Aux portes du Limousin,
un domaine d’origine médiévale ouvert sur le bocage charentais

CONFOLENS, Charente Poitou-Charentes FR
Chambres d'hôtes, Poitou-Charentes

paroles de propriétaires

Pourquoi vous êtes vous installé dans cette région, en ce lieu et pas ailleurs ?

Nous avons repris cette maison, présente dans la famille depuis plus d'un siècle. Progressivement, nous avons restauré les extérieurs et les intérieurs dans le but d'y accueillir chaleureusement notre famille, nos amis et nos hôtes.

Qu'offrez vous aux personnes qui viennent séjourner chez vous ?

Dans un cadre authentique, où confort rime avec délicatesse et élégance, nous sommes heureux d'accueillir nos hôtes et de leur faire partager notre goût pour la nature, la beauté et la simplicité. Ils y savoureront le silence de l'environnement propice au repos, le petit déjeuner, au milieu des douves, baigné par le soleil et rythmé par le clapotis des carpes et le chant de nombreux oiseaux, nichant à proximité ou celui des grenouilles vivant dans les douves. Et aussi, le charme de la glycine centenaire entourant la maison de famille, la beauté d'une rose ou l'élégance des agapanthes dans leur pot d'Anduze et le majestueux sequoia, planté par nos aïeuls et imposant sa stature. Tout invite nos hôtes à la douceur de vivre, au calme et à la volupté. La décoration intérieure s’harmonise avec l'environnement et rappelle la nature dans son élégance et sa pureté. Un grand salon de lecture et de musique est à la disposition des hôtes. Un accompagnement sportif et des vélos sont également disponibles sur demande.

Quelles sont les particularités architecturales
de votre édifice ?

Au 15e siècle s’élevait à la Partoucie, un château fortifié entouré de tours d’angle et de douves, accessible par un pont-levis. Il reste de cette époque l’aile est de la demeure féodale, aujourd'hui nommé l'ancien logis. Le bâtiment principal a été reconstruit au milieu du 18e siècle, avec une architecture classique, par François de Lagrange, conseiller du roi. Des décors et boiseries signés en 1796 par Jean Lapouge, ébéniste régional, ornent toujours le salon, comme l’intérieur de l’hôtel Lagrange de la Partoussie, situé rue Théophile Gibouin à Confolens. Le 19e siècle a vu divers aménagements dont le comblement de la partie ouest des douves, la destruction du donjon situé à l’angle nord-ouest, la conversion des restes du logis féodal en écuries et communs. Les bâtiments agricoles qui entourent le domaine témoignent de l’architecture rurale des 18e et 19e siècles.

Vos bonnes adresses alentour, en dehors des sentiers battus ?

À quarante kilomètres, se trouve le "Domaine des Étangs". Dans ce cadre magnifique nos hôtes trouveront une table remarquable et vivront un moment exceptionnel par la qualité de l'environnement et de la cuisine proposée. Sur la route de Limoges, ils pourront faire une halte à Saint-Junien, historiquement lié au travail du cuir. Grâce aux qualités exceptionnelles des eaux de la Vienne et à un bassin d’élevage important (vaches, agneaux,...) une industrie des peaux et du cuir s'y est développée dès le 11e siècle. C'est l'occasion de faire quelques affaires dans les magasins d'usine des maroquiniers de luxe. Un peu plus loin, les premiers ateliers de porcelaine entretiennent et démontrent un savoir-faire exceptionnel, l’industrie porcelainière s’étant développée à Limoges grâce à la découverte du kaolin en 1768 à Saint-Yrieix-la-Perche. Et "Au coin de Rue", magasin à la devanture rétro et épicerie fine, ils seront replongés dans le Confolens d'autrefois...

Quelle est son histoire ?

Le Domaine de la Partoucie est passé au cours des siècles entre les mains des différentes familles nobles de la Charente limousine. Son caractère défensif lui donnait un rôle important dans la défense avancée des châteaux fortifiés de Saint-Germain-de-Confolens et de Confolens. À la fin des troubles du Moyen Âge, il est devenu une demeure plus ouverte et plus classique, dotée d'un parc arboré. L'existence d'un hôtel particulier dit de la Partoussie à Confolens témoigne néanmoins d'une puissance locale établie. Depuis le début du 20e siècle, le Domaine de la Partoucie est un lieu de villégiature et d'accueil, dont des réfugiés hollandais pendant la Deuxième Guerre mondiale.

Ce que nous en pensons

Il suffit parfois d’un regard pour saisir toute une histoire. Dès l’arrivée, on ne peut que se laisser happer ici par le souvenir de cette époque lointaine où le Domaine de la Partoucie opposait à ses assaillants de solides fortifications. Mais depuis, le temps a fait son œuvre, les tours de guet se sont effacées, les armes se sont tues et l’eau des douves ne reflète plus qu’une infinie tranquillité. Mieux encore, arbres et fleurs se sont emparés jusqu’aux décors intérieurs, comme pour imprégner les lieux d’une douce atmosphère romantique.

Tarif

entre 110 € et 121 € / nuit
entre 220 € et 242 € / week-end

Réf 860325

Ouverture du 01 avril au 31 octobre

Capacité d'accueil

12 5 5

Les trois chambres d'hôtes principales (Jardin Anglais, Jardin Français, Jardin Secret) se situent dans l'ancien logis, entièrement restauré en 2017. Une grande suite parentale (Jardin Italien) se trouve dans la maison de famille. Le pigeonnier abrite une dernière suite parentale. Les chambres disposent toutes d'une salle de bains privative et de toilettes séparées.

Équipements et services
  • Piscine 6mx15m
  • Internet WIFI
  • Service de ménage quotidien sur demande
  • Lit bébé
  • TV par satellite

Langues parlées

Anglais

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook Google Plus

Ajouter à mes favoris


E-carte

Envoyer


En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus