Dans la Cité des papes, un ancien hôtel particulier transformé
en maison d’hôtes au milieu du plus grand jardin privé de la ville

Avignon, Vaucluse Provence-Alpes-Côte d'Azur FR
Chambres d'hôtes, Provence-Alpes-Côte d'Azur

paroles de propriétaires

Pourquoi vous êtes vous installé dans cette région, en ce lieu et pas ailleurs ?

Avignon nous a d’abord séduits par sa situation géographique, idéalement placée au cœur de la Provence, à 45 minutes des plus beaux sites de la région – la Camargue, le mont Ventoux, le Luberon – et à seulement 2 heures 40 en TGV de Paris. Par ailleurs, Avignon est une ville de spectacles, avec son Festival de Théâtre internationalement reconnu, son festival de danse « Les Hivernales », et son spectacle des « Luminescences » au Palais des Papes. C’est aussi un climat, une ville provençale où il fait bon vivre, une ville d’eau et de lumière, avec un ciel nettoyé par le mistral, souvent très clair et d’un bleu singulier. Et puis il y a le Rhône apportant à la ville tout sa majesté. C’est aussi une ville d’histoire, et pas la moindre, celle des Papes ; une ville d’architecture avec ses remparts, ses églises, son palais ; une ville de culture avec ses musées et la prestigieuse collection Lambert qui présente l’élite des artistes contemporains. Enfin, c’est une ville cosmopolite, au carrefour de trois départements, une ville d’échanges autour des arts et des artistes. Quand à la maison en elle-même, ce fut pour nous une rencontre avec un jardin, le plus grand jardin privé d’Avignon, véritable oasis et havre de paix.

Qu'offrez vous aux personnes qui viennent séjourner chez vous ?

Un véritable oasis en plein cœur de ville, avec cinq suites d’environ 50 m2 chacune aux noms évocateurs – Aphrodite, Consul, Naples… –, raffinées et spacieuses, avec pour l’une d’entre elles une terrasse privative. Elles sont toutes décorées dans un style différent autour d’une histoire particulière. Tout cela au milieu du plus grand jardin privé d'Avignon de 2500 m2 où plus de deux cents essences différentes se côtoient. La propriété compte également un espace bien-être et une salle de réunion dans l’orangerie ouverte sur le jardin, ainsi qu’un bassin de nage.

Quelles sont les particularités architecturales
de votre édifice ?

Implantée au cœur de son jardin, la maison date en majorité du 19e siècle. Sa porte d’entrée ouvre sur un très bel escalier en pierre distribuant les trois niveaux. Au rez-de-chaussée, nous avons aménagé trois pièces de réception dont le salon sud percé de huit fenêtres. Un jardin d’hiver composé d’une très belle verrière ouvre sur le jardin : on y remarquera son beau parquet en chevrons et sa table de communauté du 19e siècle qui invite les hôtes à déjeuner entre maison et jardin, dans la splendide lumière de Provence. La maison regorge de petites fantaisies du 18e comme des fenêtres et œils-de-bœuf séparant une pièce d’une autre, de petites réminiscences d’architecture arabo-italienne du Palais des Papes et évidemment d’éléments comme les cheminées ou les huisseries qui inscrivent cette maison en Provence.

Vos bonnes adresses alentour, en dehors des sentiers battus ?

Avignon regorge de bonnes adresses ! Nous pouvons pêle-mêle recommander la galerie « Vox populi » qui est à la fois un salon de thé et une boutique de décoration, la collection Lambert du musée d'art contemporain, les restaurants « La maison de la Tour » et « Le coin caché », « La Maison Bronzini » à Villeneuve-lès-Avignon qui décline son savoir-faire autour de l’huile d’olive, et pour les cinéphiles le cinéma d’art et d’essai Utopia.

Quelle est son histoire ?

La propriété se situe à l’emplacement de la Livrée du cardinal Amédée de Saluces au 14e siècle, bras droit des Papes d’Avignon et leur ambassadeur dans tous les royaumes d’Europe. Tout son « ministère » y était logé et travaillait dans les annexes. Elle fut démolie au 16e siècle et le mur d’enceinte, toujours en place, fut édifié avec les pierres du palais des Papes. L’aile nord dans laquelle se trouve aujourd’hui la cuisine a été construite au 18e siècle. Au 19e siècle, une compagnie d’assurance de Marseille l’acheta et, pour loger son personnel, fit construire le bâtiment principal actuel dans la prolongation de l’aile 18e. La maison a été reprise en 1919 par un grand industriel de la brique réfractaire du Vaucluse mais il n’y habitera jamais et louera l’immeuble à différents notables. Au début des années 1980 et durant une trentaine d’années, l’immeuble devint le Centre d’études linguistiques d’Avignon qui accueillera de nombreux artistes et politiques célèbres durant le Festival : Jeanne Moreau, Michael Lonsdale et bien d’autres y feront des lectures. France Culture établira également ses quartiers en juillet dans le jardin pour y réaliser ses émissions. L’association qui louait la propriété transforma toutes les pièces en salle de cours. C’est en 2009 que nous en avons fait l’acquisition pour la rénover intégralement et la transformer en maison d’hôtes.

Ce que nous en pensons

Les hôtels particuliers ont la caractéristique de ne se laisser découvrir qu’à ceux qui ont le privilège d’y être invités. La Divine Comédie, au fond de son impasse et protégée des regards par une enceinte et un jardin foisonnant, ne dérogerait pas à la règle si elle n’était ouverte à des hôtes séduits par ses ambiances d’inspirations baroque, provençale, italienne, grand siècle, contemporaine, voire arabisante. Une parfaite mise en scène pour un théâtre de couleurs, de lumières, de volumes et d’espaces ponctués ça et là d’objets hétéroclites, au service d’une voluptueuse retraite au cœur même d’Avignon.

Tarif

entre 350 € et 800 € / nuit

Les petits-déjeuners ne sont pas inclus dans le prix

Réf 127732

Ouverture du 1 janvier au 31 décembre

Capacité d'accueil

11 5 5

La Divine Comédie s’organise autour d'un grand escalier principal qui distribue cinq suites de 50 m2 environ. Deux suites, « Naples » et « Aphrodite » – avec sa terrasse privative – au premier étage ; « Consul », « Anatole » et « Venise » au deuxième étage. Toutes les suites donnent sur le jardin et disposent de leur propre salle de bains avec baignoire et/ou douche. La suite Aphrodite est prolongée par une antichambre avec un lit simple. Au rez-de-chaussée, deux salons feutrés sont proposés à nos hôtes ainsi qu’un salon d’hiver pour prendre le petit déjeuner. Une bibliothèque est également accessible pour un moment de lecture autour de livres d’art et de décoration.

Équipements et services
  • Piscine 15 m
  • Internet WIFI
  • TV par satellite
  • Climatisation
  • Accès aux personnes à mobilité réduite
  • Spa
  • Lit bébé
  • Service de ménage quotidien sur demande
  • Coffre-fort

Langues parlées

Anglais

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook Google Plus

Ajouter à mes favoris


E-carte

Envoyer


En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus