À quelques lieux du majestueux Chenonceau et du royal Amboise,
un ancien moulin en bordure d’étang
Bléré, Indre-et-Loire Centre FR

paroles de propriétaires

Pourquoi vous êtes vous installé dans cette région, en ce lieu et pas ailleurs ?

Amoureux du patrimoine et des lumières du Jardin de la France, nous rêvions de pouvoir revenir nous installer dans ce Val de Loire d’où nous sommes originaires après avoir passé quelques années en région parisienne pour notre travail.

Qu'offrez vous aux personnes qui viennent séjourner chez vous ?

Les arbres qui entourent la propriété de plus de deux hectares masquent les maisons alentour, ce qui permet de se sentir protégé sans être isolé. L’ancienne salle de la mécanique a été aménagée comme lieu de vie commune pour nos pensionnaires quand ils ne restent pas dans leurs chambres particulièrement spacieuses. Les idées de visites sont nombreuses aux environs et proches les unes des autres ce qui permet en fin de journée de prendre vraiment le temps de profiter de l’endroit. Nos hôtes aiment particulièrement se détendre auprès de la pièce d'eau ou dans la salle à manger avec vue sur la cascade dont ils aiment regarder les reflets changeants. Ils apprécient non seulement nos conseils sur le patrimoine ou la gastronomie environnante mais aussi les petits plats que nous leur préparons sur demande.

Quelles sont les particularités architecturales
de votre édifice ?

Cet ancien moulin s'est transformé au fil de l'eau. À partir de la salle de la mécanique attenante à la roue, et du moulin en lui-même, sont venus s’ajouter un bâtiment d'habitation, puis des étables et une grange. Malgré des bâtiments de taille et d'exposition diverses, l’ensemble a conservé une harmonie certaine loin de ces moulins souvent édifiés à la verticale. Celui-ci, à proprement parler, est construit en pierre de taille, la même pierre utilisée pour les châteaux et les belles demeures aux alentours. Les autres bâtiments ont, quant à eux, été pensés en moellons et enduits à pierre devinée.

Vos bonnes adresses alentour, en dehors des sentiers battus ?

La région est connue pour ses célèbres châteaux bien sûr, mais il existe encore quelques trésors à découvrir comme le Château Gaillard à Amboise, qui a ouvert récemment à la visite, le village de Chédigny, couvert de roses, le site troglodytique de la Magnanerie ou encore les galeries souterraines de Troglo Degusto, pleines de surprises. Il y a aussi les balades en bateau traditionnel sur la Loire avec l'Association Millière Raboton pour découvrir le fleuve d'une autre façon ou avec la Bélandre sur le Cher, cette fois, pour avoir le plaisir de passer sous les arches du château de Chenonceau. Nous avons aussi quelques bonnes tables à l’instar du Cheval Blanc à Bléré à dix minutes à pied de la maison ou du Cheval Rouge à Chisseaux, avec son joli jardin fleuri en été. Sur le chemin du retour, on ne se lasse pas de longer le Cher à pied pour une jolie balade dans la verdure...

Quelle est son histoire ?

Un document sur l'histoire de Bléré indique qu'au 13ème siècle le moulin relevait alors du fief Gentil. Il fut vendu au 14ème siècle à Pierre de Montplacé, abbé de Saint-Julien, puis fut rattaché à la châtellenie de Chenonceau au 16ème siècle. On le trouve représenté sur les cartes de Cassini et sur l'atlas de Trudaine (18ème siècle). À l'origine, seule la salle de la mécanique était construite en pierre, le moulin était lui en bois avant d’être reconstruit en pierre de taille suite à un incendie, fait étonnant pour un bâtiment industriel dans cette région. Il semble que son mode de fonctionnement, tout d'abord avec une roue à aubes ait été modifié plus tard par le relèvement des berges de la retenue d'eau afin d'augmenter la puissance du moulin par la mise en place d'une roue à augets. Aujourd’hui, il ne reste malheureusement que la retenue et la chute d'eau, les derniers vestiges de la roue ayant disparu en 2008, le mécanisme ayant été, pour sa part, démonté dans le courant du 20ème siècle.

Ce que nous en pensons

Qui n’a jamais rêvé d‘un moulin, de cette eau en cascade qui finit étale, dont on scrute les méandres avant d’en admirer les reflets à l’abri d’arbres centenaires, de déjeuners ou de siestes sur l’herbe, de chasses aux papillons ou aux libellules aux abords de l’étang, de dimanches à la campagne et de journées qui s’étirent, de cette Touraine qui ruisselle d’eau et de vin ? Le Moulin du Fief Gentil porte décidément bien son nom. Aimable et simple, il est un doux prélude à la découverte des illustres châteaux de Chenonceau à Amboise à une dizaine de kilomètres de là.

Tarif

entre 90 € et 140 € / nuit

Réf 688869

Ouverture du 1 janvier au 31 décembre

Capacité d'accueil

13 5 6

Le bâtiment secondaire avec son entrée indépendante regroupe 4 chambres, 3 au rez-de-chaussée, dont 2 avec accès direct au jardin, et 1 à l'étage. Elles disposent toutes de leur propre salle de bains attenante avec douche et toilettes. La Suite possède un accès séparé dans le bâtiment principal qui est aussi notre habitation. Elle comprend une chambre avec un cabinet de toilette, un salon et une salle de bains avec baignoire. Un salon commun a été aménagé dans l'ancienne salle de la mécanique agrémentée de canapé, table et chaises, d’un frigo, d’un micro-ondes, d’une bouilloire et d’une cafetière expresso permettant aux hôtes de se préparer une boisson ou un en-cas (café, thé, petits gâteaux sont fournis gracieusement).

Équipements et services
  • Table d'hôtes
  • Internet WIFI
  • Lit bébé
  • Service de ménage quotidien sur demande

Langues parlées

Anglais - Allemand

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook Google Plus

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus