Au cœur de Dinan,
une maison du 15e siècle à l’esprit aventureux
Dinan, Côtes-d'Armor Bretagne FR

paroles de propriétaires

Pourquoi vous êtes vous installé dans cette région, en ce lieu et pas ailleurs ?

Après vingt ans de vie professionnelle à Paris, j'avais le projet de créer une maison d'hôtes dans une petite ville historique. Ce projet aurait pu se réaliser n’importe où en France. C’est au hasard d’un week-end à Dinan que j’ai eu un vrai coup de cœur pour la région, pour la ville… et pour cette maison. Typique des maisons du 15e-16e siècle, elle semblait une évidence pour matérialiser ce projet de vie. Cerise sur le gâteau : une plaque sur sa façade signalait qu’Auguste Pavie, explorateur et diplomate en Indochine au 19e siècle, était né dans cette maison. Ayant moi-même vécu quelques temps au Vietnam, il n’y avait décidément pas à hésiter : mon projet devait se concrétiser ici. Nous avons donc acheté la maison en 2010 et ouvert en janvier 2011 après un an de travaux intensifs car les derniers aménagements dataient d’une quarantaine d’années.

Qu'offrez vous aux personnes qui viennent séjourner chez vous ?

Nous leur proposons confort, élégance, modernité et raffinement dans une maison du 15e siècle, classée, au cœur d'une cité médiévale, Ville d'Art et d'Histoire, entièrement aménagée par un architecte reconnu, Christophe Bachmann. Une grande salle à manger donne sur le jardin pour profiter de copieux petits-déjeuners. Pendant les beaux jours, le jardin calme et ombragé permet à nos hôtes de se relaxer après une journée d’excursion. Nous leur proposons également une table d'hôtes sur réservation et selon le marché et l’inspiration du jour.

Quelles sont les particularités architecturales
de votre édifice ?

La maison est datée du 15e siècle, et elle est située sur la place Saint-Sauveur, près de la basilique. Sa façade à pan de bois a été inscrite à l’Inventaire supplémentaire des monuments historiques en 1961. Elle est constituée d'un porche original en saillie de forme carrée, campé sur une structure en bois appuyée sur trois piliers. Celui du centre est en bois et les deux latéraux sont en pierre. Son toit, en pavillon et en pente raide, est recouvert d'ardoise et percé d'une lucarne à guitare. Le toit et la lucarne sont surmontés d'un épi de faitage.

Vos bonnes adresses alentour, en dehors des sentiers battus ?

Nous aimons à Dinan les restaurants « Le Cantorbéry » et « Les 3 Lunes ». Un peu plus loin, à Cancale, l'incontournable « Coquillage » au Château Richeux, ouvert par le chef Olivier Roellinger, et aussi le « Breizh Café ».

Quelle est son histoire ?

Depuis son origine cette maison a toujours été habitée par des notables de la ville. Auguste Pavie est né dans cette maison en 1847 ; raison pour laquelle nous lui avons donné ce nom : « La maison Pavie ». August Pavie a terminé sa carrière comme ambassadeur plénipotentiaire au Laos. C'était un humaniste, surnommé « l'explorateur aux pieds nus ». Nous nous sommes inspirés de son histoire pour décorer la maison.

Ce que nous en pensons

Plus petite que ses voisines, mais pointant fièrement sa façade vers la basilique Saint-Sauveur qui la domine, la maison Pavie fait partie des petits trésors de Dinan qui en possède tant. Moyenâgeuse dans ses fondements, elle n’a rien renié de sa longue histoire. Bien au contraire, des grandes dalles de granit qui ornent sa base, aux épaisses lattes de chêne massif qui supportent les étages, en passant par les murs en torchis, elle a su conserver ce qui fait sa force et son charme. Mais d’un tempérament aventureux, comme l’explorateur dont elle porte le nom, elle a abordé notre siècle avec l’esprit ouvert à d’autres matières, d’autres couleurs et un confort qu’elle n’a pas toujours connu. Parvenue à sa seconde jeunesse, la voilà prête à recevoir les récits de ses hôtes, amateurs d’histoire médiévale ou arpenteurs de bord mer – la côte de Granit rose est toute proche – qui viendront chez elle prendre un peu de répit.

Tarif

entre 80 € et 160 € / nuit

Réf 139672

Ouverture du 1 janvier au 31 décembre

Capacité d'accueil

10 5 5

Les cinq chambres sont réparties entre le premier, le deuxième et le troisième étage de la maison. Chaque chambre porte le nom d’une ville où Auguste Pavie séjourna. Certaines ont une vue sur le jardin et d'autres sur le parvis de la basilique. Toutes disposent d’un accès indépendant et d'une salle de bains privée. Un salon avec cheminée ainsi que le jardin sont à disposition des hôtes.

Équipements et services
  • Table d'hôtes
  • Internet WIFI
  • Lit bébé

Langues parlées

Anglais

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook Google Plus

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus