châteaux à vendre - lot-et-garonne - au bord de la garonne et aux portes d’agen

Au bord de la Garonne et aux portes d’Agen, élégant petit château du 18ème,baigné de lumière et entouré de sept hectares

Agen, LOT-ET-GARONNE aquitaine 47000 FR
Aquitaine

Situation

Aux portes d’Agen, ville remarquablement desservie par sa gare TGV (Paris à trois heures 10mn), par l’autoroute Bordeaux-Toulouse, dont la sortie est à 5 minutes, et par son aéroport, trois liaisons par jour pour Orly.
La ville d’Agen a su développer son potentiel économique : l’Agropole est la vitrine des richesses agro-alimentaires de la région. L’UPSA, laboratoire créé à Agen, y est installé sur deux sites. La ville est une antenne de l'université de Bordeaux, pour un premier cycle. Elle possède un théâtre très actif, un complexe de cinéma, un Golf à 2km et une piste cyclable en bord de Garonne.

Description

Le parc de trois hectares, véritable arboretum, entouré d’épaisses haies de laurier-palme, constitue un rempart végétal protecteur et occulte trois autres hectares de cultures.
Le château semble hors du temps : une petite route d’accès, un portail, une allée qui traverse le parc, bordée de chênes pyramidaux bicentenaires à l’écorce épaisse et ravinée, une dernière courbe et il apparaît. Avec ses tourelles, ses murs de brique et pierre, il évoque tout un monde poétique et romanesque, peut-être celui du Grand Meaulnes dans sa Sologne secrète. Si proche…et si loin de la ville.
Le bâti est en trois corps de bâtiments principaux : deux, d’inégale hauteur, dans le prolongement l'un de l'autre, et, en retour, une dépendance.
Le château proprement dit est une haute construction à un étage, en briques et pierres enduites, recouvertes d’ampélopsis. Il est édifié sur une motte castrale, comme toutes les constructions anciennes dans cette vallée de la Garonne autrefois inondable. Deux tours à couverture en poivrière le flanquent aux angles sud-est et sud-ouest, une tourelle crénelée, sur trompe, est accrochée à l’angle nord-est. Sur la façade sud-ouest, en briques anciennes patinées par le temps, un fronton triangulaire est pris entre les deux tours des angles.

Le château

Le corps principal du château ouvre, au sud-est, par trois portes-fenêtres au linteau curviligne et trois fenêtres à l’étage. Côté sud, deux portes-fenêtres cintrées aussi. Un trottoir de pierre borde les trois côtés de cette partie.
Dans le prolongement, ouvrant au sud par trois fenêtres et deux portes-fenêtres, une aile plus basse, dont le mur est part en biais vers l’aile des communs en retour. Dans l’angle formé, une tour ronde à la couverture polygonale, probablement du 15ème qui, avant d’être convertie en chai, fut la chapelle du château primitif.


Rez-de-chaussée
Une haute porte-fenêtre, à l’est, donne sur la grande galerie qui sépare deux salons. Le sol est pavé de carreaux de la Gironde. Au fond, la cage d’escalier et sa rampe de bois à barreaux de fer forgé. A côté, sur le mur ouest, une porte donne sur des toilettes.
La galerie ouvre, au sud, sur un premier salon. Il fait toute la profondeur du château et ses quatre hautes portes-fenêtres à imposte vitrée donnent sur le parc, l’une à l’est, deux au sud et la dernière à l’ouest. Avec trois expositions, la pièce est inondée de lumière toute la journée. C'est comme si elle faisait entrer le parc et sa verdure dans l’habitation. Le sol est en marqueterie de marbre. Sur le mur sud : une cheminée à manteau de marbre sculpté peinte en blanc et trumeau à gypseries. Dans deux angles, une petite porte ouvre sur deux pièces rondes, bases des tours, converties en bibliothèque.
Le deuxième salon, au nord de la galerie, est moins large mais tout aussi profond. Il est éclairé par deux grandes portes-fenêtres à imposte vitrée. Avec la peinture jaune pâle des murs, cette pièce est aussi très lumineuse. Le sol est en carreaux de la Gironde. La cheminée est Directoire, en marbre, elle aussi peinte en blanc.
Dans l’aile basse du château, une cuisine a été aménagée, précédée par une entrée secondaire, avec son grand placard sur le mur du fond et l’escalier de service vers les chambres de cette aile.
La cuisine, vaste et de conception contemporaine, est dallée de grands carreaux blancs. Elle ouvre à l’est par deux fenêtres et deux portes-fenêtres à imposte en éventail. La pièce est divisée en deux par un comptoir. Dans la partie salle à manger, une petite cheminée peinte style Directoire.Si toutes les cheminées de la maison sont fonctionnelles, celle de la cuisine est équipée d'un système de cuisson pour y faire des grillades. Et un grand placard sur le mur sud; à côté, le local du système de chauffage. Le plafond des deux parties est laqué blanc. Un évier a été placé sur le comptoir, côté cuisine. Un plan de travail court le long du mur ouest et, en vis-à-vis, en biais, pour épouser la configuration de la pièce, la partie cuisson : plaque électrique, friteuse et gril à pierre de lave. Le grand réfrigérateur-congélateur a été encastré dans le mur nord. A côté, dans l’angle, une porte donne sur la tour ronde de la chapelle devenue chai. Elle a gardé sa voûte sur croisée d’ogives.
Premier étage
Il est possible d’accéder au premier étage par l’escalier principal, au bout de la galerie, ou l’escalier de service dans le petit hall contigu à la cuisine.
L’escalier principal donne sur un palier parqueté et dallé de tommettes. Il dessert, au sud, une grande chambre, à l’aplomb du grand salon. Très lumineuse, elle a cinq fenêtres sur trois expositions. Au sol, plancher en platane à larges lames. Une cheminée droite à trumeau décoré d’une gypserie l'orne. Aux deux angles, comme dans le grand salon, deux portes donnent accès aux tours d’angle. Dans chacune a été installé un dressing. Une salle de bain est attenante, prise sur le palier, recouverte de grands carreaux en marbre gris, avec douche, lavabo, toilettes et baignoire balnéo.
De l’autre côté du palier, la chambre d’amis, à l’aplomb du deuxième salon. Par sa fenêtre à l’ouest les couchers de soleil sont un spectacle quotidien. La pièce dispose d'un grand placard penderie, à porte moulurée, d'une cheminée Louis XVI, peinte en blanc avec un trumeau décoré d’une gypserie. La salle de bain attenante est d’esprit années 30. Sa grande fenêtre donne à l’est. Elle est dotée du même grand placard que la chambre, ce qui laisse supposer qu'elle a été prise sur une pièce qui faisait toute la profondeur du château.
Dans l’angle nord-ouest de la salle de bain, une porte donne sur l’échauguette de la façade est. Les précédents occupants l’éclairaient les jours de réception comme un fanal signalant la maison aux invités. Vient ensuite le palier sur lequel donne l’escalier de service en ormeau qui part du petit hall contigu à la cuisine. Un couloir s’étire vers le nord en desservant une salle d’eau suivie d’une lingerie, puis une chambre bureau, avec deux fenêtres à l’est donnant sur le parc, un plancher de chêne récemment posé. Le plafond est à poutres et solives peintes en blanc. La deuxième pièce est actuellement un bureau, avec une fenêtre à l’est, un plafond droit, un parquet récemment refait et un coin toilette pris dans un angle.
En bout de couloir, une porte donne sur le premier étage de la chapelle. Le sol est en pvc, il y a deux fenêtres et le plafond est bas, avec poutre centrale.
Au-dessus, le grenier est accessible par une échelle perroquet. Elle monte aux deux niveaux de grenier, autrefois convertis en salle de jeux pour les enfants. Au deuxième niveau, la belle clé de la charpente ronde est visible.

Les dépendances

En retour d’angle est-ouest, les communs n’ont pas été modifiés. Une première porte donne sur un atelier. Ensuite ce qui est devenu un local pour les poubelles.Au bout, la haute porte de la grange d’origine avec son linteau en arc de cercle. Le sol est cimenté. La ferme de la toiture, entièrement refaite en 2007, est apparente. La fenêtre est à l'est. Un escalier échelle donne sur une grande pièce avec une fenêtre au sud et deux autres au nord. Le plafond est doublé de placoplâtre. Au fond, un grenier accolé à la tour ronde de la chapelle.
Cet ensemble de communs développe une superficie totale au sol d'environ 160 m².

La piscine a trouvé sa place entre les communs adjacents au corps principal et la vaste grange ancienne au nord ; bien cachée par une épaisse haie de lauriers palmes. En forme de L, de plus de 12m de longueur avec fosse de plongée, elle est équipée d’une douche solaire et d’une pompe à chaleur.

La grange, d'une superficie totale au sol d'environ 220 m², est séparée de la piscine par une terrasse cimentée. Sur le flanc sud, un immense préau au toit de tuiles soutenu par des piliers de bois, comme la galerie d’un cloître rustique, qui prend la hauteur d’un narthex devant la grande porte fenière de la grange, en retour, à l’est. Les tuiles anciennes sont posées sur des voliges neuves.
Au fond du préau, à l'ouest, le local technique de la piscine. Au nord, une porte donne sur la partie étable où les crèches ont été conservées.
Sur la façade est, la haute porte de la grange donne sur deux vastes salles, autrefois les étables. Ici, tout reste à créer.
Sur la même façade, plus au nord, une porte ouvre sur un logement rustique d'environ 60 m² : une pièce avec une grande cheminée de pierre, un sol cimenté et une fenêtre ouvrant au nord, deux autres espaces aux grands carreaux de terre cuite, éclairés chacun par une fenêtre au nord. Ce petit logement réhabilité ferait une agréable maison de gardien…ou une location.
L’intérêt de cette partie est qu’elle est indépendante du château lui-même avec son allée privée, bordée de lauriers, donnant sur la petite route qui longe la propriété.

Ce que nous en pensons

Le château ferait bonne figure dans un conte de fées. Son parc le protège de la vraie vie. Les nouveaux occupants apprécieront néanmoins qu'elle soit toute proche, sous la forme d'une ville dynamique et bien desservie. Ils tiendront ainsi les deux bouts de la chaîne, comme en matière de destination des bâtiments : demeure familiale ou site d'une activité économique magnifiée par le cadre, ou les deux. Le confortable et élégant aménagement actuel peut être étendu à des parties séparées de l'habitation principale, en fonction du projet -restaurant, centre de remise en forme, réceptions etc. Dans tous les cas de figure le pouvoir de séduction du lieu jouera à plein.

945 000 € Honoraires de négociation inclus
891 510 € Honoraires exclus
Honoraires de 6% TTC à la charge de l'acquéreur


Voir le Barême d'Honoraires

Barème d'honoraires
au 1er Avril 2017

Ventes d'immeubles

À Paris et en Ile-de-France
Prix de vente au-delà de 600 000 euros       5% TTC*
Prix de vente de 400 000 à 600 000 euros   6% TTC*
Prix de vente de 200 000 À 400 000 euros   7% TTC*
Prix de vente jusqu'à 200 000 euros             9% TTC*
Honoraires à la charge du Vendeur

En Province
Prix de vente au-delà de 500 000 euros       6% TTC*
Prix de vente jusqu'à 500 000 euros   30 000 Euros TTC* (forfait)
Honoraires à la charge du Vendeur

Expertise

Avis de valeur argumenté : 1 800 Euros TTC*
Expertise à partir de 2 400 Euros TTC*
Les tarifs des expertises sont communiqués sur devis personnalisé établi sur la base d’un taux horaire moyen de 120 Euros TTC*

   

*TTC : TVA incluse au taux de 20 %

Référence 994290

Surface cadastrale 6 ha 64 a 94 ca
Surface du bâtiment principal 350 m2
Surface des dépendances 480 m2

 

 Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Responsable régional
Lot-et-garonne

Armelle Chiberry du Vignau    +33 1 42 84 80 85


contacter

Mes favoris

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook Google Plus

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.


E-carte

Envoyer


En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus