Dans l'Aude, sur une presqu'île préservée à proximité des plages,
une maison du 17ème siècle au cœur du village
Perpignan, AUDE languedoc-roussillon 66000 FR

Situation

Dans un village du littoral audois, à mi-chemin entre Narbonne et Perpignan. Le lieu est marqué par 16 km de plages méditerranéennes, adossé au massif des Corbières. Ancienne île devenue authentique presqu’île, gardienne des traditions, un concentré de Languedoc. La maison se situe dans un village méditerranéen caractéristique, ici, entre la mer et l'étang, que surplombe depuis le 16ème siècle les vestiges d'un château fort, qui marquait jadis la frontière du royaume de France. Les paysages, aussi variés que sauvages, ont tous gardé leur authenticité. L'environnement est ici préservé.
À 30 km au sud de Narbonne par l’autoroute A9. Le TGV dessert les gares de Narbonne et Perpignan ; le Train Régional, la gare du village. Quatre aéroports faciles d'accès : Perpignan : 34 km à 25 min / Carcassonne : 95 km à 60 min / Montpellier : 132 km à 1h20 / Gérone : 142 km à 1h20.

Description

D'environ 250 m², la maison est bâtie sur trois niveaux et son exposition au sud-est assure une bonne luminosité à l'intérieur. La construction date du 17ème siècle et l'accès se fait par deux entrées sur deux niveaux différents. La principale, à l’avant, depuis la place du village calme et piétonnière, où se succèdent des terrasses de cafés et de restaurants. La seconde, depuis une ruelle à l’arrière, d’où une volée de marches accède à la salle à manger. Elle est située au cœur de ce bourg de pêcheurs et de vignerons et à proximité des commerces, sur la place où se tient régulièrement le marché local. La façade où s’agrippe une plante ornementale jusqu’à mi-hauteur est percée de six baies droites avec volets de bois donnant sur la place. À l’arrière, une porte-fenêtre, trois fenêtres et deux œils-de-bœuf viennent émailler les murs de ton ocre. Le toit est couvert de tuile canal.

La demeure

La maison certainement issue de la réunification de deux bâtisses dont une maison vigneronne du 17ème siècle a été récemment et complètement remaniée. La rénovation a été entièrement réalisée à l'aide de matériaux anciens existant ou rapportés (sol en terre cuite ou en carreaux de ciment, murs chaulés, huisseries récentes en doubles-vitrage, poutres en chêne, etc.). Repeinte « a fresco », la maison de vigneron s’offre des allures de « palazzo ». Une palette de couleurs inspirée de la fraîcheur des villas florentines. Cinq chambres harmonieuses et intimistes pour partie climatisées et un studio se répartissent dans les étages. Dans les chambres à la décoration particulièrement soignée oscillent avec aisance du mobilier datant du 18ème siècle et des créations de grandes signatures du design (Pierre Paulin, Eames, Bertoia, Saarinen, Ron Arad, Starck). Les récents travaux d'aménagements des salles d'eau privées ont bénéficié du même traitement par l'utilisation de matériaux nobles.


Rez-de-chaussée
L’entrée principale se fait depuis la place du village. Dès la porte franchie, le ton est donné grâce à un savant mélange de style. La mosaïque cinétique en carreau de ciment s’accorde à un canapé Louis XVI. Une cheminée Napoléon III en marbre blanc a pris place dans un salon de lecture. Le vestibule, ouvre sur un dégagement dont les murs sont habillés de rangements. Ce sas accède à la salle à manger aux lignes pures sans renoncer à la fantaisie concrétisée par les éléments d’ornement. Quelques marches chaulées descendent vers la rue située à l'arrière. À la cuisine s'opère une rupture de style : le sol noir mat laisse place à des tomettes octogonales en terre cuite. La cuisine est aménagée avec des éléments anciens de qualité. Les actuels occupants ont opté pour un esprit traditionnel et authentique faisant parler la mémoire d’éléments artisanaux d’origine (carreaux, portes récupérées). L’évier ancien a été sculpté dans une pierre marbrière noire, jadis extraite d’une exploitation toute proche. Autre hommage au Languedoc avec une hotte galbée en plâtre caractéristique de la région qui vient coiffer une cuisinière en fonte. Une buanderie se cache derrière une porte ornée d’un cœur.
Depuis le vestibule, un escalier encloisonné en granito gagne les étages. Des toilettes ont trouvé place sous l’escalier.
Premier étage
Le palier du premier étage dessert quatre chambres, deux donnant sur la rue arrière et deux sur la place. Chaque chambre, en partie climatisée, a fait l'objet d'une décoration unique : au mobilier ancien et chiné se mêlent de nombreux éléments contemporains et des dernières décennies. Dans l’une d'elles, les carreaux de ciment rouge et blanc ont été sauvegardés. Toutes les portes anciennes en bois ont été peintes dans des tons gris-bleu délavés. Certaines salles d’eau ont conservé leur cachet suranné, tandis que d’autres, rénovées, exaltent l’épure. Toutes les chambres ont leur propre salle d’eau avec toilettes.
Deuxième étage
Le palier dessert deux chambres, un appartement privé et une buanderie. Le mélange des styles et des objets chinés qui caractérise la demeure se retrouve ici : tomettes anciennes, boiseries. Une porte du 18ème siècle à double battant, peinte en gris, ouvre sur une des chambres. Les salles d’eau conjuguent lignes contemporaines et accessoires sur fond de peinture à la chaux. Dans l’appartement privé conçu dans l’esprit du loft, un grand espace avec, d’un côté, un coin cuisine et de l’autre, un coin sanitaire avec douche et toilettes obturé par des portes coulissantes. La hauteur sous plafond a permis l'intégration d’une mezzanine ouverte de part et d’autre où l’espace nuit est accessible par une échelle de meunier. Deux baies donnant sur la place et quatre fenêtres de toit éclairent les volumes de cette pièce. Murs blanchis à la chaux, poutres et plancher de la mezzanine traités en blanc. Mêmes nuances claires pour le sol en béton ciré.

Ce que nous en pensons

Nichée au pied du Canigou, entre terre et mer, la virgule bleue dessinée par l’étang tout proche est de ces lieux qui inspirent et dépaysent. Un grand bol d’air iodé hors du temps. Dans un décor de rêve : trois-cents jours de soleil par an, 16 km de plage de sable fin, des paysages sublimes, au cœur d’un village ancien et coloré au charme incontestable avec les Corbières en arrière-plan.
Entièrement rénovée, la demeure invite à y déposer ses bagages dès à présent ou encore, ceux de des hôtes de passage tant la configuration des lieux s’y prête. Tout y a été restauré et décoré avec grand soin, et l’esprit d'origine demeure intact : chaque pièce invite à une douce flânerie teintée de fantaisie, tandis qu’au dehors montent les rumeurs chantantes du vieux village.

Vente en exclusivité

690 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 692539

Surface cadastrale 101 m2
Surface du bâtiment principal 248 m2
Nombre de chambres 6

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Conseiller
Sud Hérault


Fabrice Delprat +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest linkedin Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus