Dans le Midi, dans la station balnéaire de Sainte-Maxime
villa d'architecte, classée MH, conçue par Pierre Chareau

Situation

Dans le Golfe Saint-Tropez, à 100m de la mer Méditerranée. Proche de Sainte-Maxime et du village médiéval de Grimaud, ainsi que de la cité lacustre de Port-Grimaud. En face de la presqu’île de Saint-Tropez, 15km. On accède aussi par navette, des bateaux prévus à cet effet traversant le golfe.
À une heure de l’aéroport International de Nice. Accès autoroute sortie Le Muy, à 25km. La villa est située à proximité immédiate du Golf International de Beauvallon. Sans être en bord de route, la villa est en front de mer.

Description

Une maison d'architecte classée Monument Historique, avec un parc d'agrément attenant à un Golf International . Aux alentours de 1925, les frères Bernheim conçurent le domaine de Beauvallon pour y aménager un golf, à proximité duquel s’implantèrent progressivement des villas. Ce sont les années folles ; nous sommes en pleine croissance économique et Saint-Tropez devient en vogue. Dès lors, cet ensemble résidentiel dominant le golfe de Saint-Tropez réunit des constructions d’architectes régionaux de renom et des œuvres de représentants majeurs du mouvement moderne, notamment Pierre Chareau.
Le club-house du golf est la première réalisation architecturale de Pierre Chareau (1883-1950), architecte et dessinateur. Edmond Bernheim lui commande la même année cette maison de vacances, conçue pour abriter les trois générations de sa famille. Le chantier entrepris en 1928 est abandonné en 1930, fin des années folles, et ne sera achevé qu'après la guerre, en 1950, par André Barbier-Bouvet, architecte local ouvert aux tendances modernistes.
Chareau fut avec Le Corbusier, en France, l’un des premiers architectes à utiliser de nouveaux matériaux, tel que le verre et l’acier combinés avec le béton. Il est l’auteur de la célèbre « Maison de Verre » dans le septième arrondissement de Paris. Ami des cubistes et influencé par leurs œuvres, il entendait modeler harmonieusement l’espace. Il dessina aussi des meubles en métal et bois, ainsi qu’une série de lampes et d’appliques dont les formes permettent d’évoquer un véritable « style Chareau ».
La villa se situe dans un parc plan de plus d’un hectare, avec un garage aux portes métalliques et coulissantes prévu pour deux voitures. De grandes pelouses entourent la maison, plantées d’un massif de lavande, de muriers, néfliers et pruniers. Les autres arbres, majestueux, sont essentiellement des pins, cèdres, chênes, cyprès, et mimosas. (La maison est vendue avec 4.004 m², le reste du terrain, constructible, pouvant être acquis en supplément.)
La villa, le garage et le parc ont été inscrits à l’Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques en 1993.
La maison est également inscrite au « Patrimoine du XXème siècle » de la région Provence- Alpes-Côte d'Azur depuis 2001. Il en est de même pour le club-house du golf.

La villa

D’une surface habitable d’environ 300 m², elle est orientée plein sud. Des haies bordent les allées pavées de terre cuite qui l’entourent, épousant dans une parfaite symétrie ses formes rectilignes. L’ensemble au style puriste, tant par le jeu des lignes horizontales et verticales que par les volumes, et aussi la forme cubiste, est construit en béton armé. Néanmoins, certaines parties demeurent en maçonnerie traditionnelle. Le toit, horizontal, est surmonté d’une cheminée de section rectangulaire. Le corps principal est orienté nord-sud, avec deux ailes perpendiculaires, une à l’est, vers le sud en direction de la mer ; l’autre à l’ouest, remontant vers le nord. Sur la façade sud, un arrondi correspond à la cage d’escalier. À l'exception des menuiseries d’origine, en bois, remplacées par de nouvelles en aluminium, la maison a été conservée dans son état d'origine. Comme Chareau tenait la lumière pour matériau premier, toute la maison est habillée de grandes et larges baies vitrées. Aussi peut-on profiter pleinement de la nature où que l’on se tienne, et sans vis-à-vis aucun. La plupart des baies ont des volets roulants (certains sont actionnés électriquement) ; d'autres ont des stores extérieurs. Hormis les très grandes baies, toutes ont des grilles qui sont la réplique de la partie inférieure des gardes corps des balcons. Le jeu d’effet géométrique des répétitions formelles des gardes corps des escaliers, des balcons, des fenêtres, tant pour la maison que pour le garage et le portail, participe au rythme des perspectives. Tel des bastingages, ce sont des rampes horizontales en acier galvanisé noir ; la lisse supérieure des balcons est tubulaire contrairement à celles du dessous qui sont, quant à elles, aplaties sur trois rangées resserrées. Elles témoignent de la période « paquebot » du mouvement moderne. Les murs sont blancs. Les sols, bien conservés, tout comme les murs des salles de bain, sont en terrazzo, dit aussi granito, matériau constitué de fragments de pierre et de marbre de couleur, agglomérés avec du ciment, le tout étant poli jusqu’à obtenir l’apparence du granit. Ici, la nuance des tons est un dégradé de gris.


Rez-de-chaussée
L’entrée principale se situe au nord. Face à elle, une porte conduit à une terrasse aux lignes claires, d’environ 15 m², bordée d’une haie de pittosporum, d’où un escalier descend dans le jardin situé légèrement en contrebas.

Vers l’est, un long couloir en L, dans l’aile de plain-pied, dessert plusieurs pièces en enfilade : deux chambres avec lavabo, une salle de bain, des toilettes ; une autre petite chambre, et une dernière avec salle de bain. Une porte ouvre sur l’extérieur.

À l’ouest, un appartement indépendant avec trois sorties vers le jardin, comprenant une chambre, une salle de bain avec toilettes, un salon ainsi qu’une petite cuisine en soupente sous l’escalier extérieur, dont la porte est en pavé de verre.

Vers le nord-ouest, l’aile destinée au personnel, avec une douche, deux toilettes et trois petites chambres. Un office avec porte accédant au jardin, vers le garage, facilite la dépose des courses. De cette pièce, un escalier descend vers la cave et un autre conduit à l’étage dans l’arrière-cuisine.

Depuis le vestibule, un escalier dont la pureté de forme est exaltée par une rampe métallique tubulaire noire tournant jusqu’à l’étage, dans une cage arrondie et vitrée en hauteur, visible ainsi de l’extérieur.

Premier étage
Deux escaliers accèdent à l'étage. Un grand escalier extérieur situé à l’ouest accède à une terrasse bordant le salon. Cet escalier est abrité, deux colonnes simples soutenant la partie couverte. Au sud, un vaste salon dont les larges baies vitrées donnent sur la verdure ; aussi, une ouverture sur un balcon en surplomb du jardin. Vers l’est, le salon se prolonge par une grande terrasse dallée en terre cuite, partiellement couverte, d’environ 90m², d’où l’on aperçoit la mer et Saint -Tropez. Au nord, un espace pour les repas, prolongé par une arrière-cuisine faisant aussi office de buanderie, avec terrasse d’étendage ; dans la continuité, une cuisine.
Les caves
D’environ 50 m², elles sont composées de quatre pièces et abritent la chaudière, la cuve à fioul et les compteurs.

Ce que nous en pensons

Les maisons de vacances d'architecte, édifiées entre 1920 et 1960, sont remarquables par leur rareté. Les deux œuvres de Pierre Chareau à Beauvallon sont un exemple unique de l’architecture moderniste en région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Dans cette maison, les quatre parties indépendantes, trois d'entre elles étant de plain-pied, illustrent les principes de la nouvelle architecture, affirmant ainsi un goût pour le jeu des volumes par la lumière, avec une très agréable sensation d’espace et de clarté, jusque dans les couloirs. La situation au calme et en position dominante de la propriété, à cinq minutes de la mer et deux minutes du golf, en fait un bien atypique et unique, d'autant plus qu'il est possible de racheter du terrain constructible attenant.

4 300 000 € Honoraires de négociation inclus
4 000 000 € Honoraires exclus
Honoraires de 7.5% TTC à la charge de l'acquéreur


Voir le Barème d'Honoraires

Barème d'honoraires
au 1er Avril 2017

Ventes d'immeubles

À Paris et en Ile-de-France
Prix de vente au-delà de 600 000 euros       5% TTC*
Prix de vente de 400 000 à 600 000 euros   6% TTC*
Prix de vente de 200 000 À 400 000 euros   7% TTC*
Prix de vente jusqu'à 200 000 euros             9% TTC*
Honoraires à la charge du Vendeur

En Province
Prix de vente au-delà de 500 000 euros       6% TTC*
Prix de vente jusqu'à 500 000 euros   30 000 Euros TTC* (forfait)
Honoraires à la charge du Vendeur

Expertise

Avis de valeur simple : 1 500 Euros TTC*
Avis de valeur argumenté à partir de 2 500 Euros TTC*
Expertise à partir de 3000 Euros TTC*
Les tarifs des avis de valeurs argumentés et des expertises sont communiqués sur devis personnalisé établis respectivement sur la base d’un taux horaire moyen de :
Avis de valeur argumenté : 60 Euros TTC*
Expertise : 80 Euros TTC*

   

*TTC : TVA incluse au taux de 20 %

Référence 897506

Surface cadastrale 4004 m2
Surface du bâtiment principal 305 m2
Surface des dépendances 100 m2

 

 Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Responsable régional
Est Du Var

Christèle Catalifaud       +33 1 42 84 80 85


contacter

Mes favoris

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook Google Plus

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.


E-carte


Envoyer


En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus