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Responsable régional
Nord-est Indre & Loire

Marie-Antoinette de Groulard    +33 1 42 84 80 85


contacter

Mes favoris

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook Google Plus

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.


E-carte


Envoyer


En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus