demeures à vendre - var - sur la côte d'azur

Sur la Côte d'Azur, à Saint-Raphaël,
une grande résidence de villégiature balnéaire du 19ème s.

Saint-Raphaël, VAR paca 83700 FR
Provence-Alpes-Côte d'Azur

Situation

Située entre Cannes et Saint-Tropez, la ville est baignée par la Méditerranée. La résidence est placée dans un quartier calme et résidentiel, sur une colline dominant la station balnéaire. Le bâtiment principal jouxte la gare et le chemin de fer, un emplacement fort prisé à l'époque de sa construction, en 1884. Le port, le centre de la ville et les plages sont à proximité immédiate. Accès à Saint-Raphaël par la sortie de l'autoroute A8. Centre-ville et gare TGV sont à 50 m de la résidence, le port de plaisance et les plages de sable à 300 m. Liaisons pour Saint-Tropez ou Sainte-Maxime par navettes maritimes. Le casino et de nombreux restaurants en front de mer sont accessibles à pied depuis la propriété. Golf international de Valescure à 4km. Aéroport International de Nice à 45 min.

Description

À la fin du 19ème s., Saint-Raphaël n'est qu'un village de Provence, qui vit principalement de la pêche et de l'agriculture dans un climat doux. L'arrivée du chemin de fer en 1860, qui favorise les déplacements et le commerce, va tout changer.
En 1878, Félix Martin, ingénieur des Ponts et Chaussées et directeur de la Compagnie des Chemins de Fer du Sud de la France, devient maire de la commune. Il sera à l'origine du développement touristique de Saint-Raphaël en transformant le village en élégante station balnéaire. Ami de longue date de l'architecte Pierre Aublé, il lui confie la réalisation de son grand projet d'urbanisme, pour attirer la haute bourgeoisie et l'aristocratie d'Europe. En 1884 (source Inventaire PACA), Félix Martin fait construire, pour son propre compte, une villa bourgeoise dans un style anglo-normand, dont il dessine lui-même les plans et que son ami architecte Pierre Aublé mettra en oeuvre. La maison est baptisée « Villa des Cistes ». Au décès de Félix Martin, la Villa des Cistes est vendue par ses héritiers, en 1908, à Léon Schuster, puis à la famille Paquet. En 1923 elle est acquise par les Pacquemann, qui en feront un hôtel de voyageurs, le Grand Hôtel du Parc. Des agrandissements seront réalisés sous la direction de l'architecte Santamaria, qui apportera un nouveau style plus palladien à la bâtisse. En 1942, l'Hôtel du Parc devient le PC de la Wehrmacht. En 1949, l'armée française l'utilise à son tour pour héberger les officiers en partance pour la guerre d'Indochine. En 1956, la famille Pacquemann cède l'Hôtel du Parc à l'Association strasbourgeoise d'éducation populaire. L'endroit deviendra une résidence de vacances pour les familles d'ouvriers. L'hôtel hébergera les victimes de la rupture du barrage de Malpasset en 1959. Par manque de moyens, l'association laissera à l'abandon les lieux pendant quelques années. C'est en 1962 que Solange Viviane Costeur, veuve du Colonel Costeur, fera un don à la Société des membres de la Légion d'honneur pour lui permettre l'acquisition de la propriété. D'importants travaux de restauration sont alors mis en oeuvre, pour accueillir des résidents membres de la Légion d'Honneur et leur famille.

Bâtiment principal

L'architecture générale du bâtiment est de style néo-palladien. La façade est composée à l'ouest par l'ancienne villa des Cistes, dotée de nos jours d'une extension plus récente. Les bâtiments comprennent deux étages. Une partie des toitures est à longs pans recouverts de tuiles mécaniques. Un enduit rose poudré laisse ressortir les avant-corps. Les bas-reliefs blancs sont décorés de motifs de couronnes, de guirlandes de fleurs et de fruits. La travée centrale présente de grands médaillons à nœuds de ruban. Les fenêtres à la françaises ont perdu leurs persiennes d'origine : elles ont laissé place à des stores modernes. Des moulures et une corniche à oves délimitent les étages. En bas de la façade, des niches hébergent des statues de Vénus. Un bow-window est clos par des grilles en fer forgé. Sur la partie ancienne des bâtiments un cartouche supporte une guirlande avec la devise "Suscipere et Finire" (entreprendre et terminer). L'ensemble est surmonté d'une frise en céramique très colorée. Devant le bâtiment, un parc avec de nombreuses espèces méditerranéennes rares et des arbres remarquables.


Rez-de-chaussée
Un hall d'accueil et un bureau communiquent avec les salons et salles de restaurant. Dans la bibliothèque, les plafonds à faux caissons en plâtre sont d'origine. Une grande cheminée monumentale, avec des colonnes toscanes et un foyer décoré de céramiques, jouxte de hautes vitrines remplies de livres. Un second hall vaste comme un atrium, est ponctué de deux colonnes à chapiteaux ioniques, en marbre rouge, récemment repeintes en jaune pastel. Le sol en marbre gris et rouge, s'élève de quelques marches vers un départ d'escalier central à retour. Les garde-corps sont ajourés dans un style Art Nouveau avec une main courante en laiton. L'escalier est mis en valeur par un puits de lumière avec une armature en fer forgé. D'autres salles servent de restaurants avec des cuisines professionnelles. Des terrasses donnent sur un jardin.
Premier étage
Accessible soit par l'escalier central soit par un ascenseur, il comprend une dizaine de chambres.
Deuxième étage
Le deuxième étage comprend 15 chambres, certaines avec vue sur la mer, d'autres avec un panorama sur la ville et le massif de l'Esterel.
Sous-sol
L'entresol regroupe notamment un atelier, une cave à vin, des vestiaires, deux ateliers, une chambre froide.
Le parc
Devant le bâtiment principal, un parc est aménagé avec un bassin fontaine et ses deux bancs en rocaille. À côté, une colonne composite provient de l'ancien jardin des Tuileries à Paris. Elle est dans la propriété depuis le 19ème s. De nombreux et majestueux arbres, comme un cèdre du Liban ou un cycas, sont centenaires.

Bâtiment Le Moulin Vieux

Le bâtiment du 19ème s. a conservé son architecture atypique : une tour centrale et une terrasse circulaire sur le toit.. La façade est recouverte d'un enduit clair et présente des ouvertures avec des volets à persiennes bleu turquoise. En bas, une verrière en ferronnerie est plutôt bien conservée. Le bâtiment, de 323 m² environ, comprend sept appartements, une bibliothèque et une salle à manger. Il est relié à un autre bâtiment, plus récent, qui abrite lui aussi des chambres.

Bâtiment La Bastide

Cette extension, rattachée au Moulin Vieux, est une construction plus récente, aménagée autour de 1975. D'une surface d'environ 595 m², elle abrite un hall d'accueil s'ouvrant sur une salle à manger, une salle de sport, un appartement de fonction. Un ascenseur monte vers les chambres.

Bâtiment Villa Azur

Située à l'entrée de la seconde partie de la propriété, la Villa Azur a été réhabilitée à partir d'une ancienne bastide du début du 20ème s. Il ne reste que l'aspect des débords extérieurs de la charpente pour le rappeler. La façade est blanche, avec de nombreuses ouvertures en portes-fenêtres au rez-de-chaussée comme à l'étage. Le bâtiment, d'une surface d'environ 273 m², comprend 10 chambres. Au sous-sol, caves et chaufferie.

Ce que nous en pensons

Les constructions qui suivent l'arrivée du chemin de fer, au 19ème s., sont ce qu'il y a de plus émouvant sur la Côte d'Azur. Bien sûr la proximité de la gare TGV, du centre-ville, du port, des plages, comptent plus que jamais. Mais ce sont ses matériaux, ses décors, ses ornements, son parc qui rendent l'ancienne villa des Cistes subtilement envoûtante. La tour du Vieux Moulin, à quelques centaines de mètres, produit le même effet avec son architecture inspirée des phares. Les deux autres bâtiments de l'ensemble ont besoin de travaux. Ils n'en ouvrent pas moins davantage encore l'éventail des projets réalisables dans un bâti de cette importance et de cette élégance.

9 000 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barême d'Honoraires

Barème d'honoraires
au 1er Avril 2017

Ventes d'immeubles

À Paris et en Ile-de-France
Prix de vente au-delà de 600 000 euros       5% TTC*
Prix de vente de 400 000 à 600 000 euros   6% TTC*
Prix de vente de 200 000 À 400 000 euros   7% TTC*
Prix de vente jusqu'à 200 000 euros             9% TTC*
Honoraires à la charge du Vendeur

En Province
Prix de vente au-delà de 500 000 euros       6% TTC*
Prix de vente jusqu'à 500 000 euros   30 000 Euros TTC* (forfait)
Honoraires à la charge du Vendeur

Expertise

Avis de valeur argumenté : 1 800 Euros TTC*
Expertise à partir de 2 400 Euros TTC*
Les tarifs des expertises sont communiqués sur devis personnalisé établi sur la base d’un taux horaire moyen de 120 Euros TTC*

   

*TTC : TVA incluse au taux de 20 %

Référence 861878

Surface cadastrale 6323 m2
Surface du bâtiment principal 1732.6 m2
Surface des dépendances 1191 m2

 

 Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Responsable régional
Est Du Var

Christèle Catalifaud       +33 1 42 84 80 85


contacter

Mes favoris

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook Google Plus

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.


E-carte

Envoyer


En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus