Dans le Calvados, château des 18ème et 19ème S. classé MH avec ses communs
du 17ème siècle ISMH sur près de 13 hectares, parc, prés et bois.

Situation

Aux portes du Pays-d'Auge, à la sortie d'un village dans une région boisée réputée pour ses élevages de chevaux et ses haras.
A près de deux heures de Paris, quarante-cinq de Deauville-Trouville et trente minutes de Caen ou Lisieux, ville touristique et commerçante avec gare SNCF de reliant Paris en une heure quarante.
A cinq minutes de deux villes moyennes avec tous commerces et commodités.
L’accès à l’autoroute A13 est à moins d'un quart d'heure.

Description

A la sortie d'un village, retiré derrière de longues grilles et un bois qui le masquent, le château se présente dignement avec ses dépendances en second plan.
Entourée de parc, prés et bois, la propriété est protégée des regards et du voisinage distant.
En passant le portail d'entrée de la propriété, une voie longe un haut mur d'enceinte et se poursuit le long d'un potager clos et dans des bois en passant par des prairies.
Le mur d'enceinte est en maçonnerie de pierre jointoyée, percé de deux entrées fermées par des grilles automatisées, l'une vers le château et l'autre vers les dépendances. Il se prolonge jusqu'à un nouveau portail marqué par deux piliers en pierre qui ferme le parc autour du château.
Une rivière emplit la douve le long d'un corps de ferme et d'un terrain de tennis et sillonne entre prairies et bois.
A l'ouest, un sous-bois apporte fraicheur et protège des vents où se niche une champignonnière en maçonnerie de pierre calcaire et modénature de pierre de taille pour marquer l'entrée.
Un peu d'Histoire:
Le château fut construit pour honorer le mariage en 1752 du marquis de Matharel, gouverneur de Honfleur et de Pont-l’Évêque avec Adélaïde de Fiennes, selon les écrits anciens.

Le château des 18ème et 19ème siècles classé MH

Le château fut construit au cours des 18ème et 19ème siècles.
Il est composé d'un corps principal et de deux pavillons en retour d'angle est et ouest sous une toiture en ardoise.
Façades en pierre de taille percées de baies s'alignant verticalement sur trois niveaux en comprenant les lucarnes au fronton en pierre.
En son centre, le corps principal est orné de balconnets en encorbellement et de fresques de style rocaille entre les baies qui encadrent les lucarnes du deuxième étage.


Sous-sol
Sous le hall d'honneur de l'aile ouest se situe une cave accessible sous la volée d'escalier.
Elle abrite l'une des deux chaudières au fioul du château.
Rez-de-chaussée
Chaque corps dispose d'une entrée particulière.
Le pavillon ouest ouvre sur sur la perspective d'une galerie d'étage au plafond à caisson, un imposant escalier aux marches bois et un sol en mosaïque d'émaux et terrazzo.
Une entrée de service dans le pavillon accède à un escalier aux marches de pierre menant aux étages.
Une entrée traversante dans le corps principal, en boiseries vernies, ouvre sur un parc situé au sud.
Multiples pièces de réception très lumineuses en enfilade avec cuisines et pièces de service en bout d'aile.
Chacun pièce dispose d'un décor différent ayant fait l'objet d'une restauration soignée. Cheminée dans chacune d'elle.
Tous types de sol couvrent ce niveau de 320m² environ : parquets en point de Hongrie ou à bâtons rompus, sols en dallage de pierre polie, à damier, marbre ou tomette, comme dans la cuisine d'origine.
Premier étage
Double accès vers ce niveau. Un long dégagement distribue les huit chambres qui ont toutes vue sur le parc avec un ensoleillement optimal étant orientées au sud et à l'ouest. Pièces d'eau, vestiaire et lingerie complètent l'étage.
Parquet en point Hongrie dans l'ensemble des pièces et dégagement. Murs souvent revêtus en boiseries peintes comme dans les chambres d'honneur. Toutes les fenêtres sont équipées de volets intérieurs.
Deuxième étage
Accessible par deux escaliers disposés à chaque extrémité du corps principal, le deuxième étage abrite une succession de sept chambres, salle de bains, cabinet de toilettes, lingerie, dressing et atelier de peintre avec sa pièce d'eau.
Un long couloir dessert l'ensemble avec en retour d'angle deux larges paliers face aux escaliers et équipés de rangements .
Un parquet droit couvre l'ensemble des pièces sous des murs revêtus et des plafonds en plâtre peint. Des tomettes terre cuite sont conservées dans quelques pièces.

Les dépendances du 17ème siècle inscrites MH

En passant le portail marqué de deux piliers en pierre de taille, une allée accède à la cour carrée formée par les différents bâtiments de l'ancien corps de ferme.
Un premier bâtiment abritant serres et ateliers est adossé au potager entièrement clos de hauts murs. Une charretterie fait face aux logis d'habitation en L dont le retour d'angle forme avec les écuries un passage vers prés et bois. Celui-ci est fermé par un portail en bois.
A l'arrière, un pont enjambe un bras de rivière détourné vers un potager formant des douves.
L'ensemble des dépendances est construit en murs épais de plaquettes de pierre calcaire jointoyées à la chaux, modénature en pierre de taille sous des toitures en tuile plate ou tuile mécanique.


Remise
Adossée à l'enceinte du potager, une longue remise abrite plusieurs pièces à vocation d'atelier de jardinage et de serre d'une surface de 130m² environ.
Charretterie
Cinq alcôves dont l'une a été équipée d'une porte battante composent la charretterie qui se prolonge par un atelier fermé.
Un escalier en bois accède aux combles. Vaste grenier sous une haute charpente qui libère bien l'espace de rangement.
Surface au sol d'environ 130m² pour chaque niveau.
Ecuries
Des écuries construites sur un plan rectangulaire sous deux toits à deux pans d'un même corps de bâtiment qui est partagé par un mur de refend en son centre.
La porte d'entrée marquée par des modénatures en pierre de taille est surmontée d'une tête de cheval.
Murs chaulés percés de fenêtres en arche ou circulaires.
Stalles équipées de bat-flancs fixes.
Sol entièrement pavé sous un plafond à solives apparentes.
Un grenier sur chaque plancher est accessible de l'extérieur par le pignon où se logent des boulins.
D'une surface intérieure de 175m² environ, les écuries peuvent abriter une belle remonte.

L'ancien corps de ferme du 17ème siècle transformé en deux logements, inscrit MH

Sur un plan en L, le corps de ferme est construit en murs épais de plaquettes de pierre calcaire jointoyées à la chaux, modénature en pierre de taille sous une toiture en tuile plate.
Il abrite deux logements et un ancien local pour les employés.


Maison
Sur deux niveaux, ce logement d'une surface habitable de 220m² environ se compose de salons, séjour, quatre chambres dont une chambre de maître de 33m² sous un plafond en berceau, pièces d'eau (salle de bains, lavabos et toilettes) cuisine, bureau, buanderie, vestibule.
En bon état général.
Maison
A l'étage, au-dessus de l'ancien local du personnel, ce logis se compose d'une entrée, d'un séjour, d'un salon, de trois chambres, d'une cuisine et pièces d'eau ( toilettes et salle de bain). Surface habitable de 103m²environ.
En bon état général.
Local du personnel
En rez de chaussée, sous l'un des logements, un ancien local pour employés a été crée dans un partie du corps de ferme.
Avec une entrée qui dessert plusieurs pièces avec salle d''eau et toilettes.
Une chaufferie assure le chauffage des logements et de ce local.

Ce que nous en pensons

Une propriété digne de ses origines qui a reçu une attention particulière, lui assurant ainsi une grande longévité, tant la restauration et l'entretien des édifices qui la composent ont été effectués dans les règles de l'art.
Une promenade dans le fief, entre bois et prés avec l'eau vive qui les anime de son bruit et de ceux des oiseaux ou des chevreuils.
Qui saurait être insensible aux attraits de cette propriété qui comblera l'amateur de belles demeures et de restauration de grande qualité ? Assouvir son envie de régner sur un domaine important devient possible.
En outre, il est possible d'agrandir la propriété en acquérant des terres voisines.

1 200 000 €
Les prix indiqués incluent nos honoraires de négociation.

Référence 612171

Surface cadastrale 12 ha 90 a 88 ca
Surface du bâtiment principal 970 m2
Surface des dépendances 1000 m2

Responsable régional
Basse-normandie

Hélène Lainé       +33 1 42 84 80 85


contacter

Mes favoris

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook Google Plus

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.


E-carte


Envoyer


En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus