Dans un centre-ville historique,
un très élégant hôtel particulier du18ème siècle, avec jardin et piscine
Condom, GERS midi-pyrenees 32100 FR

Situation

Idéalement situé en plein cœur d’une ville élégante qui constitue depuis plus d’un millénaire une importante étape sur la route de Compostelle. Surnommée parfois la Ville aux 100 tours, elle offre une grande richesse architecturale avec ses deux musées et pas moins de dix neuf bâtiments classés Monument historique, tous attributs qui la destinent au tourisme haut de gamme.
Les épicuriens se sentiront chez eux dans cette région, véritable pays de cocagne où les bonnes tables sont nombreuses. L'armagnac, autre fierté de la contrée, a aussi quelques charmes.
Limitrophe du Lot et Garonne et à une trentaine de kilomètres d’Agen, remarquablement desservie par sa gare TGV (Paris à trois heures 10mn), par l’autoroute Bordeaux-Toulouse, et par son aéroport, trois liaisonsAR par jour pour Orly.

Description

Situé dans un quartier très calme, l'hôtel particulier est en plein centre ville, proche de tous les commerces et services. Construit en 1754, le bâtiment nous est parvenu dans un état proche de la perfection, son élégante façade ayant notamment conservé sa belle double porte d’époque.
Dès l’entrée, il apparaît que le logis a une âme. Elle a été préservée avec goût et intelligence par les actuels propriétaires, tous les nombreux éléments architecturaux du 18ème siècle ayant été mis en valeur sans que soient pour autant négligés les acquis de l'habitat moderne. Un jardin privatif muré d'environ 700 m² sans vis-à-vis, agrémenté de nombreux arbres (oliviers, chêne liège, figuiers, cyprès), d'une piscine de 10 X 4 m et d'une orangerie vient comme sertir cette perle des Lumières.
A l’extrémité du jardin, les anciens remparts, ont le double avantage d’offrir une vue très dégagée sur les alentours et de bénéficier d' une deuxième entrée permettant de garer aisément de nombreux véhicules les jours de grande réception.

La demeure

Le bâti offre environ 600 m² habitables, sur deux niveaux. Le rez-de-chaussée est agréablement orienté vers l'ouest côté jardin et vers l'est côté rue. La distribution et le volume des pièces apportent au quotidien une grande qualité de vie.
Magnifiques et impressionnantes caves voûtées sous toute la surface de la maison où se trouvent encore les traces de l’ancienne cuisine. Une salle d’environ 60 m², quelques recoins et une cave à vin complètent ce sous-sol sur terre battue éclairé par de larges soupiraux. A l'étage, 7 autres chambres de belle dimension et 4 salles de bain distribuées par de larges paliers.


Rez-de-chaussée
Magistral héritage du 18ème siècle, l'élégant escalier de pierre n’écrase pas le très vaste hall d’entrée malgré ses proportions. Suspendu, à trois volées et deux repos, il possède encore sa belle rampe en fer forgé de même époque. L’entrée s’ouvre sur les pièces de réception par de belles portes à double battants anciennes. Elle donne aussi accès aux caves voûtées par un bel escalier de pierre possédant la même rampe que l’escalier d’honneur, ainsi qu'au grand garage transformé en atelier de restauration de tableaux. Un délicieux petit salon de musique, ainsi dénommé à cause des attributs musicaux en stuc le décorant, fait office de pièce de distribution reliant entre eux l’entrée, la bibliothèque, le grand salon et la salle à manger. Il offre une surface de plus de 120 m² de réception, baignée de lumière, même côté rue. Toutes les fenêtres sont à double vitrage. Leur caractère a été subtilement préservé grâce au maintien de l’imposte mobile, élément très caractéristique de l'époque, qui apporte une grande luminosité. Belle hauteur sous plafond, boiseries d’appui, décor de stuc, cheminées et leur trumeau, sol de tommettes en terre cuite ou parquet en pointe de Hongrie, placards, particulièrement dans la salle à manger où ils se déploient pour former un « mur » époustouflant, sont autant de rappels posthumes aux douceurs de l'époque. Du grand salon et de la salle à manger, deux larges doubles portes-fenêtres s’ouvrent sur un vaste perron de pierre surplombant de quelques marches le jardin. Le sol de la salle à manger est le seul à être de facture récente. Cet impressionnant tapis de mosaïque est assez anachronique et si les actuels propriétaires ne l'ont pas fait supprimer, c'est par respect pour le travail herculéen qu'a représenté son exécution. Ce type de sols revient toutefois à la mode et celui-ci se marie plutôt bien avec l’ensemble de la pièce. Viennent ensuite logiquement l’office et surtout l’immense cuisine. Une restauration parfaite a su y trouver l’adéquation entre l’ancien et le moderne. Le charme de cette très vaste pièce agit immédiatement, suggérant des soirées d'hiver au coin du feu, ou dans le jardin sous la tonnelle qui la prolonge, à l’ombre de la treille durant les douces soirées d’été, pour déguster les mets raffinés qui ne manquent pas d'être mitonnés dans une telle cuisine. La bibliothèque communique avec la suite parentale, très lumineuse, avec son accès au jardin et sa grande salle de bain douche et baignoire. Une mezzanine récente permet de profiter d’un immense dressing et d’accéder à l’étage sans emprunter l’escalier monumental. En outre, deux lingeries et une chaufferie.
Premier étage
Un très beau palier surplombe la cage d’escalier. Il est « gardé » par la même rampe en fer forgé du 18ème siècle qu'à l'étage inférieur et dessert de part et d’autre deux larges vestibules ouvrant sur 6 chambres (2 côté rue et 4 côté jardin) et 4 salles de bain ou salles d’eau. Un corridor parallèle au palier facilite plus encore la communication entre les différents espaces nuit de l’étage. Une des chambres située au-dessus de la cuisine forme une suite communicant avec un demi-étage composé d’une immense chambre d’enfants. Les chambres d’hôtes proposées par les actuels propriétaires sont naturellement classés "4 épis", la qualification maximale. Comme au rez-de-chaussée, de nombreux éléments anciens donnent à chaque chambre beaucoup d’élégance, et même si les salles de bain ne sont fort heureusement pas du 18ème siècle, les lavabos à l’ancienne leur confèrent un charme qui s’accorde parfaitement avec cette demeure très patricienne.

Ce que nous en pensons

Par sa seule grâce, l'hôtel particulier semble à même de ranimer ces jouissances révolues du 18ème, si bien décrites par Talleyrand:"Qui n'a pas vécu dans les années voisines de 1789 n'a pas connu le plaisir de vivre".
Vaste mais pas gigantesque, bien agencé et en parfait état, sa situation en plein centre ville permet de s'épargner la voiture, que ce soit pour faire les courses, aller au lycée ou flâner dans les rues
La petite place, le jardin de l’autre côté de la rue et le bâtiment assez bas classé monument historique sur lesquels donne la demeure permettent à son rez-de-chaussée côté ville d’être baigné de lumière.
L'ensemble donne une délicieuse maison « de bonne famille » qui permettra d’accueillir une tribu ou de recevoir beaucoup d’amis, dans une région où les motifs de promenades ne se comptent pas.
Cette situation privilégiée favorise aussi la tenue de chambres d’hôtes de grand standing.

Vente en exclusivité

760 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barême d'Honoraires

Référence 587556

Surface cadastrale 1009 m2
Surface du bâtiment principal 600 m2

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Responsable régional
Lot-et-garonne


Armelle Chiberry du Vignau    +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook Google Plus

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus